Contact Se connecterS'inscrire




Accouchement


Les niveaux des maternités

Le saviez-vous ? Les maternités françaises sont catégorisées selon des niveaux : 1, 2 ou 3. Voici à quoi ces mystérieux chiffres correspondent.

Depuis 1998, toutes les maternités françaises sont répertoriées en fonction de leur niveau, qu’elles soient publiques (hôpital) ou privées (clinique). Pas de panique, le terme « niveau » n’a rien à voir avec un système de notation mais indique la technicité de l’établissement, soit les équipements obligatoires.

Maternité de niveau 1

Il s’agit d’un établissement qui accueille les femmes dont l’accouchement ne semble présenter aucune difficulté particulière, et donc dont la grossesse s’est déroulée de façon classique…soit la majeure partie des cas. 50 % environ des maternités de France métropolitaine sont de niveau 1.

Maternité de niveau 2

Outre les mêmes équipements que les établissements de niveau 1, les maternités de niveau 2 sont équipées d’un service de néonatologie et/ou de pédiatrie et peuvent accueillir les bébés prématurés à partir de 33 semaines.
Petite subtilité (au mépris de la clarté, on vous l’accorde), les maternités de niveau 2 ont le droit d’avoir une lettre en prime : a, b ou c.

Le niveau 2 a signifie que la maternité est équipée de matériel nécessaire avant le transfert du bébé en niveau 3

Le niveau 2 b signifie que la maternité  est possède des incubateurs et des équipements pour la photothérapie;
Le niveau 2 c signifie que la maternité possède un service de soins intensif.

Maternité de niveau 3

Situées dans les centres hospitaliers universitaires, les maternités de niveau 3 sont dotées, en plus des équipements des maternités de niveau 1 et 2, de services de néonatologie et de réanimation néonatale. Les femmes ayant une grossesse dite « à risques » sont automatiquement orientée vers les maternités de niveau 3.

L’info en prime…

L’équipe médicale

L’équipe médicale d’une maternité doit comprendre une sage-femme,  un gynécologue-obstétricien, un pédiatre, une aide-soignante et un anesthésiste-réanimateur. Le temps de présence de ce personnel varie en fonction du nombre d’accouchement par an et par établissement :

En dessous de 1.500 accouchements par an : la sage-femme et l’aide-soignante sont présentes en permanence. Le gynécologue-obstétricien, l’anesthésiste-réanimateur et le pédiatre doivent être sur place au maximum 20 minutes après avoir été appelés.

Entre 1.500 et 2.000 accouchements par an : à l’exception du pédiatre  qui peut être d’astreinte (présent 20 minutes maximum après avoir été appelé), tous les autres membres de l’équipe sont présents 24 h/24, 7 jours /7.

Au-delà de 2.000 accouchements par an : toute l’équipe est présente 24 h/24, 7 jours/7 et l’anesthésiste-réanimateur est affecté uniquement à la maternité.

Béatrice Knoepfler