Contact Se connecterS'inscrire




Les inséminations IAC-IUU

Les techniques d'amp


Les inséminations IAC-IUU

279 Commentaires

C’est la technique la plus ancienne, l’insémination artificielle n’est possible que s’il existe au moins une trompe perméable.Elle consiste à déposer des spermatozoïdes à l’intérieur des voies génitales féminines.Elle peut être réalisée en utilisant :

  • le sperme frais ou congelé du conjoint recueilli par masturbation ( Insémination Artificielle intra Couple = IAC)
  • le sperme décongelé d’un donneur en cas de stérilité masculine ( Insémination Artificielle avec Donneur = IAD)

L’insémination artificelle est pratiquée au cours d’un cycle d’ovulation spontanée ou après une stimulation hormonale impliquant une surveillance du dycle.
Elle nécessite une demande et un consentement de la part du couple.

Indications:

L’insémination peut être proposée dans les cas suivants :

  • Indications masculines :anomalies de la qualité du sperme, certains problèmes d’éjaculation .
  • Indications féminines : anomalies du col de l’utérus ou de la glaire qu’il sécrète et qui peuvent interférer avec le passage des spermatozoïdes du vagin vers l’utérus
  • Indications mixtes, masculines et féminines.
  • es échecs répétés de stimulation simple de l’ovulation.

Technique :

L’insémination intra utérine( IIU ) : Les spermatozoïdes sont déposés dans la cavité utérine.La préparation préablable du sperme par séléction et lavage des spermatozoïdes est souhaitable afin d’éliminer les constituants indésirables du liquide séminal responsables en particulier de contractions utérines.Les spermatozoïdes gagnent rapidement les trompes,où se fera peut être la fécondation.

L’icsi et l’azoospermie :

Il est important de préciser qu’une ICSI peut être proposée même en cas d’absence totale de spermatozoïdes dans le sperme (azoospermie). Ces derniers devront néanmoins être recueillis chez le conjoint au cours d’un prélèvement chirurgical appelé ponction épididymaire (ponction de spermatozoïde réalisée dans l’épididyme, canal situé sur le bord supérieur du testicule et par lequel passe le sperme) ou biopsie testiculaire (prélèvement de tissu réalisé directement dans les testicules). Ces prélèvements chirurgicaux de spermatozoïdes sont généralement pratiqués sous anesthésie générale. Même si le nombre de spermatozoïdes obtenus grâce à ces prélèvements chirurgicaux est faible, une ICSI pourra être réalisée soit le jour même de la ponction ovocytaire (prélèvement masculin et féminin synchrone), soit plus tard (prélèvements asynchrones). Dans ce dernier cas, on réalisera donc une congélation des spermatozoïdes épididymaires ou testiculaires en attendant de réaliser la stimulation ovarienne puis la ponction folliculaire chez la conjointe. Le jour de cette ponction folliculaire, une paillette de spermatozoïdes congelés sera décongelée et utilisée pour réaliser l’ICSI.

icsi
Injection Intra Cytoplasmique. Alors qu’une micropipette maintien l’ovocyte par aspiration (à gauche), une aiguille beaucoup plus fine et biseautée vient injecter le spermatozoïde dans le cytoplasme de l’ovocyte

Avantages :

L’ICSI est un rand apport pour les stérilités masculines majeures et insuffisance spermatique sévère.Dans ce cas, où après échec de la FIV standart, elle peut être proposée d’emblée.

Résultats :

Concernant les résultats attendus par la technique de l’ICSI, le pourcentage de chances d’obtenir une grossesse est d’environ 27% par ponction, les grossesses aboutissant dans 8 cas sur 10 à une naissance (le taux de fausses couches spontanées étant d’environ 20%). Ces résultats sont en général comparables voire légèrement meilleurs que ceux observés en FIV sans ICSI.

Les risques :

Les risques inhérents à la fécondation in vitro avec ICSI sont tout d’abord les mêmes que ceux de la FIV classique, essentiellement liés à une hyperstimulation, à une grossesse multiple, ou à des complications de la ponction pouvant entraîner douleurs et infections. Pour ce qui concerne les enfants, on peut dire que les études menées sur des enfants nés grâce à cette technique ayant comparé l’état de santé des enfants à la naissance à celui d’enfants nés par FIV classique ou conçus spontanément montrent que la technique de l’ICSI n’entraîne pas, de façon significative, l’apparition de malformations chez ces enfants. Ainsi, l’étude effectuée par les BLEFCO (Biologistes des Laboratoires d’Études de la Fécondation et de la Conservation de l’œuf), montre un taux de 1.9% d’anomalies chez les enfants nés après FIV avec ICSI, alors que ce taux varie entre 1 et 2% pour des enfants conçus spontanément. En revanche on ne peut écarter le risque de transmission d’une stérilité d’origine génétique d’un père à son fils, puisque le fils héritera du capital génétique de son père.

279 Réponses pour Les inséminations IAC-IUU

  1. yvana dit :

    Et vous pensez que pleurer va changer quelque chose. Ils le savent tous que vous étiez souffrante. J’imagine que ça leur feraient plus de peine de vous voir pleurer. Vous devez vous montrez dure. Vous aviez été forte dans la maladie. Soyez aussi forte dans ce nouveau combat. En plus de ça, vous vous commencez un nouveau combat dans votre vie. Et avec ce comportement douteux, ça ne vous aiderez en rien. Essayez de changer d‘état d’esprit.

  2. verone dit :

    Je ne sais pas de quel nouveau, vous parlez. Je suis très forte de l’intérieur. Ca je le sais très bien. Le docteur me disait ca très fréquemment. Je ne sais pas pourquoi, il me disait ça. Mais j’ai fini par croire à mes paroles. Tout ce que je souhaite est que j’aurai aussi pu être là pour mes enfants. Je sais qu’ils me comprennent. Ce sont des très grands garçons.

  3. yvana dit :

    Arrêtez donc de pleurer. S’ils comprennent c’est que c’est bien. D’ailleurs ce n’est pas tout dans leur vie que vous serez présent. Je sais que c’est difficile à accepter. Mais c’est un fait pour nous les parents. Préparez-vous donc pour des nouveaux événements dans leur vie. C’est la seule chose dans votre mesure à faire. Et c’est la meilleure des choses à faire. Au moment actuel, concentrez-vous sur votre nouveau projet qui est d’avoir un enfant.

  4. verone dit :

    Certes vous avez raison. Mais comme vous le saviez la vérité est difficile à accepter. Plus dure encore à admettre. Nous voulons toujours que les choses soient parfaites. Nous voulons toujours être présents pour nos enfants. Parfois on est absents volontairement. Parfois c’est involontairement. Ca toujours été difficile pour moi de manquer un événement de l’un de mes enfants. Mais c’est la vie, je dois avancer.

  5. yvana dit :

    C’est bien que vous commencez déjà à accepter cela. C’est une chose qu’on doit accepter. Cela nous permet de laisser derrière un passé difficile et douloureux. Un passé remplit de mauvaises souvenirs. Je sais que ça viendra avec le temps. Concernant votre projet d’enfant, qu’avez-vous déjà fait? Et quel âge avez-vous aujourd’hui?

  6. verone dit :

    Je n’ai pas encore fait grand-chose. J’ai mené des recherches sur les possibilités qu’une femme de mon âge tombe enceinte. Et aussi comment ça pourra être possible. J’ai 46 ans. Ne me dites pas qu’il est déjà trop tard pour moi en France. Ca je le connais déjà. Je me suis déjà informée sur ça.

  7. yvana dit :

    Vous avez vu juste. C’est exactement de ça que je voulais vous dire. Comme vous le saviez en France, c’est 43 ans. Vous m’avez coupez court. Bon je voulais commencer par la pour dire ce que je veux dire. Mais vu que vous avez déjà commencez, je vais aller droit au but. Moi de même, j’avais déjà dépassé les 43 ans lorsque le désir d’avoir un enfant est venu. C’est une collègue de travail qui m’a conseillé d’aller ailleurs.

  8. verone dit :

    C’est surprenant de voir une collègue si attentionnée. Dans mon cas, c’est le contraire. Ils ne m’ont même pas rendu visite lorsque j’étais à l’hôpital. Je me suis dit qu’ils ne veulent plus que je reviens. Malheureusement pour eux, je suis revenue. Tu as une bonne collègue. Elle t’as conseillé d’aller où?

  9. yvana dit :

    Elle m’a parlé d’une clinique ailleurs. Quand je me rappelle de ses paroles, je me mets à rire seule. Elle m’a dit que la clinique a 100 fois plus meilleures que toutes nos cliniques de PMA en France. C’était de l’hyperbole pour moi. Mais après un passage à la clinique Biotexcom en Ukraine, c’était vrai ce qu’elle m’avait dit. Ils ont une large base de donneuse d’ovocytes .J’avais 47 ans le jour que je suis allée à la clinique. Aujourd’hui j’ai 50 ans avec un bébé d’un an.

  10. verone dit :

    Ah d’accord, c’est bien de m’avoir raconté tout ceci. Mes félicitations à vous. Vous m’avez dit ce que les autres femmes ne veulent pas me dire. Je ne sais pas si c’est la méchanceté ou quoi? Elles oublient demain elles pourront elles aussi être dans le besoin. Le monde tourne en rond. Aujourd’hui c’est moi, demain c’est toi.

  11. yvana dit :

    Oui le monde tourne en rond. C’est exactement ça qu’ils oublient. Ils pensent que la vie s’arrête ici. Moi je pense que c’est de la méchanceté. On ne fait pas ça aux gens. L’être humain n’est pas un animal. Car il faut la traiter avec beaucoup de dignité.

  12. Brenda dit :

    Bonjour, la maladie n’est pas une bonne chose. Ne souhaite jamais quelqu’un d’être maladie. Pire encore une maladie qui rends ca vie plus difficile que jamais. Il faut toujours être de bon cœur. Il n’y a pas de plaisir en étant quelqu’un de méchant. J’ai déjà trop souffert dans cette vie. Je ne souhaiterai à personne d’autre le même sort. Depuis que je suis venue dans ce monde, je connais seulement des difficultés. Mon nouveau défi est celle de la stérilité. Ce n’est pas vraiment un nouveau défi. Le défi est mon désir d’avoir un enfant. Aidez-moi s’il-vous-plait.

  13. Olivia dit :

    Je comprends que vous souffrez. La vie n’est pas facile. Les gens pensent que les choses sont faciles, pourtant ce n’est pas le cas. Moi je vous comprends parfaitement. Nul ne mérite de souffrir. Mais la vie est faite ainsi. C’est lors de ces moments qu’on saura la hauteur de notre foi. Si elle est élevée ou pas.

  14. Brenda dit :

    Absolument, vous avez raison. Je suis quelqu’un de foi. Je crois toujours en ce que je fais. Sans cela, je ne pourrai pas accomplir les choses que j’ai accomplies jusqu’aujourd’hui. Parfois, la foi ne suffit pas. Il nous faut des actes pour l’illustrer. Et c’est de ça que j’ai besoin actuellement. Je suis désolée d’être quelqu’un de si peu de foi.

  15. Olivia dit :

    Non ne le soyez pas. Le plus important c’est déjà d’avoir un peu de foi en nous. Nous avons besoins de cette foi. Peu importe qu’elle soit grande ou petite. C’est déjà grand-chose d’avoir cette foi. Certaines personnes n’en ont pas. C’est pourquoi, ils ont du mal à conquérir des obstacles qui viennent leur chemin. Cette foi c’est la confiance que nous avons en soi. Au début, je n’avais pas cette confiance. Je l’ai cultivé en moi.
    -1

  16. Brenda dit :

    Je suis navrée pour vous. Moi je l’ai toujours eu en moi. J’ai toujours eu confiance en moi-même. Sans elle, je ne serai pas ou je suis aujourd’hui. Ce qui me dérange aujourd’hui c’est ce défi. Je ne sais si je devrais considérer ça comme défi ou pas. Moi je pense bien que c’est un défi. A cause de mes problèmes de santé, je ne voulais pas avoir un enfant. Peu à peu, le désir est venu. Mais malheureusement, je ne peux pas concevoir.

  17. Olivia dit :

    Si j’étais vous, j’utiliserai aussi le terme défi. Je pense bien que c’est un défi. Pour moi, chaque problème que je rencontre est un défi. Et un défi mérite une solution ou des solutions. Et le vôtre n’est pas un facile défi. Ça ne peut pas se résoudre avec un clin d’œil. Il faut plus que ça. Avez-vous déjà essayé de vous faire traiter?

  18. Brenda dit :

    Oui j’ai déjà essayé maintes fois. J’ai décidé d’abandonner cette piste. Qu’est-ce que je n’ai jamais essayé. De traitement a traitement. Même les médecins, j’ai déjà échangé. Ils ont fait ce qu’il pouvait mais rien. C’est d’une stérilité non explicable que je souffre. La cause exacte de ma stérilité est inconnue.

  19. Olivia dit :

    C’est vraiment dommage comme situation. Moi-même, je ne sais pas si ça se traite. J’imagine que c’est un problème de depuis. Maintenant que vous voulez un enfant, les choses se compliquent. Qu’avez-vous fait? Avez-vous déjà essayé la PMA? C’est possible de devenir mère.

  20. Brenda dit :

    Oui, j’ai déjà essayé. Je l’ai fait deux fois. Les résultats ne venaient pas. J’ai donc décidé de laisser tomber. Je ne pouvais plus continuer à souffrir. J’ai décidé d’abréger mes souffrances. Je parle d’ici en France. Je compte le faire à l’étranger. Je pense que c’est beaucoup mieux ailleurs

  21. Olivia dit :

    Je ne sais pas si c’est beaucoup plus mieux . Ce qui a marché pour les autres, ne marchera pas forcément pour toi. Chacun a sa chance. Ce n’est pas pour vous décourager. Vous avez le dernier mot. Et il ne faut pas ce que je suis en train de dire vous décourage. Néanmoins, il y a de bon centre de reproduction à l’étranger. De très bons centres même.

  22. Brenda dit :

    Ça je connais déjà. Je connais qu’ils y a de très bons centres à l’extérieur. Vous ne pouvez pas me décourager. Même si on vous donne tout le temps du monde, vous n’arriverez jamais. J’ai confiance en moi. Je n’ai pas seulement confiance en moi, mais en ce que je fais aussi. Je crois que je suis claire.

  23. Olivia dit :

    Vous êtes très claire. Je suis désolée de vous dire ça, mais je dois vous le dire. En fait c’est une remarque. Vous dites connaitre des bons centres de reproduction à l’extérieur. Mais je suis étonnée que vous soyez ici. Normalement vous devrez déjà être partie et revenue. Je suis vraiment étonnée.

  24. Brenda dit :

    Non ne soyez pas étonnée. Je connais qu’il existe de bons centre de reproduction ailleurs. Si je suis ici c’est pour d’aide. Je veux plus d’informations sur ce que j’ai déjà reçu. Je veux aussi une confirmation. Je voudrai savoir si c’est vrai ou pas. J’ai déjà trop entendu parler de cette clinique. Il s’agit de la clinique Biotexcom. J’aimerais savoir si elle est vraiment à la hauteur de ce qu’on dit.

  25. Olivia dit :

    Moi je t’affirme que oui. Vous lisez les mots d’une personne qui s’est déjà rendue là-bas. Je ne sais pas ce qu’on t’a dit sur elle. Mais je sais qu’elle est vraiment à la hauteur. Des couples traversent des continents pour s’y rendre. C’est une clinique magique. Désolée si j’emploie ce terme. C’est juste que je n’arrive pas à trouver le mot idéal pour la décrire.

  26. Brenda dit :

    Ce que vous dites me suffit amplement. C’est de mes collègues de travaillent que j’ai connu cette clinique. Elles m’ont dit que de choses formidables si cette clinique et le pays. Je pensais même qu’elles mentent. Car ce sont des femmes qui mentent trop. Elles adorent trop parler. Surtout elles aiment parler des autres. Elles m’ont aussi dit qu’ils ont des très bon prix.

  27. Olivia dit :

    Je suis navrée de te décevoir. Cette fois-ci elles ne t’ont pas menti. Tous ce qu’elles ont dit est vrai. Il n’y a rien de mensonge dans ça. Concernant les prix, c’est vrai. Ils ont de très bon prix. J’ai presque cru que c’était une farce. C’est lorsque j’ai signé le contrat que j’ai vraiment cru. Si tu hésitais de partir, n’hésite plus. Selon moi, la clinique Biotexcom en Ukraine est la meilleure des centres de reproductions en Europe.

  28. Brenda dit :

    D accord c est comme vous voulez.

  29. Brenda dit :

    Wow, vous êtes très charmante en disant ceci. Maintenant que j’ai eu mon affirmation, je ne sais pas ce qui m’empêche maintenant. J’ai déjà toutes les cartes de mon côté. C’est à moi de prendre la décision finale. Je le ferai lorsque je serai plus prêt. Il me faut encore attendre un peu. La vie ce n’est pas la course. Peu importe quand, j’arriverai.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*