Les soins du cordon ombilical du nouveau né

Les soins du cordon ombilical

Le cordon ombilical relie le bébé au placenta de sa maman. Il permet au fœtus de recevoir la nourriture et l’oxygène nécessaires à son développement, mais également d’évacuer les déchets accumulés. Lors de l’accouchement, la sage-femme sectionne ce lien physique entre le nouveau-né et sa maman. Bébé devient alors autonome. Jusqu’à sa cicatrisation, une attention toute particulière doit être portée aux soins du cordon du nouveau-né, afin d’éviter certaines complications.

Le nettoyage et la désinfection du cordon

Le cordon tombe de lui-même entre 5 et 15 jours après l’accouchement. Véritable « nid à bactéries », il doit être nettoyé et désinfecté plusieurs fois par jour. Pour cela, il est indispensable de le laisser propre et sec afin d’éviter tout risque d’infection, notamment liée aux microbes naturellement présents sur notre peau.

Le nettoyage et la désinfection du cordon doit être minutieux. Il est essentiel d’utiliser un matériel bien précis : des compresses stériles, un antiseptique à base de chlorexhydrine et un produit asséchant.

Dans la pratique, il convient tout d’abord de se laver les mains avant de désinfecter la base du cordon à l’aide d’une compresse stérile, imprégnée d’antiseptique. A l’aide d’une nouvelle gaze, il faut ensuite sécher le cordon puis l’humecter de produit asséchant comme de l’eosine. Une fois cela terminé, le rebord de la couche doit être replié vers l’intérieur afin que celle-ci ne touche pas le cordon qui séchera plus rapidement à l’air libre.

Quelques astuces peuvent être utiles afin de vous aider à ne pas appréhender ce moment.

Au bout de quelques jours, le cordon fini par tomber. Pourtant, la période de vigilance n’est pas encore terminée. Vient alors le temps de la cicatrisation. Le processus de nettoyage et désinfection du cordon doit continuer pour s’assurer d’une belle cicatrisation.

La cicatrisation

Au même titre que l’assèchement puis la chute du cordon, le processus de cicatrisation prend quelques jours. Les soins du cordon du nouveau-né doivent être poursuivis entre 7 à 10 jours, jusqu’à ce que la zone cicatrise complètement.

Il est possible, durant cette période, que quelques petits morceaux de chair rêche apparaissent sur la plaie. Continuez le nettoyage et la désinfection, ils disparaîtront vite.

Il est également probable que, suite à la chute du cordon, des petits saignements surviennent. Ils ne durent généralement que 2 à 3 jours. Cependant, comme pour toute intervention médicale, certaines complications peuvent apparaître, nécessitant alors l’intervention d’un professionnel de santé.

Quels sont les complications possibles ?

Durant toute la période de désinfection et de cicatrisation, il est tout à fait normal que le cordon ait un aspect sale et croûteux. Il est également normal de constater quelques petits saignements mais cela ne signifie pas nécessairement qu’il soit infecté.

Cependant, si vous constatez des saignements importants et fréquents, il est important de réagir. D’autres signes sont également plus inquiétants et doivent vous alerter et entraîner la consultation d’un médecin ou du pédiatre comme en cas de poussée de fièvre ou de perte d’appétit de bébé. Elle est également recommandée en cas de rougeur ou gonflement du cordon ou de l’ombilic, de mauvaise odeur, de présence de pus ou de suintement autour de la plaie.

Mais rassurez-vous, les infections du cordon sont très rares et les seuls risques sont liés à une réelle absence d’hygiène.

Que faire du cordon ?

Aussitôt après l’accouchement, il est possible de faire un don du sang de cordon. Ce don contribue à sauver des vies de patients notamment atteints de maladies du sang (leucémies), de maladies des ganglions (lymphomes) et de maladies de l’hémoglobine.

Le don de sang de cordon est une démarche bénévole, gratuite et altruiste.