Contact Se connecterS'inscrire




Accoucher à l’hôpital ou à la clinique ?

Accouchement


Accoucher à l’hôpital ou à la clinique ?

Bébé n’est encore qu’un minuscule grain de  riz, et il vous faut choisir l’endroit où vous le mettrez au monde ! Et oui, les places sont chères  au sens propre comme au figuré, et il n’y a pas de temps à perdre pour faire le choix du lieu de votre accouchement. Alors, hôpital ou clinique ? Voici ce qui différencie les établissements.

L’hôpital

C’est le secteur public, ce qui qui signifie que vous serez remboursée pour tous les actes pratiqués à 100 % par la Sécurité Sociale (sous réserve d’être assurée, bien entendu). Ce sont dans les hôpitaux qu’ont lieux la plupart des accouchements en France, il faut donc impérativement vous inscrire le plus tôt possible, car les places sont chères ( surtout dans les grandes villes )! Si vous prenez cette option, appelez la maternité au plus vite, une interlocutrice sans doute charmante (…) vous dira quelles sont les pièces nécessaires à votre inscription. Le plus souvent, vous devrez vous munir d’une pièce d’identité, de votre carte vitale et de votre attestation d’assurée sociale (qui vous a été remise en même temps que votre carte vitale) ainsi que de votre carte de mutuelle.

Au passage, profitez donc de ce coup de fil pour demander ce que l’hôpital fournit : couches, serviettes hygéniques, superbes culottes en filet ? Cela varie selon les établissements.

Avantages d’accoucher à l’hôpital :

Le coût, bien entendu ! Et le fait, aussi, que les hôpitaux disposent de maternité au moins de niveau 2, mais le plus souvent de niveau 3, ce qui signifie que tous les équipements sont sur place au moindre pépin.

Inconvénients d’accoucher à l’hôpital :

C’est plus subjectif, mais la notion de confort est moindre qu’en clinique. Les chambres individuelles sont rares, voire inexistantes, et certaines mamans se sentent bien seules dans ces grandes maternités où le personnel s’affaire auprès de toutes.

La clinique

Il existe deux types de cliniques, les conventionnées et les non-conventionnées. Leur point commun : elles appartiennent au secteur privé, ce qui signifie que les prestations ne sont pas prises en charges à 100 % par la Sécurité Sociale. Les cliniques conventionnées offrent toutefois un niveau de remboursement plus intéressant que les cliniques non-conventionnées où vous devrez avancer l’intégralité des frais. Posez donc la question lors du coup de fil que vous passerez avant de choisir, ou pas, de vous inscrire.

Avantages d’accoucher en clinique :

Le confort, à n’en pas douter. Lors de votre inscription, vous pourrez opter pour une chambre individuelle et choisir d’avoir ou pas la télévision et/ou le téléphone. Structure plus petite que l’hôpital, la clinique offre également le plus souvent un accueil et une prise en charge humaine plus individualisée. Mais, là encore, cela dépend des établissements.

Inconvénients d’accoucher en clinique :

Outre le coût (vérifiez bien avant de vous engager dans quelle mesure les soins sont pris en charge à la fois par la Sécurité Sociale et par votre mutuelle et n’hésitez pas à demander un devis à transmettre à cette dernière), les maternités de clinique sont de niveau 1 ou, plus rarement, de niveau 2. Il faut savoir qu’en cas de problème sérieux, bébé sera transféré dans un établissement de niveau 3. Sachez, toutefois, que toutes les maternités sont organisées en réseau régional pour parer ce type d’éventualité.

Comment choisir ?

Le plus simple pour faire le choix de l’endroit où vous accoucherez est d’en parler avec votre obstétricien ou votre sage-femme. On se dirige bien souvent et en toute logique vers l’établissement dans lequel ils pratiquent. Mais n’hésitez pas non plus à demander l’avis de vos ami(e)s  qui se feront sans doute un plaisir de vous faire partager leur expérience.

Enfin, sachez que vous avez tout à fait le droit de visiter autant de maternités que vous le souhaitez avant de faire votre choix !

Béatrice Knoepfler