LES MAM'CO LES PLUS ACTIVES DE LA SEMAINE

  • marinou87 (85)
  • missalesia (78)
  • tichou6 (64)
  • julientponx (57)
  • likiode (46)

LES PLUMINAUTES LES PLUS ACTIVES (UN IPAD MINI À GAGNER)

  • sojo34
  • missalesia
  • marinou87
  • nirija
  • truelovealways

Retourner vers Les essayeuses


POUR CELLE QUI SE POSE DES QUESTION SUR LA NIDATION,L'OVULAT

Vous essayez d’avoir un bébé ? Vous vous posez des questions ? Vous pouvez partager ici votre expérience, parlez de vos cycles, de votre courbe de température, etc…

Modérateurs: choupie01, bibou26, MyStiK59, CleanerWoman, bouriquette

POUR CELLE QUI SE POSE DES QUESTION SUR LA NIDATION,L'OVULAT

Messagepar sandrine girondeaud » Jeu 12 Juin 2008, 08:28

pour celles qui veulent lire un peux:La Fécondation - Nidation :
La fécondation :
La période de fécondabilité débute 3 à 4 jours précédant l'ovulation (ce qui correspond à la durée de vie des spermatozoïdes dans les voies génitales) et se poursuit dans les 24 heures qui suivent (ce qui correspond à la durée de vie de l'ovocyte). Le laps de temps où la fécondation est possible n'est donc que de 5 jours sur un cycle qui en compte 28.
Réciproquement, la période d'infécondité commence au 2e jour après l'ovulation et s'étend jusqu'aux règles suivantes. Par contre, l'ovulation ne vient pas forcément 14 jours après le début des règles, parce que les cycles menstruels ne sont pas toujours réguliers et constants.
À chaque rapport sexuel avec pénétration, au moment de l'éjaculation du sperme de l'homme, environ 300 millions de spermatozoïdes sont expulsés dans le vagin de la femme. À l'aide de leur flagelle, les spermatozoïdes se déplacent à une vitesse d'un demi-millimètre par minute.
Leur migration vers l'utérus de la femme est également facilitée par deux phénomènes liés à l'ovulation. Dans un premier temps, la glaire cervicale, un liquide un peu gluant à l'origine des pertes blanches chez la femme et dont la production est à son paroxysme au moment de l'ovulation, favorise la mobilité des spermatozoïdes. Aussi, pendant l'orgasme féminin, le col utérin se crispe et ces contractions aident les spermatozoïdes à se rendre à destination.
Une fois dans l'utérus, les spermatozoïdes s'installent dans des cryptes qui sont en quelque sorte des petites grottes situées dans le col de l'utérus. Toutes les heures, des regroupements formés de milliers de spermatozoïdes partent à l'assaut pour conquérir l'ovule. Ils peuvent survivre de 3 à 5 jours dans les voies génitales féminines.
Toutefois, seulement une centaine de spermatozoïdes réussiront à se rendre à proximité de l'ovule. Dans ce périple, ces derniers auront également acquis leur pouvoir fécondant grâce aux sécrétions de l'utérus et de la trompe.
Parmi la centaine de spermatozoïdes ayant rejoint la région près de l'ovule, seule une dizaine se faufileront à travers les cellules péri-ovocytaires et la zone pellucide qui protègent l'ovule.
Le sexe du foeutus se détermine grâce au 23e chromosome dit sexuel. Chez la femme, ce chromosome ne peut être que de type X tandis que celui de l'homme peut être de type X ou Y. Lorsque les deux chromosomes sexuels réunis sont de type X (XX), le ftus est une fille et lorsque la combinaison se présente sous la forme XY, c'est un garçon.
Trente à cinquante heures après la fécondation, la première cellule du bébé va se diviser.
Entre la 72e heure et le 4e jour post-fécondation, l'oeuf va rejoindre la cavité utérine grâce aux contractions et aux mouvements des cils vibratoires des trompes qui l'aident à parcourir ces quelques centimètres.
Arrivé dans l'utérus entre le 4e et le 5e jour, l'oeuf flotte librement dans la cavité utérine en attendant qu'il atteigne le stade de développement nécessaire et que la muqueuse utérine soit prête à l'accueillir.
La nidation
Sept jours après la fécondation, soit 21 ou 22 jours après le début des règles, l'oeuf fécondé va pénétrer entièrement dans la muqueuse utérine pour y faire son nid. On appelle ce processus la nidation. Quand l'oeuf est bien fixé dans la paroi utérine, le processus de la conception est terminé et celui de la grossesse débute.
Nidation
La nidation se fait 4 à 7 jours après la fécondation
Des pertes brunes peuvent apparaître une fois ou deux sur un jour ou plus
Une grosse douleur au bas ventre comme larrivée des règles
Les symptômes les plus flagrants :
-Les seins qui gonflent
-Les tétons qui font très mal
-Les sécrétions vaginales peuvent aussi changer de " goûts "
-Ventre "ballonné "
-nausées
-Vomissement
-Vertiges
-Mal de mer en voiture
-Les mèches qui ne prennent pas chez le coiffeur (on va quand même pas aller chez le coiffeur se faire des mèches pour savoir si on est enceinte! )
-Le masque de grossesse lors dune exposition au soleil
-Envie de manger tout le temps -dégoût des odeurs et de la nourriture
-Aller faire pipi tous les 1/2 dheure
-Bouffé de chaleur
-Brûlure à lestomac
-Diarrhée
-Constipation
-Envie de pleurer pour tout et pour rien
Dernière édition par sandrine girondeaud le Dim 22 Juin 2008, 16:47, édité 1 fois.
Image
Apres 3 poussée Noémie est née le 5 avril 2010 a 7h51 avec 2,800kg de bonheur et 48.5 cm
Avatar de l’utilisateur
sandrine girondeaud
Mam'co d'argent
Mam'co d'argent
 
Messages: 1026

"J’aime" reçus: 0

Inscription: Mar 27 Mai 2008, 08:47

Re: POUR CELLE QUI SE POSE DES QUESTION SUR LA NIDATION

Messagepar babe69 » Jeu 12 Juin 2008, 08:29

Merci et bon sang ce qu'on s'en pose des questions sur cette fameuse nidation!!!
Image

Moi 30ans Lui 31ans

rdv gygy le 02/06: bilan sang plus hystéro plus spermo... à faire
** C1**
** C2 arrêté sur psychotage **
** C3 **
**C4 et C5 vacances de courbe**
Image
Avatar de l’utilisateur
babe69
Mam'co d'argent
Mam'co d'argent
 
Messages: 832

"J’aime" reçus: 0

Inscription: Sam 29 Mar 2008, 19:37
Localisation: Région Lyonnaise

Re: POUR CELLE QUI SE POSE DES QUESTION SUR LA NIDATION

Messagepar alex0702 » Jeu 12 Juin 2008, 08:30

merci pour toutes ces informations
/a1/ /a1/ /a1/ /a1/ /a1/
Image
Raphaël est arrivé le 07 Avril 2009 à 13h51 - 48cm pour 2kg800
16jrs 3kg360 - 50.5cm Top nourrissant le lolo à Maman :o
1mois 21jrs 5kg250 - 55.5cm finit le lolo et bonjour le bib
2mois 18jrs 6kg245 - 60.5cm il grandit trop vite mon loulou !!
Prochain rendez vous pédiatre 25/08/2009 14h
[color=#BF4040]Ma Wi, je pense fort à toi...

Cybertatie de Noham né le 28/12/2008, félicitations ma juju Jalila
Ma juju Ninie a donné naissance à la tite Anaëlle le 15/05/2009, félicitations ma juju
Avatar de l’utilisateur
alex0702
Mam'co de diamant
Mam'co de diamant
 
Messages: 7940

"J’aime" reçus: 0

Inscription: Mar 18 Mar 2008, 10:29
Localisation: Langon, Gironde, Aquitaine

Re: POUR CELLE QUI SE POSE DES QUESTION SUR LA NIDATION

Messagepar pitchoune31 » Jeu 12 Juin 2008, 09:18

merki pour tes infos!!! :wink:
en binôme avec mon ti caribou .
Avatar de l’utilisateur
pitchoune31
Mam'co de diamant
Mam'co de diamant
 
Messages: 8165

"J’aime" reçus: 0

Inscription: Mar 18 Mar 2008, 15:38

Re: POUR CELLE QUI SE POSE DES QUESTION SUR LA NIDATION

Messagepar choupie01 » Jeu 12 Juin 2008, 09:32

Merci pour ces infos très instructives :wink:
Mes amours : une jolie nénette née le 12/05/04 et un petit pirate né le 12/12/09
Avatar de l’utilisateur
choupie01
Mam'co légendaire
Mam'co légendaire
 
Messages: 13466

"J’aime" reçus: 52

Inscription: Jeu 24 Jan 2008, 18:52
Localisation: Quelque part par là

Re: POUR CELLE QUI SE POSE DES QUESTION SUR LA NIDATION

Messagepar DOROTHY » Jeu 12 Juin 2008, 09:51

salut les filles
regardez !!!!
http://www.gfmer.ch/Medical_education_E ... dation.pdf

pour moi ça me remonte le moral qu on puisse avoir une nidation jusqu au 11 jours
pas vous les filles !!!!!!! lol /a1/ /a1/ /a1/ /a1/
gros bibi
Avatar de l’utilisateur
DOROTHY
Mam'co d'argent
Mam'co d'argent
 
Messages: 705

"J’aime" reçus: 0

Inscription: Lun 12 Nov 2007, 11:05
Localisation: draguignan

Re: POUR CELLE QUI SE POSE DES QUESTION SUR LA NIDATION

Messagepar bbreve1 » Jeu 12 Juin 2008, 09:53

Et on ressent forcément au moins un de ces symptomes s'il y a nidation? en d'autres termes la nidation peut-elle passer inaperçue??
bbreve1
Mam'co de diamant
Mam'co de diamant
 
Messages: 3412

"J’aime" reçus: 0

Inscription: Mar 18 Mar 2008, 11:35
Localisation: Grenoble

Re: POUR CELLE QUI SE POSE DES QUESTION SUR LA NIDATION

Messagepar sandrine girondeaud » Jeu 12 Juin 2008, 10:34

j'ai lue ca sur atoute.com : Bonjour,

Une petite précision sur l'origine de ces saignements.

Lorsque la fécondation a eu lieu, l'oeuf se met en route vers l'utérus et commence à s'y implanter, en "creusant" sa paroi.
Cela entraîne la formation d'un petit caillot qui colmate la brèche creusée par l'oeuf dans la muqueuse de l'utérus. Quand l'implantation est complète, ce caillot se détache, entraînant parfois une petite hémorragie que la femme prend pour ses règles, d'autant que cela arrive à peu près à la date supposée des règles.

Cordialement,
Hélène.
voila plus de precision :wink: :wink: :wink:
Image
Apres 3 poussée Noémie est née le 5 avril 2010 a 7h51 avec 2,800kg de bonheur et 48.5 cm
Avatar de l’utilisateur
sandrine girondeaud
Mam'co d'argent
Mam'co d'argent
 
Messages: 1026

"J’aime" reçus: 0

Inscription: Mar 27 Mai 2008, 08:47

Re: POUR CELLE QUI SE POSE DES QUESTION SUR LA NIDATION

Messagepar Milydior » Jeu 12 Juin 2008, 14:15

on en apprend tous les jours :wink:
Bon courage a tous les couples

Image
Avatar de l’utilisateur
Milydior
Mam'co de Bronze
Mam'co de Bronze
 
Messages: 337

"J’aime" reçus: 0

Inscription: Jeu 07 Fév 2008, 12:40

Re: POUR CELLE QUI SE POSE DES QUESTION SUR LA NIDATION

Messagepar sandrine girondeaud » Jeu 12 Juin 2008, 14:16

je me poser la question sur la position du col quand il y a grossesse et position du col avant les regles et j'ai trouvee ca sur un forum:1 er cas : vous êtes enceinte quand: quelques avant la date présumée des reds, le col reste haut, il plus ou moins mou, les parois de votre vagin peuvent aussi être flasques. Si vous prenez votre température vous êtes en plateau haut. A la date des régles des reds, si le col est toujours haut c'est bon signe, à chaque jours de retard, si votre température reste haute et le col, que vous passez le cap des 18 jours de tempiote haute, il y a une grande probabilité de grossesse.

2ème cas: vous n'êtes pas enceinte : si un jour ou deux avant les régles le col, descend, s'entrouve, ressmble à un bout de nez (rond et dur) vous n'êtes pas enceinte. Si vous prenez votre température, elle devarit redescendre.
Image
Apres 3 poussée Noémie est née le 5 avril 2010 a 7h51 avec 2,800kg de bonheur et 48.5 cm
Avatar de l’utilisateur
sandrine girondeaud
Mam'co d'argent
Mam'co d'argent
 
Messages: 1026

"J’aime" reçus: 0

Inscription: Mar 27 Mai 2008, 08:47

Re: POUR CELLE QUI SE POSE DES QUESTION SUR LA NIDATION

Messagepar sandrine girondeaud » Dim 15 Juin 2008, 14:18

j'ai recuperee un sujet de conversation sur la nidation:je ne vais pas faire dans l'original mais bon.........si ça persiste, il faut consulter pour être rassurée.
En général, du sang marron est du vieux sang. Dans ton cas, c'est probablement dû à la nidation (implantation dans la muqueuse qui cause une sorte de douleur de règles parfois bien localisée à gauche ou à droite et donc une légère perte de sang qui met du temps à sortir donc devient marron).
Si ça devient plus abondant et change de couleur......là faut consulter.
Mais si tu as RDV lundi, tu seras vite rassurée :wink:
Bises
Chris
Image
Apres 3 poussée Noémie est née le 5 avril 2010 a 7h51 avec 2,800kg de bonheur et 48.5 cm
Avatar de l’utilisateur
sandrine girondeaud
Mam'co d'argent
Mam'co d'argent
 
Messages: 1026

"J’aime" reçus: 0

Inscription: Mar 27 Mai 2008, 08:47

Re: POUR CELLE QUI SE POSE DES QUESTION SUR LA NIDATION

Messagepar sandrine girondeaud » Jeu 19 Juin 2008, 22:28

autre documentation pour celle a qui sa interesse :Suis-je enceinte ou non ?
par Martin Winckler
Article mis en ligne le 20 août 2006

Parmi les très nombreuses questions qui me parviennent, l’une des plus fréquente est celle-ci : « Est-ce que je suis enceinte ? » Et même parfois « Est-ce que je risque d’être enceinte ? »

Ces questions, bien évidemment, je ne peux pas y répondre. Je suis médecin, pas devin. Mais je peux donner les éléments, les outils qui permettent d’y répondre. Les voici, synthétisés dans cet article. Avec ces éléments vous devriez y voir plus clair.

J’ai eu un rapport sexuel non protégé. Est-ce que je vais être enceinte ?

Il n’est pas possible de répondre à cette question. Il y a tellement de facteurs qui peuvent favoriser une grossesse... Mais il existe deux méthodes de contraception d’urgence utilisables dans les cinq (5) jours qui suivent un rapport sexuel non protégé. Ils permettent d’éviter une grossesse dans l’immense majorité des cas. Lire l’article sur la contraception d’urgence

Il n’y a pas d’autre méthode de contraception d’urgence que ces deux-là. Les "médicaments pour faire venir les règles" prescrits par certains médecins ne sont pas des méthodes de contraception d’urgence !!!

Je n’ai pas pris de contraception d’urgence et j’ai peur d’être enceinte...

- Comment savoir à coup sûr si on est enceinte ?
- En faisant un test urinaire de grossesse, en vente dans les pharmacies et les grandes surfaces. Ou en vous faisant prescrire une prise de sang par un médecin. Quoi qu’il arrive, c’est ainsi que vous en serez sûre le plus tôt. Le test de grossesse est positif au bout de quelques jours de retard de règles (4 à 6), c’est à dire avant l’échographie, et avant l’apparition de tout autre symptôme.

- Les tests urinaires sont-ils fiables ?
- Oui, aussi fiables que les prises de sang (et moins coûteux, et ils ne nécessitent pas de consultation médicale), à condition de ne pas être faits trop tôt. Si vous en faites un avant d’avoir un retard de règles, ou le lendemain d’un rapport sexuel non protégé, ils sera négatif, bien sûr. Au bout de 4 à 6 jours de retard de règles, si une grossesse a commencé, le test sera positif.

- Est-ce qu’il peut être négatif alors que je suis enceinte ?
- Oui, s’il est fait trop tôt (moins de 15 jours après un rapport sexuel non protégé). Si vous le refaites quinze jours après le rapport non protégé, ou au bout de 4 à 6 jours de retard de règles, il sera positif en cas de grossesse. S’il ne l’est pas, la probabilité que vous soyiez enceinte est infime. Trois semaines après un rapport sexuel non protégé unique, un test négatif signifie que vous n’êtes pas enceinte.

- Et en attendant d’être fixée, qu’est-ce qu’il faut faire ?
- Si vous ne voulez toujours pas être enceinte, prenez des précautions ! ! ! Le rapport sexuel que vous venez d’avoir n’est peut-être pas fécondant, mais si vous en avez d’autres, le risque augmente ! Donc : reprenez votre pilule, utilisez des préservatifs, pratiquez l’abstinence, mais évitez de vous retrouver enceinte alors que vous ne l’êtes peut-être pas ! ! !

J’ai arrêté ma pilule, j’ai eu des règles quelques jours après, je ne l’ai pas reprise, ça fait maintenant deux mois que je n’ai pas de règles, et pourtant je ne suis pas enceinte. Pourquoi ?

Les règles naturelles succèdent à un cycle ovulatoire pendant lequel la femme a ovulé, mais n’a pas été fécondée.

En revanche, quand elle utilise une contraception hormonale (pilule, implant, DIU hormona), une femme n’a pas de cycle ovulatoire. Les hormones contraceptives suspendent l’ovulation. Pas d’ovulation = pas de grossesse mais aussi = pas de règles.

Beaucoup de pilules se prennent en général trois semaines, avec arrêt la quatrième semaine. Pendant la semaine d’arrêt, l’ovulation est encore endormie, et l’utilisatrice est quand même protégée d’une grossesse. Comme le cycle ovulatoire est suspendu, les saignements qui apparaissent entre deux plaquettes de pilule ne sont pas des règles, ce sont des saignements artificiels provoqués par l’arrêt temporaire des comprimés. Lire cet article Pendant les trois semaines de prise, les hormones stimulent la paroi intérieure de l’utérus et la font épaissir. Quand on arrête les comprimés, la paroi cesse d’être stimulée et se détache, ce sont ces saignements qui apparaissent. Ces saignements n’étant pas des règles, ils sont faussement rassurants. On peut même dire qu’ils n’ont aucune utilité.

Il est parfaitement possible de prendre la pilule sans interruption. D’ailleurs, beaucoup de femmes qui utilisent un implant le gardent pendant 3 ans... et ne saignent pas. Prendre la pilule sans interruption, c’est pareil. Mais la plupart des médecins ne le disent pas et les utilisatrices prennent la pilule 3 semaines et l’arrêtent une semaine, « pour avoir des règles ».... qui n’en sont pas.

- Bon, mais puisqu’on a des saignements lorsqu’on arrête la pilule sept jours, pourquoi les règles ne reviennent-t-elles pas quand on cesse de prendre la pilule définitivement ?

- Les saignements qui apparaissent à la fin d’une plaquette sont consécutifs à l’arrêt des comprimés, comme expliqué ci-dessus. Mais la prise des comprimés a pour fonction d’endormir l’ovulation, et cet endormissement de l’ovulation peut être de longue durée, selon les femmes, et le cycle naturel ne reprendre qu’au bout de 2 mois. On peut donc avoir des saignements juste après la fin d’une plaquette, et ne pas avoir de règles ensuite pendant plusieurs semaines. Ce phénomène ne concerne pas toutes les femmes, mais il inquiète celles qui sont le plus pressées d’être enceinte et celles qui sont le plus angoissées à l’idée de l’être.

Lire l’article sur les règles

QUELS SONT LES SYMPTÔMES D’UNE GROSSESSE ?

Il y en a beaucoup et bien sûr la plupart des femmes les connaissent, mais le plus souvent ils n’ont rien de très caractéristique... ni de définitif

1er symptôme : le retard de règles

Ce n’est pas un signe absolu de grossesse !

Un aphorisme médical dit « Tout retard de règles est une grossesse jusqu’à preuve du contraire », et les médecins devraient toujours s’en souvenir (ça éviterait des catastrophes aux femmes), mais il n’en reste pas moins qu’un retard de règles n’est pas toujours signe de grossesse.

En effet :

- Beaucoup de femmes ont un cycle de longueur irrégulière, et leurs règles ne surviennent pas tous les 28 jours mais tous les 25 à 35 jours - avec 3 ou 4 jours de décalage. Pourquoi ? Parce qu’une femme, ça n’est ni un robot, ni une horloge, c’est un être biologique... On peut être en parfaite santé, être tout à fait féconde, et avoir des règles irrégulières toute sa vie, à 3 ou 5 ou 10 jours près.

De plus

- Un retard de règles, même chez une femme « réglée comme du papier à musique » n’est pas forcément un signe de grossesse. Pourquoi ? Parce que les règles surviennent en général 15 jours après une ovulation non fécondée. Seulement, il faut qu’il y ait eu ovulation, et toute femme peut très bien, de temps à autre, avoir un « cycle sans ovulation ». Si l’ovulation ne s’est pas faite, le cerveau et l’ovaire n’ont pas de repère pour savoir quand terminer ce cycle par des règles et quand en commencer un autre. C’est ce qu’on appelait dans le temps les « grossesses nerveuses ». Une femme n’avait pas de règles, elle avait des symptômes évoquant une grossesse (seins qui gonflent, nausées, crampes dans le bas-ventre) mais elle n’était pas enceinte.

Les retards de règles sans grossesse, par cycle « anovulatoire » (sans ovulation) sont surtout fréquents à la puberté et après 45 ans, mais ils peuvent arriver n’importe quand, à n’importe quelle femme.

En dehors de la grossesse et de la ménopause, de nombreuses situations peuvent entraîner un retard ou un arrêt temporaire des règles , par exemple :

- l’arrêt d’une contraception hormonale ; il peut ne pas y avoir de cycle naturel pendant 2 ou 3 mois après arrêt d’une pilule, retrait d’un implant ou d’un DIU hormonal. Après arrêt de la méthode de contraception, l’ovulation peut mettre deux ou trois mois à réapparaître, et donc le cycle à se réinstaller. Une absence de règles six semaines après l’arrêt d’une contraception ne signifie donc pas nécessairement qu’on est déjà enceinte.

- la prise d’une contraception d’urgence (Norlevo) peut retarder les règles car son principe consiste à retarder l’ovulation pour éviter qu’un rapport sexuel non protégé soit fécondant

br> - certaines maladies de la thyroïde, des infections chroniques, un amaigrissement ou une prise de poids très rapides, une émotion forte (un deuil) peuvent « bloquer » le cycle ;

- les traitements pour « faire revenir les règles » et les traitements de la stérilité... ont fâcheusement tendance, avec le stress qu’ils véhiculent, à perturber le cycle

Et enfin :

- Une grossesse peut commencer sans retard ou absence de règles ! En effet, un petit nombre de femmes ont des saignements qui passent pour des règles pendant les premiers mois de leur grossesse. Par ailleurs, les femmes qui sont enceintes sous pilule (en général après oubli en début de plaquette) ont à l’arrêt de leur plaquette des saignements qui sont provoqués par l’arrêt des comprimés... alors même qu’elles sont enceintes.

- Bon alors, comment savoir si je suis enceinte ?
- Faites un test ! ! !

2e symptôme : le gonflement des seins

Le symptôme le plus précoce, souvent, est le gonflement et l’hypersensibilité des seins. C’est un symptôme très caractéristique, mais qui survient aussi en fin de cycle, (juste avant les règles) chez de nombreuses femmes. A quoi est-il dû ? À l’action des estrogènes, qui stimule les glandes des seins et les emplissent d’eau, pour les préparer à une éventuelle grossesse. En fin de cycle, la production d’estrogènes est à son apogée. Lorsque la femme n’est pas enceinte, cette production chute, les règles apparaissent et les seins dégonflent en quelques jours. Lorsque la femme est enceinte, l’embryon fabrique des estrogènes qui continuent à stimuler le sein.

Conclusion : une femme qui a des rapports sexuels non protégés + un retard de règles inhabituel + les seins gonflés ou douloureux a de fortes chances d’être enceinte si retard de règles et gonflement des seins est supérieur à 7 jours. En dessous d’une semaine de retard, il peut s’agir d’un cycle sans ovulation, qui donne les mêmes symptômes.

- Bon alors, comment savoir si je suis enceinte ?
- Faites un test ! ! !

3e symptôme : les nausées et vomissements

Là encore, ça n’est pas un signe absolu de grossesse. Certaines femmes n’en ont pas quand elles sont enceintes, ou n’en ont que pour certaines grossesses et pas toutes ! Souvent ce sont des symptômes qui ne surviennent qu’au bout de plusieurs semaines de grossesse, donc leur absence ne signifie pas qu’on n’est pas enceinte. Nausées et vomissements peuvent être dus à beaucoup de causes : gastro-entérite (grippe intestinale), angoisse ou stress, intoxication alimentaire, médicaments, etc.

Mais si ce symptôme s’ajoute à un retard de règles et à un gonflement douloureux des seins, évidemment, c’est à la grossesse qu’il fait penser.

- Bon alors, comment savoir si je suis enceinte ?
- Faites un test ! ! !

Les autres symptômes de grossesse

Certaines femmes disent que lorsqu’elles sont enceintes
- ça les fait grossir
- ça leur ouvre l’appétit ou ça leur coupe l’appétit
- ça leur donne envie de dormir...
- ça leur donne envie d’uriner sans arrêt

Ces symptômes ne sont pas très parlants car ils peuvent survenir dans beaucoup d’autres situations que la grossesse. Et ils ne concernent pas toutes les femmes.

Et de toute manière, tous les symptômes que j’ai énoncés n’ont qu’une valeur indicative. Pour savoir à coup sûr si vous êtes enceinte...

Faites un test !

Martin Winckler
Image
Apres 3 poussée Noémie est née le 5 avril 2010 a 7h51 avec 2,800kg de bonheur et 48.5 cm
Avatar de l’utilisateur
sandrine girondeaud
Mam'co d'argent
Mam'co d'argent
 
Messages: 1026

"J’aime" reçus: 0

Inscription: Mar 27 Mai 2008, 08:47

Re: POUR CELLE QUI SE POSE DES QUESTION SUR LA NIDATION,OVULatio

Messagepar sandrine girondeaud » Dim 22 Juin 2008, 16:45

-TOUT SUR LES GLAIRES


Les leucorrhées
(pertes blanches )

Définition

Il s'agit d'un écoulement apparaissant à la vulve et tâchant le linge : ces pertes sont l'exagération de la sécrétion génitale normale. Elles peuvent être mousseuses, filantes, glaireuses, blanches ou sales, jaunâtres, verdâtres.

Les sécrétions normales : la glaire d'ovulation et les sécrétions vaginales

Il existe une sécrétion normale de survenue cyclique et régulière : la glaire d'ovulation. Elaborée à l'intérieur du col de l'utérus, elle apparaît 48 heures avant l'ovulation et parvient à son maximum d'abondance et de fluidité au moment même de l'ovulation.

Elle est blanche, inodore, et empèse le linge. Elle ne provoque pas de symptôme. L'examen ne montre pas d'inflammation, ni de rougeur.

Quand elle est d'abondance modérée, cette sécrétion ne s'extériorise pas trop, mais si elle est importante, elle apparaît à la vulve sous forme d'un liquide muqueux filant comparable au blanc d'%u0153uf cru.

Il n'y a pas de traitement puisqu'il s'agit d'un phénomène normal.



Repérer son ovulation

"ai-je ovulé?? et si oui quand?" C%u2019est pourquoi j'ai décidé d'écrire un post exprès pour vous qui n'arrivez pas a vous repérer dans votre cycle en espérant vous aider à mieux connaître votre corps a travers ces différents repères.
Prenons l'exemple d'un cycle de 28 jours.

SENSATION VAGINALE/

j6 -) S (sèche)
j7 -) S
J8 -) H (humide)
J9 -) H
J10-) H
J11-) H
J12-) M (mouillée)
j13-) M
j14-) H
j15-) S

la sensation mouillée est annonciatrice de l'ovulation.

APPARENCE DE LA GLAIRE

j6 -) -
j7 -) -
J8 -) -
J9 -) épaisse
J10-) épaisse
J11-) épaisse
J12-) filante
j13-) filante
j14-) -
j15-) -
.
.
. .qq jour avant les règles glaire épaisse et blanche comme au début du cycle

Quand la glaire devient filante alors c'est signe d'ovulation. Pic de glaire -) ovulation

** quand observer la glaire ???
-chaque fois que l'on va aux toilettes, le soir, avant une relation sexuelle
- avant et après avoir uriné en passant du papier sur la vulve ( la progression de la glaire est stimulée pendant la miction.
- si pas de trace a la vulve voir au niveau du col

**attention ce qui peut faire varier l'apparence de la glaire :
-médicaments
-cautérisation, conisation, lasérification du col (influence pendant plusieurs mois)

Comment analyser mes glaires cervicales pour déterminer le moment de mon ovulation?

L'analyse des glaires cervicales est simple. Il s'agit, tout au long de la journée (et de préférence après votre lever, car elles sont plus abondantes à ce moment), d'observer vos glaires, d'évaluer leur qualité et de consigner vos observations sur votre graphique de température.

Durant les quelques jours suivant les règles, vous ne devriez pas apercevoir de glaires, sauf si vous ovulez tôt. Ensuite, elles apparaîtront graduellement. Elles seront d'abord peu abondantes, collantes et crémeuses. Ce type de glaires n'est pas très fertile, mais il l'est tout de même un peu. Quelques jours avant l'ovulation (ou le jour précédent ou, encore, le jour même), vos glaires deviendront filandreuses et glissantes, comme du blanc d%u2019%u0153uf. Elles s'étireront facilement entre votre pouce et votre index, sur plusieurs centimètres, sans se rompre. Vous êtes alors dans votre période la plus fertile, et il est temps pour vous d'avoir des rapports. En effet, les spermatozoïdes se déplacent facilement et peuvent vivre jusqu'à cinq jours dans ce type de glaires. Les glaires s'assècheront ensuite quelques heures avant ou après l'ovulation, très rapidement.

La qualité et l'abondance des glaires sont très fortement lié votre âge. Si vous êtes jeune, il est possible que vous ayez jusqu'à cinq jours de glaires fertiles (blanc d%u2019%u0153uf) avant votre ovulation. Votre fenêtre fertile est alors plus grande. Certaines femmes dans la trentaine auront une fenêtre fertile plus petite : elles peuvent avoir aussi peu que seulement douze heures de glaires fertiles. Il est aussi possible qu'elles n'aient que des glaires crémeuses et collantes, ou un type de glaires intermédiaire entre les glaires crémeuses et les glaires qui ressemblent à du blanc d%u2019%u0153uf. Ces femmes doivent donc en profiter au maximum. Un truc pour vous si c'est votre cas : le Robitussin (sans lettres telles que DM) quelques jours avant l'ovulation. Pour de plus amples renseignements sur son utilisation ou les produits de remplacement, voir plus loin sur la présente page la question Il semble que mes glaires cervicales s'assèchent lorsque je prends Clomid. Est-ce grave? Que puis-je faire?. Le principe est le même.

Enfin, si vous ne voyez jamais de glaires, ça ne veut pas nécessairement dire que vous n'en avez pas. Ça peut être tout simplement parce qu'il y en a moins et qu'elles sont surtout visibles sur votre col utérin. Pour le constater vous-mêmes, vous n'avez qu'à insérer deux doigts (comme pour l'examen du col, que nous verrons plus loin) et à aller les chercher là où elles sont produites, c'est-à-dire sur le col.

LES GLAIRES


Si j'utilise la méthode de la glaire cervicale, comment est-ce que je peux observer mes sécrétions vaginales ?

1)Votre cycle menstruel commence avec le début de vos règles. Vous serez incapable de vérifier votre glaire cervicale, également appelée mucus vaginal, à ce moment-là en raison de vos menstruations. Les pertes durant vos règles sont habituellement suivies de quelques jours sans mucus vaginal. Vous pouvez les appeler les jours « secs ». Lorsqu'un ovule commence à maturer, le mucus vaginal apparaîtra à l'ouverture du vagin. Le mucus vaginal est généralement jaunâtre ou blanc, et visqueux et collant. Vous remarquerez que la quantité de mucus sécrétée tout juste avant l'ovulation est plus grande : vous pouvez appeler cela vos jours « de sécrétion ». Le mucus est habituellement clair et glissant (comme des blancs d%u2019%u0153ufs crus). Lorsque vous pouvez étirer le mucus entre vos doigts, c'est que vous êtes en pleine période de fertilité. Après le début de vos jours de sécrétion, vous pouvez vous attendre à ce que votre mucus vaginal devienne tout d'un coup trouble et collant, que la quantité diminue grandement, et que quelques jours sans sécrétion surviennent avant que vos règles commencent.

2)Comment on fait?
Comment puis-je faire un suivi régulier de mes sécrétions vaginales ?
Vous les notez régulièrement et avec exactitude. Comme pour les autres méthodes naturelles, notez les jours de vos règles, vos jours secs et vos jours de sécrétion. Vous devez aussi indiquer les jours troubles et collants. Selon votre degré d'aisance avec votre corps, il y a trois méthodes à utiliser pour vérifier vos sécrétions :

Essuyez votre vagin avec du papier de toilette avant d'uriner
Vérifiez vos sécrétions dans vos sous-vêtements
Retirez du mucus vaginal en insérant vos doigts propres à l'intérieur de votre vagin
Vous devez vérifier vos sécrétions plusieurs fois par jour pour vous assurer de l'exactitude de vos observations


liens
glaire http://spermiologie.u-strasbg.fr/s [...] dTheme=208


Réponses à vos questions
La glaire cervicale est-elle une perte blanche?

Non. Contrairement à ce qui a pu être écrit dans différentes revues par des personnes qui ne connaissent pas la méthode Billings, la glaire cervicale n'est pas assimilable à une perte blanche et ne doit en aucun cas être confondue avec une perte blanche. La glaire cervicale est une substance sécrétée par le col de l'utérus. Comme l'ont montré les Docteurs Billings et le Docteur Odeblad, la présence de cette substance est un maillon essentiel de la fécondité, au point que, à contrario, son absence est souvent impliquée dans de nombreux cas de stérilité. Les rôles irremplaçables de la glaire sont 1) de protéger les spermatozoïdes contre les conditions hostiles du vagin, 2) de condamner la cavité utérine en dehors de la période ovulatoire, et 3) de fournir un appoint énergétique aux spermatozoïdes.

Quelle est la probabilité d'une grossesse lorsqu'il y a union pendant la période féconde ?

La probabilité de grossesse varie selon le moment de la période fertile en fonction de la phase du cycle et du dernier jour de glaire de type fertile (J désigne le jour sommet) :

Glaire collante J-4 ou avant : 2,4%
Glaire filante J-4 ou avant : 35,3%
Glaire collante J-3 à J-1 : 50,0%
Glaire filante J-3 à J-1 : 54,6%
Jour sommet : 66,7%
Après sommet J+1 : 44,4%
Après sommet J+2 : 20,5%
Après sommet J+3 : 8,9%
Hors période fertile : 0,4%
Toutes phases : 1,2%
Données de l'OMS publiées dans le British Medical Journal du 18/09/93.

Faut-il avoir des cycles réguliers pour utiliser la méthode d'ovulation Billings?

Non. La méthode est applicable par toutes les femmes en âge de procréer. Elle leur permet de connaître leur fécondité quelle que soit la longueur de leurs cycles. Le suivi quotidien, au jour le jour, de la fécondité par l'observation des sensations procurées par la glaire cervicale leur permet de vivre en toute sérénité sans avoir à se préoccuper de la longueur de leurs cycles. C'est particulièrement le cas en périodes d'allaitement et de pré-ménopause pour lesquelles la méthode est encore applicable.
Peut-on avoir un enfant en ayant une union pendant les menstruations?

Oui. Il est effectivement possible d'avoir un enfant en ayant une union pendant les règles (menstruations) ou lors de toute période de saignement (à l'approche de la ménopause par exemple). Pour cela, il faut que la période féconde ait commencé pendant ce temps de saignement, ce qui est possible. D'où l'intérêt de connaître sa fécondité et de suivre les règles de la méthode Billings si l'on souhaite différer une grossesse.
Peut-on avoir un enfant en ayant une union les premiers jours qui suivent les menstruations?

Etant donné ce qui a été dit dans la réponse fournie à la question précédente, oui. La probabilité que la période féconde ait commencé est d'ailleurs plus grande encore. Même conseils: apprendre à connaître sa fécondité et appliquer les règles de prudence de la méthode Billings. N'hésitez pas à contacter un foyer moniteur dans votre région. Il se fera un plaisir de vous enseigner la méthode.
Pourquoi la méthode Billings n'utilise-t-elle pas la température comme autre signe de la fertilité?

Le docteur John Billings a commencé par enseigner la méthode des températures, mais très vite il s'est rendu compte que les femmes n'étaient pas satisfaites par cette méthode qui ne renseigne la femme qu'à posteriori sur sa période féconde. D'où tout son travail de recherches et son aboutissement sur le rôle primordial de la glaire cervicale. A la demande des femmes qui l'avaient aidé par leurs observations, le docteur Billings décida alors d'abandonner la température pour ne conserver que le signe de la glaire.
Des études complémentaires ont par ailleurs permis aux docteurs John et Lyn Billings de constater que la température n'est pas aussi bien corrélée que la glaire au jour d'ovulation. Parfois, un décalage de plusieurs jours de la montée de la température est ainsi noté par rapport à ce jour d'ovulation. Le docteur Josef Rötzer, père de la méthode sympto-thermique qui a utilisé les travaux des docteurs Billings sur la glaire cervicale pour définir sa méthode qui allie plusieurs signes, reconnaît dans son livre ("L'art de vivre sa fertilité - Méthode sympto-thermique de régulation naturelle des naissances" - Edition Nouvelle Cité - 1999), page 31: "Toutes les femmes capables d'observer la glaire G ne doivent pas se limiter à la seule méthode de la température (elles risquent des grossesses surprises de cette façon)".
Par ailleurs, dans certaines situations particulières telles que l'allaitement ou à l'approche de la ménopause, la température n'est d'aucune utilité à la femme, car sans variation. Seul le signe de la glaire peut alors lui permettre de connaître et de suivre sa fertilité. D'où l'intérêt de faire comme les femmes qui ont permis aux docteurs Billings de définir les règles de prudence de leur méthode : apprendre à reconnaître le signe de la glaire et uniquement celui-là. Ce que font en particulier toutes les femmes des pays en voie de développement, qui n'ont souvent pas les moyens d'acheter un thermomètre.

A quoi ressemble la glaire quand l'ovule a été fécondé?

Rappelons tout d'abord que dans le cycle de la femme, la glaire ayant des caractéristiques fertiles n'est perceptible que pendant la période féconde. En dehors de cette période, la femme se sent sèche et il n'y a pas de sécrétion de glaire. Pendant la période féconde, le profil de glaire est un profil en évolution qui change de jour en jour jusqu'au "Jour Sommet" qui correspond au dernier jour de glaire qui donne une sensation de glissement, de lubrification, et qui est le mieux corrélé au jour de l'ovulation. Ce Jour Sommet n'est connu que le jour qui le suit, parce que la femme constate alors un tarissement dans la sensation. Elle ressent une sécheresse les jours qui suivent le Jour Sommet. Il peut y avoir 1 ou 2 jours de présence de glaire après le Jour Sommet mais la sensation est la sécheresse. Le jour du tarissement, la femme peut dire: "c'était hier mon Jour Sommet". Que l'ovule ait été fécondé ou non, le profil de glaire suit ce qui vient d'être dit. Il n'est donc pas possible avec la glaire de savoir si l'ovule a été fécondé. Pour le savoir, il faut attendre l'arrivée des menstruations. Si elles ne se produisent pas au plus 16 jours après le Jour Sommet, il y a eu fécondation.
Pour avoir une information complète sur la glaire cervicale, consulter le site officiel des Drs Billings: http://www.woomb.org.
Image
Apres 3 poussée Noémie est née le 5 avril 2010 a 7h51 avec 2,800kg de bonheur et 48.5 cm
Avatar de l’utilisateur
sandrine girondeaud
Mam'co d'argent
Mam'co d'argent
 
Messages: 1026

"J’aime" reçus: 0

Inscription: Mar 27 Mai 2008, 08:47

Re: POUR CELLE QUI SE POSE DES QUESTION SUR LA NIDATION,L'OVULAT

Messagepar sandrine girondeaud » Mar 08 Juil 2008, 19:33

encore un petit sujet important sur l'ovulation:
Une récente étude Canadienne indique que les femmes peuvent ovuler plus d'une fois par mois. Si cela s'avère vérifié, ces résultats pourraient révolutionner notre vision du cycle menstruel de la femme, et permettraient d'optimiser les futurs traitements contre la stérilité. Ces résultats permettraient d'expliquer pourquoi les méthodes de contraception dites " naturelles " sont si peu efficaces.

Traditionnellement il est admis que l'ovulation se produit une fois par cycle menstruel. Avant l'ovulation entre 15 et 20 ovocytes se développent. Mais un seul arrivera à maturité (le follicule), et expulsera un ovule. L'étude Canadienne, la première du genre, remet en cause cette vision de l'ovulation, puisque 10 % des femmes étudiées ont ovulé deux fois dans le même mois, et que toutes les femmes présentaient au moins deux vagues de maturation dans le même mois, et 30 % en présentaient même trois.

L'étude a porté sur 63 femmes âgées de 18 à 40 ans et ayant des cycles " normaux ". Des échographies journalières à haute définition des ovaires ont été réalisées durant 6 semaines. La taille des follicules a ainsi été mesurée. Durant cette étude, 50 femmes ont ovulé une seule fois, 6 ont ovulé deux fois, et 7 n'ont pas ovulé. La prochaine étape pour les chercheurs est donc de comprendre pourquoi certaines vagues de maturation provoquent une ovulation et d'autres pas.
La sécrétion de progestérone par le corps jaune (provenant du follicule ayant libéré l'ovule) a normalement pour but de préparer la paroi de l'utérus à la nidation de l'embryon issu de la fécondation, mais cette hormone pourrait avoir un effet inhibiteur sur la libération des futurs œufs lors du même cycle menstruel. Cette hypothèse expliquerait pourquoi certaines femmes n'ovulent qu'une seule fois malgré le fait qu'elles aient deux cycles de maturation des follicules.

Ces résultats permettraient aussi d'expliquer pourquoi le taux de faux jumeaux est si élevé (10 % des naissances). Il devrait ainsi être possible dans le futur de provoquer la libération d'un œuf suite à une vague de maturation qui normalement n'expulse pas d'ovule. Ceci pourrait permettre d'améliorer significativement les traitements contre la stérilité.
Image
Apres 3 poussée Noémie est née le 5 avril 2010 a 7h51 avec 2,800kg de bonheur et 48.5 cm
Avatar de l’utilisateur
sandrine girondeaud
Mam'co d'argent
Mam'co d'argent
 
Messages: 1026

"J’aime" reçus: 0

Inscription: Mar 27 Mai 2008, 08:47

Re: POUR CELLE QUI SE POSE DES QUESTION SUR LA NIDATION,L'OVULAT

Messagepar sandrine girondeaud » Dim 20 Juil 2008, 18:26

"Infos sur glaires, cycles, fertilité...et grossesse !....a lire !!"
Envoyé par wali49 le 26 janvier à 14:15

Quelques petits conseils (trouvés sur un forum d'aufeminin par Fanette) pour vous aider à concevoir bébé....
Bonne lecture les filles, Wali


LE CYCLE FEMININ :

Il est donc possible dévaluer la période dovulation si la durée des cycles est régulière. Quand le cycle est plus court, ou plus long, cest la période avant lovulation qui est plus ou moins longue.

CONNAITRE SA PERIODE D'OVULATION :
1- La glaire cervicale :
La glaire ou mucus cervical est produite par le cervix et change tout au long du cycle sous l'influence des hormones associées a l'ovulation. Juste après les règles le mucus est sec pour éviter que le sperme pénètre ds le cervix.
Une semaine avant l'ovulation et sous l'influence d'estrogènes, le cervical mucus (glaire) commence a être très abondant, épais et collant.
Voici un exemple des différentes glaire pour un cycle de 28 Jours :
Cycle J 1-5 : Règles.
Cycle J 6-9 : Sec, ou pas de mucus.
Cycle J 10-12 (Ovulation-4) : Epais et collant, devenant moins épais et plus translucide.
Cycle J 13-15 (ovulation-1) : (glaire la plus fertile) Blanc d'uf : fin, élastique, glissant étirable, et claire.
Cycle J 16-21(ovulation+2) : collant, épais. (et parfois blanc d'uf )
Cycle J 22-28 : Mucus sec.
Il arrive aussi souvent que le mucus devienne de nouveau style blanc d'uf, non on ovule pas deux fois mais c'est encore la faute de nos hormones ! estrogènes élevées environ 7 jours après l'ovulation).

2- La température :
Elle se prend toujours avec le même thermomètre, de la même façon (buccal, axillaire ou rectal : le plus fiable). La température nest évidemment pas fiable quand on a de la fièvre (température supérieure à 376 au réveil).
Pour savoir quand on ovule, à posteriori, on prend sa température durant tout le cycle, à la même heure, le matin avant de poser un pied par terre et on la note sur un graphique. La courbe ainsi obtenue doit mentionner deux plateaux : un plateau "bas" durant la 1re partie du cycle, un jour ou la température descend (jour de l'ovulation), puis remonte plus haut le lendemain pour commencer le plateau "haut". La différence entre le plateau bas et le haut doit être d'au moins 3/10 de C. Le jour de l'ovulation est le dernier jour du plateau "bas" de la courbe.
A noter : les températures dun plateau (bas ou haut) peuvent osciller d1 à 3 dixième de C dun jour à lautre. Cest pourquoi il est important de visualiser sa courbe sur un graphique, afin que la distinction entre les 2 plateaux soit plus claire. Il sagit de visualiser la " moyenne " des températures dun plateau à lautre.
Le début du plateau bas peut commencer 1 jour avant les règles, pendant, ou 3 à 4 jours après le début des règles. Le plateau haut dure en moyenne 14 jours. Sil dure plus de 16 jours, on peut envisager de faire un test de grossesse.
Attention, précision importante : contrairement à ce que beaucoup pensent la température ne monte pas FORCEMENT le lendemain de l'ovulation.
ça peut prendre quelques jours (2 ou 3) ! En fait chez certaines femmes la production de progestérone (l'hormone qui fait monter la tempé) met un peu plus longtemps à se déclencher.



3- Les tests d'ovulation
S'achètent en pharmacie ou en grandes surfaces et se commencent environ 3 jours avant la date présumée de l'ovulation, ex, si on ovule à J14, commencer à J11, on le fait tous les matins par exemple, et dès qu'il est positif, on sait qu'on ovulera 12 à 36 heures après, c'est donc le moment où jamais de faire un câlin.

FECONDATION ET FERTILITÉ
1- Les câlins
Pour mettre toutes les chances de notre coté, il est important davoir des rapports régulièrement pendant tout le cycle (tous les 2 à 4 jours), mais si on veut cibler : pour un cycle de 28 jours, avec ovulation à J14, faire un câlin à J9, J11, J13 et J15 ou J8, J10, J12 et J14. On dit qu'il faut rester tranquille environ pendant une demi heure après et que mettre un coussin sous les fesses peut aider Et puis il paraît qu'avoir un orgasme favorise la bonne remontée des zozos jusqu'à destination à causes des petites contactions ..... donc faites le savoir à vos chéris!!!!
Pour celles qui ont l'utérus rétroversé, l'idéal est de montrer son sublime postérieur à son zom d'amour...

2- Les 2 premières semaines de grossesse
Quand un spermato rencontre un ovule, il y a fécondation et un uf se forme. Des cellules se créent par divisions, d'abord 2, puis 4, puis 8, puis 16 à 4 jours. C'est ce qu'on appelle la morula, car cela ressemble à une petite mûre ! Les 2 premières semaines de grossesse, d'abord l'uf flotte dans l'utérus, puis l'uf continue de se développer et il s'enfonce peu à peu dans la muqueuse utérine, jusqu'à y rentrer complètement. C'est ce qu'on appelle la nidation. Elle commence le 7ème jour et se termine le 14ème jour. C'est un moment critique, car c'est à ce moment que le système immunitaire de la mère doit "accepter" ce corps étranger, sinon, il est éliminé (FC précoce). Le placenta ne se développe que plus tard, à partir de la 4ème semaine de grossesse. Et à ce stade, il ne fait que très peu d'échanges entre la mère et l'embryon (l'embryon puise dans une réserve de nourriture fournie par l'uf lui-même). Le cur commencera à battre au 22eme jour.
L'"uf clair" ; c'est l'image que l'on voit à l'échographie: un uf (un truc rond), et on ne voit rien dedans. Soit c'est parce que la grossesse est très jeune, et l'embryon trop petit pour qu'on puisse le voir. Soit, la grossesse a cessé d'évoluer, l'embryon ne se développe plus. Dans ce cas, une FC est imminente, car l'embryon est mort.
Donc les 2 premières semaines de grossesse (jusqu'à la date théorique des règles), l'embryon est très protégé des substances qui peuvent passer dans le sang de la mère, car il n'y a pas de lien direct entre eux !!
Alcool et cigarettes ne sont pas très bons pour la mère (donc un peu pour l'embryon), mais en aucun cela serait la cause d'une FC prématurée avant que lon ne sache si on est enceinte ou pas !!
Par contre, après le 1er mois de grossesse, il faut absolument éviter pendant tout le premier trimestre, car c'est la période où tous les organes se fabriquent , et là , l'alcool est très toxique (si on en consomme beaucoup d'un coup, ou un peu tout le temps...) Au 2ème trimestre, c'est moins grave, car les organes sont pratiquement tous formés, et le placenta joue son rôle de barrière (mais pas assez si consommation régulière et massive). Et au 3ème trimestre, c'est un peu pareil. Mais toujours avec beaucoup de modération !!


3- Chances que cela marche / FC :
Un couple sur six essaie, en moyenne, de faire un bébé pendant au moins un an avant d'y parvenir. Et globalement, les femmes n'ont pas plus de 20 % de chances de réussir à être enceintes au cours d'un cycle menstruel.
Sachez qu'en moyenne, les spermatozoïdes ont une durée de vie de 72 heures environ, une fois expulsés dans les cavités génitales (ndlr : ca peut aller jusqu'à 4 jours !!!). Quand à l'ovule, il vit en moyenne entre 12 et 48 heures

On dit que lorsqu'il y a fécondation , il y a 50% de chance que l'uf se développe, 50% de risques qu'il n'évolue pas dans les jours qui suivent. On peut être enceinte sans le savoir, car l'uf est souvent évacué au bout de 2 semaines, à la date des règles. Dans les premières semaines , le risque de malformation de l'embryon reste très élevé , de l'ordre de 25% de FC. Il s'agit le plus souvent d'erreurs au cours des divisions cellulaires, très complexes. On dit que le risque de FC diminue nettement à partir du 3e mois de grossesse. Généralement, quand on voit le cur de l'embryon battre correctement (à partir de la 5e semaine (à 22 jours) de grossesse) et que la clarté nucale (épaisseur de la nuque) est bonne, c'est bon signe pour la suite de la grossesse, car la majeur partie des FC se situent avant.


LES PRECAUTIONS A PRENDRE QUAND ON ENVISAGE UNE GROSSESSE

1- L'alimentation :
Stop aux régimes draconiens. Les femmes soumises à des régimes restrictifs hypocaloriques perdent du poids mais limpact hormonal de ces régimes peut diminuer la fécondité. Si vous désirez maigrir, faites donc votre régime quelques mois avant d'essayer d'être enceinte, ou réduisez votre alimentation, mais garder des repas équilibrés, parfois, perdre quelques kg quand on a un véritable surpoids, favorise l'ovulation.
Mangez équilibré. Sauter des repas et manger trop de sucre n'est pas bon pour votre ligne. Pour votre fertilité, non plus. L'augmentation du taux de sucre dans le sang provoque la sécrétion trop importante d'une hormone, l'adrénaline, qui interagit alors contre la progestérone, une hormone qui prépare l'utérus à une éventuelle grossesse. Embonpoint ou maigreur excessive réduisent aussi notablement vos chances de concevoir. Et cela, même en dépit d'un traitement hormonal pour la fertilité. Evitez donc les régimes "yo-yo" et essayez de stabiliser votre poids.

2- Gardez votre homme au frais. Il ne s'agit pas de le mettre au frigo mais plutôt de l'encourager à porter des pantalons larges, de préférence en coton. En effet, la mode des pantalons serrés engendre une chaleur trop importante au niveau des parties génitales et des testicules, qui se répercute sur la qualité des spermatozoïdes : ses testicules manquent d'air.

3 - Choisir la bonne saison. Il existe des variations de la fécondité au cours de lannée. Le nombre de spermatozoïdes est plus élevé au début du printemps et à la fin de lautomne, et leur mobilité est plus importante en fin dété, début dautomne. La saison idéale pour procréer est donc le début de lhiver. Profitez donc du mauvais temps et de votre couette pour faire un maximum de câlins.

4 - Attention aux antalgiques. Certains antalgiques (notamment de type anti-inflammatoires non stéroïdiens) agissent sur certaines hormones, les prostaglandines. Or, ces prostaglandines jouent aussi un rôle dans la contraction de l'utérus. Il est donc déconseillé d'en prendre pendant la période de l'ovulation.

5 Contrôlez votre consommation dalcool. Une consommation excessive d'alcool nuit à la fertilité humaine, et surtout elle peut avoir des effets graves sur le ftus, donc, plus d'alcool, une fois enceinte !

6 - Diminuez le café. Une consommation excessive de café risque de réduire vos chances de concevoir un bébé. Et oui. La preuve est faite : la caféine est une ennemie qui peut affecter vos potentialités procréatrices."

7- Les vaccins
résumé fait à partir de ... neufmoisetplus.com
Maladies pour lesquelles il faut absolument être vaccinée:
- La Rubéole : c'est un des vaccins vraiment conseillé pour passer une grossesse sereine. A la suite de cette vaccination, il est préférable d'attendre deux mois avant de débuter une grossesse. Le foetus risque principalement de souffrir de malformation, si la mère contracte cette maladie pendant la grossesse, notamment au cours du premier trimestre.
- La Rougeole et les oreillons : La maladie en elle-même ne comporte pas de risque de malformations, par contre la fièvre occasionnée par la maladie risque d'entrainer un accouchement prématuré.
Vaccins autorisés pendant la grossesse:
- Le tétanos, la polio, la diphtérie (vaccin DTP).
- La grippe.
- Les hépatites A et C.
- La rage.
- La méningite. (méningocoque A et C)
Vaccins interdits pendant la grossesse:
- La rougeole, les oreillons et la Rubéole (vaccin ROR).
- La tuberculose (BCG), en cas d'infection, le médecin préfère alors une antibiothérapie.
- Le vaccin de la poliomyélite oral.
- La fièvre jaune. (vaccin possible après le 6e mois de grossesse, en cas de nécessité.)
- La typhoïde

8- La toxoplasmose :
En fait, il faut faire attention avant la grossesse, savoir si on est immunisée ou pas pour agir en conséquence. Il n'existe pas encore de vaccin. Si on n'est pas immunisée, des règles d'hygiène s'imposent pendant toute la grossesse (les risques de transmettre le parasite est bas le premier trimestre, mais les conséquences sont très graves pour son développement; souvent cause une FC. Le risque de transmettre le parasite est plus élevé au 2e et troisième trimestre, mais grâce au dépistage et à une antibiothérapie rapide, il y a peu de séquelles pour le ftus). Ces règles d'hygiène sont assez simples. Le parasite vit dans les intestins des chats contaminés. Il faut donc faire attention aux aliments qui ont été en contact avec de la terre potentiellement souillée par les déjections de chats (bien laver fruits et légumes du jardin si consommés cru, bien les faire cuire). Le parasite peut se trouver dans les muscles d'animaux que l'on mange (surtout le mouton): consommer de la viande bien cuite, ou préalablement congelée. Pour les chats vivant à l'extérieur et consommant de la viande crue: éviter de manipuler leur litière (ou alors avec des gants, ou désinfecter 1 fois par semaine la litière (détergeant puis à l'eau de javel )). Bien se désinfecter en cas de griffures.
Avoir une hygiène irréprochable des mains avant de les porter à sa bouche: pour éliminer la majorité des germes nocifs, il est important de se savonner au moins pendant 20secondes (c'est long !) et bien rincer pendant 15 secondes. Attention , sous les ongles longs aussi !

9- la LISTERIOSE et la SALMONELOSE
A éviter:
~les ufs crus (dans la pâte à gâteau que l'on goûte avant de cuire ou dans la vinaigrette) +
~le fromage à pâte molle(feta, camembert, brie..), et le fromage "bleu", doivent être évités, sinon bouillit, cest à dire bulles quand vous le cuisez (pizza ou autre)..
~la charcuterie : cest de la viande non cuite généralement, où la listéria vient souvent se cacher .
~viandes et poissons crus ou peu cuits ; pour les mêmes raisons qui ci-dessus
Bien nettoyer ou désinfecter la table de travail + les instruments, pour éviter la salmonellose.

10- Le tabac
Qu'on soit un homme ou une femme, fumer joue un rôle néfaste vis-à-vis de la reproduction. Une récente étude vient en effet de démonter que la fécondabilité dune femme fumeuse était de 30 % moins élevée que celle dune non fumeuse. Ce chiffre est encore plus haut si le conjoint est également fumeur.
La consommation de tabac entraîne une altération du fonctionnement de l'ovaire (hypofertilité).
Le tabac augmente le risque de grossesse extra utérine (G.E.U) : l'action de la nicotine et de ses dérivés sur la baisse de production des hormones ovariennes et sur une anomalie du transport de l'uf dans la trompe après la fécondation explique ce risque : les études montrent que 20 % des G.E.U peuvent être attribuées au tabac. Il s'agit là d'un effet dose dépendant, le risque augmentant avec la quantité de cigarettes fumées.
La consommation de tabac accroît le taux de fausses couches spontanées avant la fin du 3e mois de grossesse : cet accident fréquent en obstétrique, et dont les causes sont multiples, essentiellement génétiques, surviennent 1,2 à 1,8 plus souvent chez les fumeuses.
Les différents toxiques inhalés par les femmes enceintes traversent le placenta qui est une barrière imparfaite et sont ainsi assimilés par le ftus avec un certain nombre de conséquences : la nicotine, qui ne sera que très lentement éliminée par le ftus, augmente sa fréquence cardiaque, ainsi que sa pression artérielle ; l'oxyde de carbone, contenu dans la fumée, va se fixer sur l'hémoglobine du ftus qui sera ainsi bien moins oxygéné : on parle alors d'hypoxie ftale qui va nuire à la croissance du bébé, si importante pendant sa vie intra-utérine. Enfin, les autres substances toxiques du tabac (acide cyanhydrique, thiocyanates, cadmium, substances cancérigènes...) viennent aussi potentiellement menacer le ftus.
11- L'alcool
Pas dinfos disponibles pour linstant ! ! A vos recherches !

LES COUPS DE POUCE
- OLIGOBS PMA : s'achète en pharmacie et est fait pour la période de conception
(en vente aussi sur beautycenter.fr)
- La levure de bière est riche en vitamines B1, B2, PP et B9 (acide folique). Comprimés pour tous les 2 , riches en acide folique (vitamine b9), favorisant également la qualité de l'ovulation, et celle des spermatos. Favorise la nidation et le bon développement de l'embryon.
- l'huile d'onagre afin de raccourcir le cycle, améliorer la qualité de l'ovulation et la sécrétion de glaire utile aux spermatos.
- Un grand verre de jus d'orange pour mettre à niveau notre taux d'acide folique (qui semble entrer en jeu dans le développement du tube neural du ftus), et que beaucoup de femmes ont trop bas. Il vaut mieux commencer une cure d'acide folique, également appelé vitamine B9, un mois avant la conception et durant les premiers temps de la grossesse. Deux choix s'offrent à nous : prendre des petites pilules vendues en pharmacie ou boire chaque jour un grand verre de jus d'orange pressée et consommer les autres aliments dans lesquels elle est présente naturellement à savoir : les légumes vert foncé (le brocoli, les épinards, les petits pois et les choux de Bruxelles), le maïs, les pois secs, les haricots secs, les lentilles, les oranges et le jus d'orange.
Quelques trucs pour améliorer le mucus (car sans clomid par exemple, la glaire peut avoir tendance à être sèche)
- l'eau : on y pense pas mais ca marche.
- le sirop contre la toux sèche ; ca fluidifie le mucus. La glaire étant aussi du mucus, mais pas ds les bronches celle là !
- le jus de raisin blanc


LES INFOS DU WEB :
http:/ ... neufmoisetplus.com/
http:/ ... ondelette.com/infertilite/
http:/ ... ping.be/planning-familial/naturel.html
http:/ ... femiboard.com/
http:/ ... hc-sc.gc.ca/francais/acidefolique/
http:/ ... babyfrance.com/
(ou pour la Belgique : http:/ ... babybelgique.com/)
http:/ ... gyneweb.fr/
http://prepa.mariage.free.fr/fr/index.p ... riqu---e=6 : Le site de leticia, tous les liens qui nous intéressent, allez-y !!! Elle s'est mariée, elle a donc fait un site, préparation mariage, et puis maintenant c'est une valentine, donc elle a bûché pour nous et nous donne tous les liens pour :
- la conception,
- l'évolution de sa grossesse,
- les modes de garde,
- les prénoms,




UNE BONNE NOUVELLE ?
1- Des signes possibles de début de grossesse :
Ces signes sont des " indices " permettant de faire penser que lon est peut être enceinte. Mais ce ne sont pas des preuves de la grossesse débutante ! On peut avoir ces signes en fin de cycle normal, ou ne pas les avoir même si lon est enceinte. Cela ne remet pas en cause notre capacité à tomber enceinte, ou à mener à terme sa grossesse.
Les seins gonflés et les mamelons douloureux, les nausées, l'odorat aiguisé, la fatigue anormale, une irritabilité ou une plus grande sensibilité de lhumeur, la température qui ne descend pas (plateau haut de plus de 16jours) , le bas du ventre gonflé, des pertes blanches abondantes en fin de cycle, des douleurs de règles...
Parfois, de légers saignements (pertes marrons ou rosées) peuvent se produire au moment de la nidation (7 jours après la conception). Il arrive dans de très rares cas davoir des saignements moins abondants à la date théorique des règles, tout en étant enceinte. Il sagit des " règles anniversaires ".

2- Les tests de grossesse
Ceux-ci sont basés sur la recherche de l'hormone de grossesse, la Bêta HCG, qui est sécrétée à partir du moment où l'uf se fixe dans la muqueuse utérine (la nidation, à partir du 7ème jour de grossesse). Elle se trouve dans le sang et dans les urines. Les tests urinaires sont moins sensibles que le test sanguin. C'est pourquoi pour le test urinaire, il faut attendre au moins 15 jours après la conception pour qu'il puisse détecter l'hormone (jour présumé des règles ou retard). Pour le test sanguin (réalisable dans un laboratoire d'analyses biologiques, possible sans ordonnance, remboursé si ordonnance par un médecin même généraliste), l'hormone peut être détectée plus tôt, à partir de 10 jours après la conception.
Les tests urinaires s'achètent en pharmacie et sont vendus soit en boîte de 2 (~ 15 ) soit en boîte de 1 (~ 8 ).
Il existe 2 catégories de tests :
- les très sensibles qui réagissent à 25UI (taux d'hormone) et commencent à indiquer des réponses fiables 2 jours AVANT la date présumée des règles.(ex : indicatest, celui que j'ai utilisé pour ma grossesse actuelle)
- les moins sensibles qui réagissent à 50UI et commencent à indiquer des résultats fiables dès le jour présumé des règles.
ATTENTION :
- certains tests demandent 5 minutes de pause avant d'indiquer une réponse
- aux faux négatifs. Un test ++ est toujours ++ même si la ligne est claire voire très pâle. Cela signifie tout simplement que le taux d'hormone n'est pas encore assez haut. Par contre, un test -- peut devenir ++ quelques jours après si le taux était trop faible , d'où l'intérêt d'avoir 2 tests et de les faire à ~ 2 jours d'écart.
Enfin, on dit en général qu'il faut attendre les urines du matin car elles sont plus concentrées, mais ça n'est pas la peine de passer une nuit blanche pour attendre, car si le test est ++, il le sera même le soir.

3- Le résultat de la pds pour le taux de B-HCG
Tableau des 12 premiers jours.
Jours de grossesse. Moyenne en mIU/mL
10.........................................10
11........................................ 18
12........................................ 30
13.........................................50
14.........................................80
15........................................130
16........................................220
17....................................... 350
18........................................600
19........................................900
20...................................... 1500
21...................................... 2500
22...................................... 4000
et mieux:
- Première semaine: 10 à 30 mIU/mL.
- Deuxième semaine: 30 à 100 mIU/mL.
- Troisième semaine: 100 à 1000 mIU/mL.
- Quatrième semaine: 1000 à 10 000 mIU/mL.

SAGESSE
"Ne pas se mettre la pression !
Le corps a vite fait de se bloquer si on lui met trop la pression. Alors surtout restez détendues et évitez de faire trop de calculs. Il faut y penser le moins possible, même si c'est difficile, se changer les idées au maximum et aussi ne faire l'amour que si on en a vraiment envie (après ça devient une corvée). Ex : n'utiliser la méthode de la température que si ça ne marche toujours pas au bout de 6 mois, le temps moyen pour un couple de concevoir un bébé."

SPECIAL OPK Ovaires micro polykystiques
Les tests d'ovulation :
ne sont pas fiables chez ces femmes. Les tests détectent le pic d'hormone LH dans l'urine, qui signale habituellement l'arrivée de l'ovulation dans les heures qui suivent (tu l'as bien explique ). PAR CONTRE, il est important de mentionner que l'hormone LH est TOUJOURS présente en GRANDE QUANTITE chez les femmes avec OPK, et ce TOUT LE LONG du cycle. Ces tests ne peuvent donc pas être utilises par les femmes qui sont des OPK soupçonnées ou connues, car ils réagissent de façon "faux positif" (positif car présence de l'hormone, oui, mais faux positif car il n'y a pas d'ovulation chez les OPK, justement a cause de ce niveau constant de LH élevée).
Mais par contre, ces tests d'ovulation peuvent être utilises pour vérifier si l'on souffre d'OPK ou pas. Méthode: acheter une boite de tests d'ovulation et les faire a n'importe quel moment du cycle (préférablement au début ou a la fin). Si les tests réagissent, c'est que l'hormone LH est présente en grande quantité, donc qu'on peut avoir un soupçon concernant le diagnostic d'OPK. Ca peut être utile pour celles qui doutent sur leur ovulation ou qui doutent d'être OPK.
Ah et aussi, les tests d'ovulation ne sont pas vraiment fiables pour les femmes sous Clomid. D'ailleurs, si on prend des médicaments qui affectent les hormones, on ne devrait pas se fier aux résultats des tests d'ovulation.

Des sites pour mieux comprendre :
- http:/ ... ping.be/planning-familial/ompk.html
- http://site.voila.fr/anabreizh/
Mention spéciale pour le dernier : site d'1 OPK forumeuse enceinte !!!
Image
Apres 3 poussée Noémie est née le 5 avril 2010 a 7h51 avec 2,800kg de bonheur et 48.5 cm
Avatar de l’utilisateur
sandrine girondeaud
Mam'co d'argent
Mam'co d'argent
 
Messages: 1026

"J’aime" reçus: 0

Inscription: Mar 27 Mai 2008, 08:47

Suivante

Retourner vers Les essayeuses

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: BeaScrap, Blabla44 et 5 invités