Parler de sexe avec son ado pour réduire les comportements a risques

Parler de sexe avec son fils ou sa fille

Regards gênés, maladresse, joues qui deviennent écarlates… Parler des premiers rapports sexuels est un moment redouté tant par les parents que par les adolescents. Et pourtant, la discussion est incontournable ! Voici comment aborder ce sujet bien trop souvent tabou afin d’aider votre enfant à avoir une vie sexuelle sécurisée.

Des parents ouverts et détendus

Le sexe est tout à fait naturel et en parler ne doit pas vous mettre mal à l’aise. Si votre adolescent vous voit gêné, il risque de se renfermer sur lui-même et de fuir la discussion. De plus, l’interdiction et la dissimulation ne feraient qu’attiser sa curiosité. C’est la raison pour laquelle il est préférable de créer un environnement favorable au dialogue.

En effet, les jeunes ont besoin d’aborder la question de la sexualité avec un adulte à l’écoute et qui ne juge pas. Lorsqu’un enfant est habitué à ce type de conversation avec ses parents, établir la communication se fait alors sans difficulté. Pour se faire, parlez-en de manière claire et pratique. N’hésitez pas à employer l’humour pour faire passer le message, toujours dans le respect de la pudeur de votre adolescent. Il prendra ainsi conscience qu’il est responsable de sa santé et que pour la protéger, il doit adopter des pratiques sexuelles saines et honnêtes, mais aussi que le recourt à une contraception et au préservatif demeure essentiel.

Transmettre des valeurs familiales

Pour discuter au sujet de la sexualité de façon appropriée avec un adolescent, il convient de ne pas imposer son point de vue, ce qui ne ferait que générer de la peur et de l’incompréhension. Les parents doivent garder à l’esprit que l’adolescence est une période remplie d’inquiétudes. Votre enfant a peu confiance en lui et il doit savoir qu’il peut compter sur vous pour vous confier librement ses doutes. Aussi, vous pouvez lui inculquer les valeurs d’honnêteté et de respect de soi pour qu’il puisse garder la maîtrise de son intimité sexuelle. Il se sentira ainsi capable de discerner l’amour et l’attirance sexuelle, de mettre ses propres limites et de résister à la pression sociale. Expliquez lui que personne ne doit lui imposer quoi que ce soit et qu’il a le droit de dire « non » : le respect mutuel est le fondement d’une relation sexuelle.

Briser les tabous

Vous ne savez pas comment entamer le dialogue ? Profitez d’un article que vous venez de lire pour revenir sur ce sujet ou ensemble, visualisez un film qui correspond à ce thème. Ensuite, laissez-le poser toutes les questions qu’il veut sans aucun tabou. Soyez l’oreille attentive qu’il a besoin d’avoir et partagez vos connaissances sans peur d’employer les bons mots. Précisez-lui qu’une vie sexuelle épanouie n’est pas une question de quantité, contrairement à ce que les médias peuvent laisser penser. Le nombre de partenaires a effectivement tendance à créer de l’anxiété chez les adolescents. Vous pouvez alors lui demander s’il sait quelles sont les maladies sexuellement transmissibles ou encore combien de filles vivent chaque année une grossesse indésirée. De même, n’ayez pas peur de montrer à votre adolescent comment se servir d’un préservatif. Cela ne l’incitera en aucun cas à avoir des relations sexuelles, mais lui permettra d’éviter bien des erreurs à venir.

Même si votre enfant aura sans aucun doute envie de trouver des informations ailleurs, vous lui offrez la chance d’avoir un référent sur qui compter et ainsi, de vivre une sexualité épanouie et sans danger.