Belle et écolo, les soins naturels ça marche!

Belle et écolo, les soins naturels ça marche!

La beauté se mange enfin en salade! On peut s’assaisonner à la sauce nature de la tête au pieds.Les produits cosmétiques certifiés bio ne sont pas que “bons” pour la peau, ils sont aussi de plus en plus efficaces. Les marques bio arrivent dans cous les circuits de de vente.

Et si, selon la fédération des industries de la parfumerie, la part de la beauté bio en France n’est que de 1% à peine, les grandes marques certifiées bio ( Melvita, Sanoflore, Welleda,…) ont multiplié par deux leur chiffre d’affaire en 2005.

Comment s’y retrouver?

Pour barrer la route au “faux” naturel” ( moins de 5% d’ingrédients naturels dans sa composition, quand Ecocert, organisme indépendant agréé par l’Etat, en exige 95%!), l’appelation bio est très encadrée. Les logos français cosmébio (décerné par Ecocert) et Nature et Progrès (délivré par Qualité-France), ou le label allemand BDIH ( Cosmétiques Naturels contrôlés), sont des garanties pour les utilisateurs, tant au niveau des matières premières que des procédés de fabrication et d’extraction. Leurs points communs: utilisation d’ingrédients issus de l’agriculture biologique, éviction des substances pétrochimiques, des parabens, phénoxyéthanol, parfums et colorants de synthèse, absence de tests sur animaux, emballages biodégradables…

Mode ou vague de fond?

“Les deux , nous répond Danielle Rapoport, psycho-sociologue, directrice du cabinet d’études des modes de vie et de consommation. Plus ancré dans le vivant,plus simple, le bio rassure car on connait son origine. Il joue sur les grandes peurs actuelles: le cancer bien sûr, la pollution, les problématiques environnementales. En même temps, on croit beaucoup au progrès de la recherche pour nous rendre plus belles et plus jeunes. La vogue du bio jouxte celle de la chirurgie esthétique qui s’est banalisée.”

Ces articles peuvent aussi vous intéresser