Contact Se connecterS'inscrire




La première tétée

Allaitement


La première tétée

Vous le tenez enfin dans vos bras après plusieurs heures de dur labeur et à peine vous êtes vous remise de vos émotions que l’infirmière vous demande de le mettre au sein…


Vous vous demandez certainement si vous ne manquerez pas de lait, après tout hier encore vous n’en aviez pas! Soyez rassurées mesdames, vous avez tout ce qu’il vous faut: du colostrum.


La première tétée est très importante pour votre bébé. Elle lui permet entre autre de tisser rapidement un lien avec vous, de profiter de votre chaleur et d’assurer un bon départ à votre allaitement.Elle est aussi bénéfique pour vous, car elle oblige à un moment de détente après avoir tout donné.


Vous aurez alors l’occasion d’observer votre bébé, de l’admirer comme il se doit pour la première fois, de vous rendre compte de ce qui vous arrive.



Vous n’oublierez jamais ce moment.

L’infirmière sera là pour vous aider à mettre votre enfant au sein, le positionner comme il faut. Surtout pas de stress, vous savez sûrement déjà que même si on déposait bébé sur votre ventre, il trouverait lui-même son chemin vers le sein… C’est peu dire.



Et gardez en tête que les premières tétées ne sont pas abondantes. Quelques gouttes suffisent amplement à combler les besoins énergétiques de votre nouveau-né tant le colostrum est riche. Faites-vous confiance, faites confiance à votre enfant.


Si vous subi une césarienne, le contact mère-enfant ainsi que l’allaitement dans un délai très court après l’accouchement sont tout aussi importants.


Vous devez en parler au personnel infirmier avant l’opération, afin de vous assurer qu’on vous apportera votre enfant dès que ce sera possible, c’est-à-dire aussi tôt qu’en salle de réveil dans certains hôpitaux.



Encore une fois, l’infirmière qui prend soin de vous à ce moment sera la mieux placée pour vous aider à positionner bébé sans trop de douleur. Gardez en tête que l’allaitement favorise grandement la guérison de l’utérus (et de la maman) après une césarienne.


Il aide, entre autre, à éviter une hémorragie par contraction de l’utérus durant la tétée, et à assurer que l’utérus reprenne sa forme plus rapidement.


Jessie Jalbert d’accompagnante à la naissance, Centre de maternité Mère et Monde