Contact Se connecterS'inscrire




Le coloriage avec les enfants, l’astuce anti-stress des parents

De 3 ans à 12 ans


Le coloriage avec les enfants, l’astuce anti-stress des parents

1 Commentaire

LE COLORIAGE, POUR LES PETITS, ET AUSSI POUR LES GRANDS !

Vous n’êtes probablement pas sans les avoir remarqués, ils sont partout, et peut être même déjà chez vous : Les carnets de coloriage… Pour adultes ! Les adeptes sont plus particulièrement les femmes, de tous âges, et aux quatre coins de la planète.
Mais cette mode du « coloriage pour les grands », n’est pas sans raison d’être, et loin de là.
« Jardin Zen », « Anti-stress », « Art-thérapie », pourquoi de telles appellations sont attribuées à ces albums si attrayants ? Quel est le lien avec l’art -thérapie ?
Petit point sur les bienfaits de cette nouvelle activité qui fait déjà des heureux…

« L’art-thérapie, c’est quoi ? »

Bien que l’on ne puisse pas résumer l’art thérapie au simple fait de colorier, posons-nous la question, pour comprendre ce phénomène : qu’est ce que l’art-thérapie ?

Pour faire simple, l’art-thérapie, c’est le fait de soigner par l’art, ou plus explicitement, de soigner par la pratique de créations artistiques. Pour illustrer mon propos, j’ai pris l’exemple de la chanteuse Melody Gardot, qui après un accident de vélo en 2005, se retrouve clouée au lit durant une année ; c’est la musicothérapie qui l’aidera à s’en sortir. Elle milite aujourd’hui en faveur de cette thérapie et encourage les personnes gravement traumatisées à se tourner vers cette dernière.

« Ok, mais quel est le rapport avec notre coloriage ? », allez-vous me demander. Un peu de patience, j’y viens…

Le terme « art-thérapie » fut inventé par l’artiste britannique Adrian Hill, qui publie en 1947 « L’art contre la maladie », ouvrage dans lequel il relate son histoire, celle d’un homme atteint de la tuberculose dont l’état va s’améliorer grâce à la pratique du dessin.

« Oui, mais comment ça fonctionne ? », je vous entends déjà. J’y arrive….

Plusieurs avis se disputent la réponse à cette question. En effet, il y a ceux pour qui l’effet cathartique – ou de de purification – de la pratique artistique serait libérateur, et ceux pour qui la concentration sur une tâche précise et le résultat valorisé par l’entourage, fonctionnerait comme une thérapie.
Pour Freud, il s’agit de la « Sublimation des Pulsions ». La sublimation détournerait la pulsion de son objet sexuel (ah ! Ce Freud !) vers des objets socialement valorisés tels que l’art ou les sciences : on échapperait ainsi à la névrose.

En bref, l’art-thérapie, c’est faire de l’art pour se faire du bien, pour s’aider à guérir, pour s’accepter et se développer personnellement. Justement, à ce propos, le coloriage semblerait être une bonne alternative, car il appartient à la sphère du développement personnel ! Pas étonnant qu’il ait le vent en poupe en ce moment !

« Oui, et donc, le coloriage dans tout ça ? » Nous y voilà !

Le coloriage possède des vertus anti-stress et relaxantes, et développe notre créativité, par la « simplicité » du geste, le choix des couleurs etc. Aussi, grâce à ses détails et sa minutie, il entraîne et entretient notre cerveau, mais facilite également la concentration.
Peu régressif, le coloriage est un moment de retour à l’enfance, de retour à soi, de détente absolu, un moment où l’on peut faire le vide et souffler un bon coup, ce dont on a bien besoin me direz-vous, entre les enfants, le travail, les sorties, la suractivité et le zapping de nos vies ! Une pause, bien méritée !

« D’accord, ça a l’air chouette, mais concrètement, on fait comment ? »

Pas besoin de savoir dessiner pour colorier, on peut en faire partout et à n’importe quel moment ; chez soi, dans la salle d’attente chez le médecin (encore plus si vous êtes chez le dentiste, et si comme moi, vous entretenez cette peur enfantine de la chirurgie dentaire ! Bouh, le stress !), avec les enfants, entre amis, bref, partout !
Impossible d’y résister, il existe des carnets de coloriage de tous les formats et pour tous les goûts : Mandalas, graff, tattoo, grandes villes, paysages, voyages, « zen », « anti-stress », fleuri, jardins, vintage, animaux, illusions d’optique et j’en passe ! A vous de choisir !
Quelques ouvrages sont disponibles sur amazon, mais aussi très probablement chez votre libraire habituel : Art-thérapie : 100 coloriages anti-stress
Il est même possible de trouver des coloriages gratuits et à imprimer, comme sur ce site : http://www.coloriages-adultes.com/coloriage-anti-stress-zen

Des fans de coloriage publient même leurs œuvres sur internet, les offrent une fois terminés, refont leur décoration, mais n’oublions pas : le coloriage, c’est d’abord pour se relaxer, c’est d’abord pour SOI !
Il risque d’y avoir conflit, ne soyez donc pas surpris si votre enfant vous demande où sont passés les crayons de couleurs ! Qu’attendez vous pour aller acheter les vôtres ? Pas de culpabilité, on se fait du bien ! A vos crayons !

N’hésitez-pas à nous envoyez vos dessins , nous les ajouterons à cet article .

Article rédigé par Elodie

1 Réponse pour Le coloriage avec les enfants, l’astuce anti-stress des parents

  1. martine dit :

    Etant Art-Thérapeute, je ne peux pas, sans apporter quelques nuances, vous laisser écrire que les coloriages de motifs imprimés sur des livres ou magazines que l’on achète dans le commerce, (car ils sont très en vogue actuellement) sont de l’art thérapie. Les coloriages peuvent être un loisir, une détente, tout comme la pétanque ou les mots croisés, la couture, la broderie, le tricot, la natation pour le plaisir et non pour la compétition, une promenade à bicyclette, un bain relaxant…..et tout ce qui peut faire du bien. Cette liste n’est pas exhaustive. Il n’y a pas besoin d’être malade pour faire des coloriages, ou tout autre pratique artistique. Il est habituel de parler de pratiques procurant du bien-être, ou contribuant à se sentir « en forme ».
    L’art thérapie est une thérapeutique, c’est à dire un traitement au même titre que la psycho-thérapie, la psychanalyse, les entretiens psychanalytiques, un traitement médicamenteux…. etc…
    L’art-thérapie intervient en alternative ou en complément d’un traitement médicamenteux. C’est un langage mis à la disposition des personnes qui ne parviennent pas à exprimer correctement leurs maux dans toutes leurs nuances, ce qui fait que le psychiatre, psychologue, psychanalyste, psychothérapeute ne peut pas apporter à ce patient la thérapeutique qui lui est la plus adaptée, la plus nuancée. Elle se base sur le projectif, le symbolique et la métaphore. Depuis peu la profession est réglementée et n’importe qui ne peut pas se dire art-thérapeute, et on ne peut pas tout baptiser art-thérapie.
    Il existe une formation à l’art thérapie dispensée à l’hôpital Sainte Anne à Paris, et dans quelques rares universités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*