L’éveille au monde de bébé : lui parler, les jouets…

Éveille au monde bébé jouet

Lui parler

Sans aller jusqu’à commenter pour lui vos moindres faits et gestes -voire vos états d’âme, comme cela a pu être prescrit par certains. Parlez à votre enfant. Dites-lui que vous l’aimez. Racontez-lui des choses, même des histoires, si vous voulez, c’est excellent. Il aime votre voix qu’il percevait déjà intra-utero et son oreille se formera aux sons de sa langue maternelle. Les bébés auxquels on parle beaucoup et sans bêtifier auront, plus tard, davantage de facilités dans l’apprentissage de la parole, et même de la lecture !

Les jouets

On vous a probablement, à la naissance, offert des mobiles, peluches, hochets, tapis d’éveils et autres jouets pour votre enfant. Dans un premier temps, ils serviront essentiellement à décorer sa chambre. Seuls les mobiles accrochés au-dessus de son lit auront rapidement un intérêt pour lui.

En promenade

Quand vous sortez Bouchon, si votre sac « kangourou » en offre la possibilité, tournez-le vers l’extérieur plutôt que vers vous, pour lui faire prendre conscience du monde qui l’entoure. Plus tard, vous pourrez orienter le siège de sa poussette de la même façon, pour qu’il profite, lui aussi, du paysage.

Faites-lui écouter de la musique

Les rayons de disques regorgent de CD pour les tout petits. Certains sont très bien faits, d’autres sont insupportables de niaiserie, il faut bien le dire. Rappelez-vous que votre bébé peut aussi entendre de la musique « pour les grands », et pas seulement du classique ! Sans aller jusqu’à lui faire découvrir prématurément votre groupe de hard-rock préféré, vous pouvez parfaitement lui faire écouter la musique que vous aimez…

Lui faire voir du monde

Bien que la symbiose mère-enfant soit fondamentale pendant les premiers mois, et sans l’étourdir avec une vie mondaine excessive, veillez à ce que votre tout petit rencontre du monde. Il doit se familiariser très tôt avec un certain nombre de visages autres que le vôtre : celui de son père, de ses éventuels frères et sœurs, de ses grands parents, tantes, oncles, de vos amis…

Toutes ces figures bienveillantes, et très différentes les unes des autres l’aideront à se socialiser plus tard, et à ne pas avoir peur des nouvelles rencontres.

Pour conclure

L’ensemble de ces considérations, il est vrai, un peu techniques, ne doit pas vous faire oublier qu’il n’existe aucun « mode d’emploi » pour accueillir, au mieux, un nouveau-né.

 Si vous devez n’avoir qu’une idée en tête, c’est celle de vous faire confiance et de vous faire plaisir. Parce que l’amour et la joie que vous éprouverez, votre enfant et vous, au tout début de cette longue, longue relation seront les meilleures garantes d’un bel avenir ensemble…

Guide rédigé  par Sylvie de Mathuisieulx, en collaboration avec le Docteur Georges Himy, pédiatre.