L’abus de smartphone nuit au sommeil des adolescents

Smartphone danger sommeil adolescent

Toutes les études scientifiques s’accordent à dire que le temps de récupération est très important chez les jeunes. On estime ainsi que les adolescents (de 14 à 17 ans) ont besoin de 9 à 10 heures de sommeil par nuit. Ce chiffre est légèrement supérieur chez les 6-13 ans. Pourtant, des recherches ont permis de montrer que nombre d’ados possèdent une mauvaise hygiène du sommeil. Selon une étude parue dans la revue Sleep Medicine, l’omniprésence des écrans en serait l’une des principales causes.

Un temps de sommeil réduit chez les adolescents

Afin de déterminer les pratiques des jeunes, une vaste étude a été réalisée conjointement par des chercheurs de l’Université de San Diego et de l’Université d’État de l’Iowa. Pas moins de 360 000 jeunes Américains âgés de 13 à 18 ans ont été sondés au cours de cette enquête. Les résultats sont sans appel : les chercheurs ont pu observer que 40 % des personnes interrogées dormaient en moyenne moins de 7 heures par nuit.

Il s’agit d’une augmentation extrêmement importante par rapport aux études précédentes sur le sujet. Cela représente une hausse de 17 % par rapport aux données de 2009, et de près de 60 % par rapport à celles de 1991 !

Le smartphone mis en cause

Comment expliquer un tel phénomène ? Pour en trouver les causes, les chercheurs ont procédé à un questionnaire plus poussé auprès des jeunes. Dans le cadre de l’étude, ceux-ci ont reconnu passer beaucoup de temps en ligne ou devant leur portable et leur tablette chaque jour. Une corrélation des données a pu être opérée.

Ainsi, les ados passant au moins 5 heures par jour devant un écran ont 50 % de chances supplémentaires de ne pas dormir assez. Le nombre de jeunes dormant mal a connu une très forte hausse depuis 2009 et l’essor du smartphone. Les chercheurs y voient un lien de cause à effet majeur qu’il est important de ne pas négliger.

Les écrans nuisent à l’endormissement

L’étude américaine suggère par ailleurs que les ondes lumineuses produites par les tablettes comme par les smartphones peuvent empêcher les jeunes de dormir correctement. Quand on sait l’importance d’un temps de repos adéquat pour une bonne santé tant physique que mentale, il s’agit là d’un réel problème. L’utilisation prolongée d’écrans semble interférer avec le rythme naturel de l’endormissement. Les scientifiques conseillent de limiter l’utilisation des écrans avant de se coucher. Le cycle veille-sommeil pourrait également être perturbé par la lumière émise par les écrans, en particulier celle des smartphones.

La solution ? Limiter l’utilisation des téléphones portables à deux heures par jour. S’il peut sembler difficile de mettre en place de telles restrictions, vu l’importance prise par les écrans au quotidien, cette mesure permettrait de mieux dormir. Le smartphone, tout comme la tablette et l’ordinateur portable, gagnerait donc à voir leur utilisation réduite chez les 13-18 ans.