Acide folique : un rôle crucial pour tomber enceinte et pendant la grossesse

Femme enceinte complément acide folique

Avant de comprendre les vertus de l’acide folique et pourquoi son apport est essentiel pour aider à tomber enceinte et pendant la grossesse, il est important de procéder à un succinct cours de biologie afin de comprendre le mécanisme de cette vitamine sur notre corps.

Qu’est-ce que l’acide folique ?

L’acide folique (ou acide pteroylmonoglutamique) n’est autre que le nom scientifique de la vitamine B9 que l’on trouve naturellement dans de nombreuses plantes. À ne pas confondre avec le folate, qui est une composante naturelle présente dans certains aliments. L’acide folique est la molécule synthétique qui fait référence à la forme oxydée de la vitamine B9.

La vitamine B9 appartient au groupe des vitamines hydrosolubles, c’est-à-dire des substances qui sont dispersées au contact de l’eau et ne peuvent être assimilées seules par l’organisme, mais doivent être régulièrement complétées par l’alimentation et cela va de soi, une alimentation saine…

Un allié essentiel pour notre bien-être

L’acide folique est utilisé par les tissus et l’épiderme pour multiplier et faire croître les cellules. En fait, la vitamine B9 est essentielle pour la synthèse de l’ADN, des protéines et la formation de l’hémoglobine, la protéine vectrice de l’oxygène dans notre sang. L’acide folique agit donc comme un “booster” de cellules dans notre corps. On comprend donc mieux pourquoi la vitamine B9 est essentielle pour les tissus embryonnaires, sujets au processus de multiplication des cellules.

C’est précisément pour cette raison que l’apport d’acide folique avant et pendant la grossesse est désormais considéré comme une pratique fondamentale pour la prévention de certaines malformations congénitales telles que les anomalies du tube neural (ATN), ainsi que pour le bon développement du fœtus, qui a besoin de cet élément pour que ses organes se développent dans de bonnes conditions

Enfin, les vertus de l’acide folique permettent à l’organisme d’être mieux armé face aux risques cardiovasculaires – elle abaisse les niveaux de l’acide aminé homocystéine, généralement lié au risque d’infarctus – mais cette association directe est encore à l’étude par la communauté scientifique.

L’acide folique pendant la grossesse

Le besoin en acide folique pour une personne lambda est en moyenne de 0,4 mg par jour, un dosage généralement garanti par une alimentation saine et équilibrée. Cependant, pendant les neuf mois de grossesse et d’allaitement, les besoins de la femme augmentent et il est nécessaire de compléter l’apport avec au moins 0,6 mg par jour. Ce dosage additionnel est nécessaire pour assurer le bon développement des tissus en croissance et pour reconstituer les quantités perdues pendant la lactation.

Les conséquences d’une carence en acide folique

La carence en acide folique se manifeste tout d’abord par une anémie maternelle (diminution des globules rouges et de l’hémoglobine). Elle augmente également le risque de certaines malformations congénitales du système nerveux, comme le spina-bifida, chez l’enfant. Pour prévenir ces malformations, il est recommandé à toutes les femmes qui désirent avoir un enfant, avant même la conception, de commencer à prendre de l’acide folique.

L’abus d’alcool, les maladies gastro-intestinales avec malabsorption, la maladie cœliaque et/ou la prise de certains médicaments peuvent rendre l’apport normal de vitamine B9 insuffisant et une supplémentation quotidienne peut donc être nécessaire.

La prise d’acide folique avant la grossesse

En prévision de la grossesse, une femme doit prendre 0,4 mg supplémentaire d’acide folique par jour et continuer à le faire au moins jusqu’au troisième mois de gestation. Cela réduit la probabilité que le fœtus subisse de graves malformations à la naissance, qui surviennent normalement entre la conception et de la 8ème à la 12ème semaine de gestation.

Dans quels aliments trouve-t-on du folate ?

Le folate est présent dans de nombreux éléments, une alimentation saine et équilibrée optimise le besoin journalier en vitamine B9. Il est donc important d’intégrer et de privilégier les aliments suivants dans sa consommation quotidienne :

  • les légumes à feuilles vertes (artichauts, asperges, endives, brocolis, épinards)
  • les fruits secs, en particulier les noisettes, les noix et les pistaches
  • les légumineuses (pois chiches et pois)
  • les fruits tels que les oranges, les kiwis et les fraises
  • Le foie et les abats

Il est donc essentiel de combler une carence en folate avant, pendant ou même après sa grossesse en prenant des compléments d’acide folique. Cette carence peut aussi intervenir hors période de grossesse pendant une période de grande fatigue.

WordPress Ads