Maman&Co Forums L’aventure de la grossesse IVG ( Interruption Volontaire de Grossesse ) Suis-je la seule à bien vivre une ivg ?

dernière mise à jour par bebecalimero73 il y a 12 années et 5 mois
20 participants
29 réponses
  • Auteur
    Publications
  • #5274
    AnnikS
    Membre

    Bonjour, premièrement, je dois dire que je demeure au Québec… Donc tout ce qu’il faut savoir sur l’ivg (qui est en post-it) ne s’applique pas de la même façon ici.

    J’écris ce sujet car j’ai vécu une ivg mercredi passé. C’était mon choix et il était clair dès le moment ou j’ai su que j’étais enceinte. Je ne suis pourtant pas une prêcheresse de l’avortement… J’ai une fille de 9 ans (qui fût un bébé non désiré et j’ai passé près d’une ivg mais je me sentais prête à avoir le bébé sans la présence du père donc je l’ai gardée et je l’ai éduquée seule. Le père ne communique même plus avec ma fille depuis qu’elle a eu 3 ans…) Je suis mariée depuis 5 ans (avec un autre homme que le père bio de ma grande) et nous avons une petite cocotte de presque 9 mois maintenant… Je dois dire que le papa ne voulait pas d’autre enfant pour le moment lui aussi… il vit une remise en question personnelle assez sérieuse il faut dire… Par contre, il ne m’a aucunement fait part de cela avant ma décision finale et ne m’a donc aucunement influencé ou mis de pression. Cette décision, c’est pour moi seule que je l’ai prise.

    Donc voilà, je me demandais juste si je suis la seule à ne pas être marquée négativement par un avortement… Je crois que je n’ai pas à me sentir gênée de cela mais comme l’avortement demeure un sujet délicat et encore tabou en société bien, je n’osais pas parler de mon soulagement… Mais aujourd’hui, j’ai trop besoin de le dire… car l’avortement n’est pas seulement une étape de vie extrêmement douloureuse et marquante à vie… pas pour celles qui le choisissent elles-mêmes dans tout ekls cas. C’est juste que je n’ai lu personne sur ce site qui ait osé dire que cela l’avait soulagée… Moi, je me sens revivre et reprendre des forces. J’ai le moral qui se « gonfle à bloc » depuis… Je suis soulagée et heureuse… C’est l’équivalent d’un nouveau départ dans ma vie…

    Je ne veux blesser personne pour qui il s’agit d’une terrible épreuve car quand j’ai appris ma première grossesse, j’ai connu l’angoisse terrible à la pensée de l’avortement… Et j’ai fais autrement. Et encore maintenant il faut croire car voilà, je suis bien avec le choix que j’ai fais… c’est mon histoire à moi. Je peux dire que tout ce dont je vais me souvenir, c’est que cela s’est produit le 10-10-2008… à 1h45 pm… et que chaque donnée fait 10 comme résultat en numérologie… c’est assez bizarre comme situation. Je me souviendrai probablement aussi des violents maux de ventre juste après et de ceux que j’ai eu aujourd’hui (4 jours après), en plus de la piqûre anti-douleur qui m’a fait mal au bras durant 3 jours. Mais sinon, rien de plus douloureux que l’accouchement naturel de mon ti-bébé de 9 mois… Et même ça, ça ne m’a pas traumatisée donc ça ira très bien dans le futur pour moi sans aucun doute…

    Mon but n’est pas de choquer… juste de savoir si d’autres vivent aussi ce sentiment de liberté après une ivg. Merci.

    #859810
    gigi73
    Membre

    Bonjour
    Je n’irais pas jusqu’à parler de sentiments de liberté, mais j’ai moi aussi fait le choix d’une ivg en juin 2002. Le géniteur ( un WE torride + un oubli de pilule aura suffit à tomber enceinte ) ne m’a pas influencé , j’ai pris seule cette décision. Lui me soutenait quelque soit ma décision.
    Je n’ai aucun regret ,ma décision était réfléchi. Aujourd’hui je suis enceinte et bb arrive bientot. Il a été désiré par son papa et moi.

    Voilà en résumé ,je voulais juste dire que moi aussi j’assume cette décision et n’ai aucun regret. 😉

    #859811
    AnnikS
    Membre

    Merci… c’est que j’ai 2 enfants que j’adore donc je sais ce que ça pourrait représenter une ivg dans une situation ou on a prit cette décision par dépit pour toute sorte de raisons qui ne nous tiennent pas vraiment à coeur… Et je n’ai jamais entendu parlé quelqu’une pour qui cela a été un bon choix donc je me sentais bien spéciale à la limite. Dans tous les cas, je trouve extrêmement courageuse les femmes dont c’est la première grossesse et qui choisissent cette option car je n’aurais pas pu moi… je crois bien… ici, j’ai déjà mes deux filles dont la dernière petite cocotte met constamment de la joie dans la maison /a3/ alors ça aide à faciliter la situation je dois dire.

    #859812
    squirry
    Membre

    Donc voilà, je me demandais juste si je suis la seule à ne pas être marquée négativement par un avortement… Je crois que je n’ai pas à me sentir gênée de cela mais comme l’avortement demeure un sujet délicat et encore tabou en société bien, je n’osais pas parler de mon soulagement… Mais aujourd’hui, j’ai trop besoin de le dire… car l’avortement n’est pas seulement une étape de vie extrêmement douloureuse et marquante à vie… pas pour celles qui le choisissent elles-mêmes dans tout ekls cas. C’est juste que je n’ai lu personne sur ce site qui ait osé dire que cela l’avait soulagée… Moi, je me sens revivre et reprendre des forces. J’ai le moral qui se « gonfle à bloc » depuis… Je suis soulagée et heureuse… C’est l’équivalent d’un nouveau départ dans ma vie…

    Oui, je comprends ton sentiment. Mais je peux t’assurer qu’il est relativement… passager. Moi aussi je me suis sentie forte, très forte, courageuse même. J’ai lu ton autre témoignage, aussi. Ton mari me parait bien égoiste. Mais toi, garder l’enfant d’un viol, et ne pas garder un accident, je ne comprends pas ta logique. Oui ton mari ne veut plus s’impliquer dans votre vie de « famille », mais il est quand même autant responsable que toi de la venue de ce bébé.

    Je ne regrette pas ma décision, pour tout un tas de raisons. Je ne voulais pas un enfant de cet homme. J’ai été presque fière de survivre à ça. Mais ça m’a déchirée (pas sur le coup… quelques jours après… quelques mois, années… )à la date anniversaire, je ne peux jamais rien faire. On ne peut pas s’en empêcher, « il aurait eu X ans… », de se demander à quoi il ou elle aurait ressemblé. 😥

    Oui, un nouveau départ, plus libre, je te le souhaite, mais il faut absolument reconsidérer ta relation avec ton mari. Et mettre les choses bien au clair. Je trouve qu’il a pris tout ça un peu à la légère, parce que tu ‘gères’ si bien tout toute seule… J’espère sincèrement que tu n’en souffriras pas trop. Mais c’est dur quand même.

    #859813
    frederiquek
    Membre

    Bonjour à toutes,

    J’ai suis tombé enceinte seulement 15 jours après avoir rencontré quelqu’un. C’était en janvier 2004, lors de notre premier nouvel an bien arrosé et je ne prenais pas la pilule à ce moment. La décision a été sans appel des deux côtés. Nous n’étions pas prêt à avoir un enfant. On ne se connaissait quasiment pas. Je m’en suis rendu compte à 6 semaines de grossesse, pratiquement à la limite de l’ivg. L’opération s’est bien passé, mais une semaine après, mon compagnon a décidé de rompre, il se sentait perdu. Il n’a tenu qu’une semaine… Aujour’dhui cela fait 4 ans que nous sommes ensemble, nous vivons ensemble et avons décidé de faire un enfant. Je repense de temps en temps à mon premier début de grossesse et je me demande quel âge il ou elle aurait aujoudd’hui. Mais, c’est tout ! Je ne regrette absolument pas ma décision. Et, je suis heureuse d’avoir surmonté cette épreuve avec mon compagnon.

    #859814
    choupie01
    Participant

    On le vit bien ou pas bien, ça dépend des personnes.
    Mais une chose est sûre, c’est qu’on oublie jamais…

    #859815
    sab
    Membre

    Hello 🙂

    Ma 1ère IVG je l’ai très très bien vécue… 19 ans, sous pillule :evil:, je n’ai même pas demandé son avis au père, il était hors de question de garder le bébé. La seconde je l’ai très mal vécue… 29 ans, je vivais une histoire et situation compliquées… c’est la raison qui a fini par l’emporter. Il m’a fallu à peu près une année pour m’en remettre. Aujourd’hui je suis mariée, en essai bb depuis un peu plus d’un an. J’ai compris au bout de 3 mois d’essais avec mon mari qu’il devait avoir un problème. Au bout de 6 mois d’essais le verdict est tombé : zozos pas en forme 🙁 On attend le résultat d’un test pour savoir s’il y a encore de l’espoir pour nous. Est-ce que pour le moment je regrette ces deux IVG ? Non. Ce ne sera pê plus le cas dans quelques années si tjrs pas d’enfant. Mais pourtant, mes choix étaient ceux qu’il fallait faire.

    Tout ça pour dire qu’on vit souvent une IVG suivant l’histoire qu’il y a autour. Des fois on est soulagée, des fois on est malheureuse.

    #859816
    AnnikS
    Membre

    Squirry… j’ai lu ton message voilà longtemps mais je n’ai pas répondu parce que tu me jugeais… et mon mari aussi. Je n’ai pas besoin que quelqu’un d’inconnu me dise que je dois absolument faire ceci ou cela !!! ➡ Tu me semble vraiment trop émotive par rapport à ton choix d’avortement ma belle car tu y repense beaucoup trop on dirait !

    De mon côté, je vis toujours super super bien avec ce que j’ai fais et mon mari s’est vraiment transformé pour le meilleur… il est redevenu celui que je connaissais… celui que j’ai épousé… On a vécu une période bien difficile il faut croire… Bref, je demeure très heureuse car plus le temps passe, plus je réalise combien cela aurait été « la mort » pour moi personnellement de me retrouver encore enceinte ! 😡 Cela faisait 2 ans que j’étais à la maison en arrêt de travail à cause de la grossesse et du congé de maternité donné par le gouvernement… Là, j’ai enfin ouvert ma garderie à la maison… que je planifiais depuis 2003 !!! Je suis mon propre patron et je peux garder ma petite cocotte avec moi 😀 Je l’adore !!! Et c’est grâce à mon choix d’ivg que j’en suis rendue là et que je peux encore lui donner tout le temps et la présence dont elle a besoin ! Personnellement soit-dit en passant, je n’ai d’ailleurs jamais compris les parents qui désiraient des enfants rapprochés car je trouve que c’est de savoir qu’on va intentionnellement mettre le premier un peu de côté pour s’occuper du petit nouveau qui demande plus d’attention encore que l’autre… J’aurais eu tellement de peine de faire ça à ma cocotte… Un enfant vit bien souvent cela difficilement car il est tout petit encore et sent qu’il perd déjà toute la place qu’il avait… J’attendrai qu’elle ait au moins 3 ans avant de retomber enceinte !… 6 mois, c’était absolument trop ! Beaucoup trop jeune !!!

    Mais comme dit sab, chaque histoire de grossesse (se terminant avec ou sans ou ivg…) est vécue selon l’histoire qu’il y a autour donc ceux qui décident d’avoir des enfants aussi rapprochés ont leurs bonnes raisons personnelles et elles leurs appartiennent !!!

    #859817
    squirry
    Membre

    Squirry… j’ai lu ton message voilà longtemps mais je n’ai pas répondu parce que tu me jugeais… et mon mari aussi. Je n’ai pas besoin que quelqu’un d’inconnu me dise que je dois absolument faire ceci ou cela !!! Tu me semble vraiment trop émotive par rapport à ton choix d’avortement ma belle car tu y repense beaucoup trop on dirait !

    Ben oui, j’éprouve des émotions, par rapport à ce choix, c’est fou, hein. Incroyable, cette sensiblerie, alors que je devrais me réjouir d’avoir « arrangé » la vie de tout le monde, à l’époque.

    J’y repense, oui. Je crois qu’on y repense toutes, et cela, même si c’était objectivement la bonne solution. Ecoute, moi aussi, les premiers temps, je me suis trouvée super maline, soulagée, de pouvoir passer à autre chose. Ca m’a permit d’avancer, ça je ne le nierai pas.

    Mais maintenant que je suis enceinte après deux ans d’essai, qu’en plus ça ne s’est pas super bien passé jusqu’à maintenant (niveau stress, je veux dire), ben oui, je suis émotive, je me l’accorde, de surcroît.

    Si tu trouves que je te juge, c’est sans doute dû à ma propre situation. Mais je comprends que nous n’avons pas du TOUT la même configuration (tu as déjà deux enfants et pas de souci de fertilité apparemment – tant mieux pour toi !).

    Je ne te disais pas de faire « absolument » ça ou ci, mais il me semble que ce n’est pas un conseil trop farfelu que de mettre les choses à plat avec ton mari, de déterminer ce que vous voulez ou non, et de prendre les mesures en conséquence. C’est à dire, éviter qu’un accident ne puisse se reproduire, me semble souhaitable. C’est tout.

    #859818
    wambacat
    Membre

    Anniks, tu n’es pas la seule à avoir bien vécu une IVG. L’acte en lui-même a été pour moi comme pour toi une « libération ». Je ne regrette pas ce geste que j’ai eu il y a bientôt trois ans maintenant.
    Le seul bémol dans cette histoire a été tout le personnel médical que j’ai rencontré durant cette période qui n’a cessé de tenter de me faire changer d’avis, de me faire culpabiliser, et ça c’est honteux pour eux.
    Mais je savais que c’était le bon choix pour moi à ce moment.
    Par contre il est certain que cela ne s’oublie pas pour moi, j’y repense mais ne le vit pas négativement.

    #859819
    kenny38
    Membre

    Bonjour à toutes !
    Pour ma part, j’ai eu une IVG en juin 2005 et la décision n’a pas été difficile à prendre…
    Je suis tombée enceinte sous pilule, et comble du « pas de bol », j’ai continué à avoir mes règles !
    De plus, cette grossesse était le résultat d’une relation de très courte durée et je m’en suis aperçue tardivement… enfin bref !
    J’avais pratiquement atteint le délai légal et il a fallu aller vite. Le personnel du planning familial dans lequel je me suis rendue, a vite compris, que ma décision était bien réfléchie, et qu’à cette époque, je ne désirais pas d’enfant et sûrement pas en étant seule !
    Il n’y a donc pas eu de tentative pour me faire changer d’avis ! Tout a été réglé en 10 jours et lorsque je suis sortie de l’hôpital après l’intervention, je me suis sentie SOULAGEE et prête à repartir du bon pied.
    Je n’ai aucun regret (les regrets ne servent à rien pour quoi que ce soit d’ailleurs !), et je n’ai jamais eu aucun sentiment pouvant faire penser que je n’aurais pas dû avorter…
    Aujourd’hui, je suis enceinte de mon premier enfant, et cette grossesse est totalement désirée… J’ai 31 ans, j’ai largement profité de ma jeunesse, j’ai fais tout ce que j’avais envie et accompli de nombreuses choses qui me tenait à coeur, je suis donc prête à tourner une page de ma vie et commencer un nouveau chapitre, en commençant par fonder une famille.
    Mon homme et moi, nous sommes rencontrés sur le tard,cela fait à peine 2 ans que nous sommes ensemble, et nous sommes d’accord pour dire, que nous nous attendions mutuellement… Maintenant, nous aspirons à construire !
    Voilà voilà… en résumé, mon IVG ne m’a pas empêché de vivre, je ne culpabilise pas, même face aux imbéciles qui se permettent de juger MA décision, ou l’avortement en général !

    #859820
    sandrine26
    Membre

    bonjour!

    moi aussi j’ai subi une première ivg en 2002 , la decision à ete murement reflechie d’autant plus que le géniteur c’est làchement enfui chez sa mère en refusant d’entendre parler de cette grossesse. (après 2 ans de relation). un enfant seule pas question, et encore moins envie d’un père alcoolique(il buvait enormement en cachette bien sur) pour mon enfant….en bref je ne voulais pas de cet homme pour père de mon enfant! alors j’ai avorté et aujourd’hui je n’ai aucuns regrets.
    pour ma deuxième ivg un homme plus tard, la decision à ete un peu plus difficile à prendre….accident de préservatif avec un homme marié que j’aimais qui venait d’avoir un enfant (4 mois)..j’ai pris la pillule du lendemain dans les 12 heures( en sachant qu’on a 72 heures pour la prendre) et moi aussi comble du pas de bol je suis quand meme tombée enceinte….lui voulait que je le garde mais me disait qu’il ne vivrait pas avec moi..(sa femme etait au courant de ma grossesse..l’horreur!! pour elle). et jusqu’au moment de rentrer à l’hopital je ne savais pas ce que je devais faire…ca à été très dur le jour suivant je pleurais enhurlant qu’on me le rende, c’etait terrible!) mais tout cela s’est apaisé avec le temps.
    au jourd’hui j’essaye depuis 3 mois d’avoir un bébé avec l’homme que j’aime à la folie et visiblement ca semble plus compliqué que je ne le pensais…
    Je n’ai jamais regretter mes choix, je n’ai meme jamais pensé à l’age qu’ils auraient aujourd’hui, et j’ai meme oublié les dates exact…je ne sais pas si j’ai volontairement occulté mais une chose est sur c’est que j’ai ma conviction d’avoir fait ce qu’il fallait pour moi et pour mes « petits bouts »….et si je suis passée par ces epreuves c’est que ca devait se passer comme ca…

    J’espère juste avoir le bonheur d’attendre l’enfant de l’homme que j’aime aujourd’hui profondement.

    #859821
    lyly1986
    Membre

    salut…
    je sais que le premier post date de tres longtemps..étant donné les réponses très récente, je me lance en espérant avoir des réponse.. jai 22 ans et je sais depuis 1 semaine que je suis enceinte..
    jetais en couple depuis deja 6 ans et je devais me marié le 11 juillet prochain… nous avons décider en octobre 2008 que j’arretais la pilule et que nous ferions tres attention dici le mariage afin que je ne me retrouve pas enceinte avant. Petit hic, je me suis séparer il y a pres de 2 mois. Au final, mariage annulé et projet bébé retarder dans quelque année avec mon prochain copain…..
    Je me suis mise en couple avec un ami que je désirais depuis longtemps ( raison de ma rupture en plusieurs points) ca fait des année que nous voulions etre ensemble, mais moi mineur, lui majeur a lépoque ou nous nous sommes connu il était hors de question quil mapproche meme sil maimait tres fort. rendu a mes 18 ans, jetais deja en couple depuis 2 ans et jusqua tout récamment avec celui que je devais épouser.. bref… tentation trop fort… on a coucher ensemble… surprise..je me retrouve enceinte… ( pas tres intelligent je sais) nous sommes ensemble depuis pres d’1 mois et je suis problement enceinte de cette date exacte ou tout a commencer….
    Je reve de devenir maman depuis longtemps.mais pas dans ses conditons..oui je sais quil maime, je laime , ont a tous les deux les moyens et tout, mais notre relation nest pas encore tres solide. on sentend 1 mois quand meme. surtout que lui nest pas pret malgré ses 27 ans. il me dit que sa tout ça arriverait 1 an plus tard quil serait lhomme le plus heureux. Il dit quil acceptera ma décision mais quil préfère vraiment que j’attende. que depuis le temps quon s’attend quon reve detre ensemble quil serait bien que nous profitions l’un de l’autre avant qu’un bébé arrive.
    jai beaucoup de réaction de gens…autant de bien que de mal…
    je pense que la meilleur décision est de ne pas le garder…meme si je suis pas pour lavortement, je crois que cest mieux ainsi…
    mes raison son simple: ma mere gravement malade, ma nouvelle relation, ma compagnie qui démare, et je vien tout suite de retourner vivre chz mes parents ( afin de prend soin de ma mere)… je roule a 100 mille a lheure.. et je ne crois pas que se soit la vie rever pour un bébé..de plus mon copain aussi vien de démarer son entreprise il fait 16- heures par jour en moyenne… alors cest sur que je me retrouve seul…
    je me fais beaucoup juger… certain dise que je le fais pour lui seulement…
    mon rendez-vous cest le 19 juin prochain… a lidée davorter je panique mais en meme temps plus la date approche, plus jai hate afin de pas mattacher davance a ce petit etre qui na pas demander a etre la…
    je me demande si je fais le bon choix..jai si peur de regretter…. et a lentour de moi on me conseil de le pas le faire…
    je suis tellement perdu!
    merci d’avance Julie

    #859822
    Miu
    Membre

    Je vais te donné le seul et unique bon conseil qu’on m’a donner quand je suis tombée enceinte de mon fils : « Fais ce que toi tu veux ! C’est ton corps et ta vie ! »
    Si tu estime que le moment n’est pas propice pour X ou Y raisons alors tu fais le bon choix. Personne ne peut dire a ta place ce que tu dois faire.
    Tu es jeune et ce sera ta première IVG et donc tu pourras encore avoir des enfants. Pas tout de suite, pas dans les conditions que tu n’aimes pas. Mais dans des conditions que tu auras choisi.
    Personne ne peut prendre la décision a ta place. Surtout ne laisse personne t’influencer sur ce sujet. Il est trop intime et personnel.

    Moi je peux juste te dire mon histoire sans vouloir faire pencher la balance dans un sens ou un autre parce que moi j’ai eu énormément de chance et une amie qui a eu les mêmes aventures que moi ça c’est mal fini…
    J’ai rencontré mon homme le 17 février 2007, le 14 Mai 2007 j’apprends que je suis enceinte de deux semaines. Je ne connais pas le papa depuis longtemps, il m’aime et me demande d’avorté, je n’ai jamais pu me résoudre à cette idée ! J’ai décidé de le garder, il a désormais 16 mois et je ne regrette pas mon choix, je suis encore avec le papa avec qui je me suis mariée en Juin dernier. Et nous venons d’apprendre que mon fils allait avoir une petite soeur a la fin de l’année. Quand je suis tombée enceinte de mon fils je ne travaillais pas. Ma mère m’a dit : « C’est toi qui prends la décision, tu es majeur. Mais quoi que tu décide de le garder ou pas on ne te jugeras pas et on t’aidera du mieux qu’on peut. Si tu le garde et que le papa te quitte on sera la pour t’aider avec le bébé. Mais surtout ne le laisse pas t’influencer. Ne laisse personne t’influencer. »
    ce jour la elle m’a avouer qu’elle avait avorté quand j’avais 15 ans et ma soeur 10 ans. Elle ne regrette pas son choix, elle ne se sentait pas prète a avoir un 3eme enfants ! Et surtout pas le courage, mon père était au courant et il l’a laissé faire même si il était triste de ne pas pouvoir avoir ce 3eme petit morceau de lui. Il l’a soutenu dans son choix. N’a jamais essayer de l’influencer en quoi que ce soit même après 15 ans de mariage ! ma mère avait a l’époque 35 ans.
    J’ai une amie a qui la même histoire est arrivée : elle est tombée enceinte le premier soir ou elle était avec son homme, son petit garçon a aujourd’hui 9 mois et le papa vient de la quitté. Il ne se sentait pas prêt a avoir se bébé ! Il le regrette.
    Pour moi mon homme n’étais pas sûr d’être prêt, il avait peur mais a accepter mon choix, a la première échographie il était en larme et heureux comme un pape ! Il est un papa comblé qui adore son petit garçon. La seule chose qu’il regrette c’est que notre petit amour soit venu nous envahir si vite ! Nous avons juste profiter un peu plus de nos premier 9 mois ensemble avec un gros bidon certes mais on était tous les deux heureux.

    Ne te laisse pas influencer par les gens. Toi seule sait ce qui doit être fait dans ta situation. Toi seule connais la réponse à ta question. Personne ici ne te jugeras (enfin j’espère). En tout cas moi je ne te jugerais pas.
    En ce qui concerne les regrets je pense qu’ils s’estomperont vite quand tu tiendras le bébé que tu auras désirée dans les conditions idéales pour toi de l’accueillir. mais c’est uniquement de toi que doit venir la solution.

    #859823
    zygomatik
    Membre

    Il y a bientôt 10 ans, j’ai pris la décision d’avorter. Je n’avais que 18 ans, pas de formation, un père instable, pas de revenu… ces conditions n’étaient pas favorable pour élever un enfant. Moi-même, je ne me sentais pas prête. L’avortement me semblait évident.
    10 ans après, j’ai fini ma formation, j’ai un emploi stable et c’est l’homme que j’aime qui m’a demandé de lui faire un enfant. J’ai tout de suite sautéde joie et accepté. Aujourd’hui, je ne regrette pas mon choix. Pendant ces années, j’ai pu profiter de ma jeunesse.

    Cette décision n’appartient qu’à nous les femmes (l’avis du père certes peut nous influencer), elle doit être mûrement réfléchie. Pour certaines, c’était la meilleure des décisions. Pour d’autres, cela se fera dans le regret. Dans ce cas, je pense qu’il ne faut pas hésiter à s’entourer de personnes pour partager son expérience, voire d’être suivie par un thérapeute.

    Ecouter ce que notre petite voix nous dit sans faire attention aux critiques des gens, car juger les autres sur cet acte est facile, mais le vivre c’est autre chose.

    #859824
    lyly1986
    Membre

    Nous sommes samedi, et jai vécu mon IVG hier matin… je me sens ???? je ne sais pas vraiment comment décrire ce sentiments….. a mon grand soulagement, je trouve ca beaucoup moin dure psychologiquement que j’avais pense…. et cest la mon probleme… javais imaginer rentrer chez moi en pleurant sans arret… mais non…. jai pleurer bien sur… les 15 minutes apres etre sortie de la, jetais je pourrais dire inconsolable…mais je crois que cest simplement le nerfs… jai beaucoup paniqué .. malgré ca c super bien passer…mais lorsquelle ma donner mon injection de morphine pour la douleur, je navais plus aucun controle sur moi et jai eu tres tres peur et jai commencer a paniqué et ma pression a chuter.. de plus jai trouver ca vraiment douloureux…. il dise que cest comparable a des crampes menstruelles et bien moi javais plus l’impression d’avoir un couteau qui me traversait les ventre jusque dans le dos… je capotais et je suis sortie de la en larme ( comme tous les autres de toute facon) jai pu repartir environ 45 minutes plus tard.. alors je revien a mon sentiments..jesuis arriver a la maison , jai enfiler mon pyjama et jai dormie environ 3 h entrecouper…… mon copain a tjrs été pres de moi a mes moindre geste pour savoir si jallais bien… je ne pleurais pas mais jetais un peu down et javais pas tres le sourire…finalement vers 6h30 jai commencer a rigoler avec mon amoureux.. et on a écouter la tv coller… ce matin je me suis lever et feelais tellement bien que jai compléter mon déménagement….( jaurais pas du puisque la jai mal au dos et au ventre mais bon…)on dirait que je vie ca normalement, comme si rien était et cest la que je culpabilisé…je sais que sa peut parraite stupide… mais je ne me sens pas mal davoir fait ca.. je ne pleur pas, je rigole, et certaine personne mavait dit que jen voudrait a mon copain mais non dutout….
    es-ce que c normal de vivre ca comme ca? es-ce que ca va sortir plus tard?
    🙂
    Merci… Julie

    #859825
    envi_bebe
    Membre

    bonjour,
    malheureusement personne ne peut répondre a ta question! difficile de savoir, peut être tu le vis comme un soulagement et du coup tu n’auras jamais de contrecoup, !
    moi personnelement, j’ai avorté a 7semaine par médicamment, je suis rentré le matin, reparti en début d’après midi, j’ai pleuré l’après midi mais voila pas + non plus, je ne me rendais pas trop compte je pense ! et puis les année on passé, je suis toujour avc le meme copain preuve que je ne lui en veu pa du tout et au contraire ca a renforcé notre amour !
    mais par contre s’en m’en rendre compte je m’était forgé une carapace, devant tout le monde, je vais bien, je suis la fille toujour souriante que tout le monde connait et derrière, quand je suis seul, je ne vais pas bien ! j’ai pris près de 30kg en 2ans sans m’en rendre compte je m’était réfugié dans la nourriture sans comprendre pourquoi, je ne pensais pas que ca avait lien avc l’avortement mais apparement si ! maintenant j’essai de me soigné mais c’es dur de devoir se mettre a faire attention a ce que l’on mange alors qu’avant je mangeai come tout le monde sans complexe et sans grossir !
    enfin voila, on ne peut pas savoir comment tu réagira !
    bon courage a toi !
    moi aujourd’hui je suis heureuse avc mon homme tout de meme, et j’ai retiré mon stérilet pour enfin avoir un bébé voulu et l’accueillir dans de bonne conditons!

    bisousss

    #859826
    Kei
    Membre

    Bonjour a toutes

    je lisait les sujets des forums et je suis tombee sur le votre et j’ai trouve le sujet pertinent
    je ne fais pas partie de la meme « famille » puisque c’est une IMG qui m’a enleve mon bébé il y a peu

    mais en tant qu’infirmiere je voulais juste repondre ce que je dis aux femmes que je vois pour une IVG : quelle que soit votre descision a toutes, quelles que soient vos raisons… vous prendrez TOUJOURS la meilleure descision au moment M de votre vie tant que c’est votre descision
    dans ce cas il ne faut pas regretter il faut avancer et regarder loin devant soi 🙂 la vie prendra tous les chemins qu’elle doit prendre au bon moment

    je souhaite plein de courage a toutes en tout cas car il en faut !

    #859827
    lyly1986
    Membre

    salut…
    et oui encore moi.. 1 mois et demi plus tard!!!finalement ce nest pas si facile… 🙁 au début jai bien réagie on dirait que la réalité ma rattraper quand ca la fait un mois que javais eu mon intervention. depuis 1 mois et demi jai perdu environ 15 lbs.. certaine personne associe ma perte de poids a tout ca! on dirais que depuis que je me suis fais avorter que jai encore plus le gout davoir un ventre et éventuellement un bébé a cajoler. jenvie les maman et les futur mamans… mes amie me dise de ne pas y penser que ce nest pas bon..mais on dirais que je ny arrive pas… cest la premiere chose que je pense en me couchant le soir… ca joue beaucoup sur mon humeur… je ne sais pas comment faire pour oublier…. 🙁
    je ne sais pas trop ou jen suit ….

    #859828
    bouclesdor75
    Participant

    @lyly1986 wrote:

    salut…
    et oui encore moi.. 1 mois et demi plus tard!!!finalement ce nest pas si facile… 🙁 au début jai bien réagie on dirait que la réalité ma rattraper quand ca la fait un mois que javais eu mon intervention. depuis 1 mois et demi jai perdu environ 15 lbs.. certaine personne associe ma perte de poids a tout ca! on dirais que depuis que je me suis fais avorter que jai encore plus le gout davoir un ventre et éventuellement un bébé a cajoler. jenvie les maman et les futur mamans… mes amie me dise de ne pas y penser que ce nest pas bon..mais on dirais que je ny arrive pas… cest la premiere chose que je pense en me couchant le soir… ca joue beaucoup sur mon humeur… je ne sais pas comment faire pour oublier…. 🙁
    je ne sais pas trop ou jen suit ….

    Bonjour lyly,

    Je viens de lire tes posts, je comprends ce que tu ressens pour être passée par là il y a longtemps (moi 20 ans, étudiante, et lui une « histoire sans importance » = j’ai choisi le RU486 à 6 semaines). Je me souviens d’une période de « flottement », même si on ne peut pas parler de vraie tristesse puisque j’avais le sentiment d’avoir fait la seule chose à faire.

    Ce que te disent tes amies me paraît assez inutile : comment contrôler ses pensées, son ressenti ? Si tu es triste, tu es triste, c’est tout !
    Refouler ses émotions est le meilleur moyen de les prendre en pleine poire sans les identifier plus tard. J’ai sûrement mieux vécu que toi mon IVG parce que je n’étais pas amoureuse du père, et ça, je crois que ça change tout.

    D’après ce que tu racontais de l’IVG, ton amoureux t’a soutenue, mais peut-être que tu n’as pas pu lui dire vraiment ce que tu ressens maintenant ? Même si c’était une décision qui paraît être la bonne d’après les raisons que tu as indiquées, tu as peut-être besoin d’en parler vraiment avec lui, sans que l’un des deux se réfugie derrière un « on n’avait pas le choix, inutile d’en discuter ».
    Ce n’est pas parce qu’on a pris la bonne décision que ce n’est pas triste (un peu comme un divorce finalement : ce n’est jamais une « bonne » décision, mais c’est la seule, et c’est ça qui rend triste…)

    Ensuite, si tu as l’impression de « tourner en rond », tu peux peut-être en discuter avec un psychologue ? On peut dire ce qu’on veut de l’amitié, mais les amis ne savent pas toujours trouver les mots, comprendre et soutenir…
    Peut-être que face à toi-même, avec l’aide d’un spécialiste, même si la tristesse ne s’évanouit pas d’un coup, tu pourras progresser et vivre plus tard une grossesse sereine sans te sentir « polluée » par ce mauvais souvenir.

    Je t’embrasse bien fort, et je te souhaite beaucoup de courage. J’espère que tu viendras redonner de tes nouvelles

20 sujets de 1 à 20 (sur un total de 30)

Vous devez être connecté.e pour répondre à ce sujet.

Réseaux Sociaux

Outils Maman&Co

Membres récemment actifs

Illustration du profil de Manouch
Illustration du profil de Melchoco
Illustration du profil de Nine29G
Illustration du profil de [Emilie]
Illustration du profil de Ore8313
Illustration du profil de tamatoa
Illustration du profil de carathan
Illustration du profil de titi-luminel
Illustration du profil de Maman&Co
Illustration du profil de Bibounette67
Illustration du profil de sara061179
Illustration du profil de jomus83
Illustration du profil de rene83
Illustration du profil de angelina21000
Illustration du profil de Chachou tof
Illustration du profil de Machifonette
Illustration du profil de wicket41
Illustration du profil de sassasista
Illustration du profil de barbi021
Illustration du profil de moii974
Illustration du profil de Jade1977
Illustration du profil de bb_soleil
Illustration du profil de OumBenty
Illustration du profil de Vakaleo
Illustration du profil de baneso
Illustration du profil de Sophie76
Illustration du profil de lovecoeur
Illustration du profil de shakti34