Le faire dormir : l’endroit adéquat, la meilleure position, etc…

Faire dormir bébé : position, endroit

L’endroit adéquat

La règle d’or, c’est que votre bébé doit dormir dans son propre domaine : en principe pas dans votre chambre, et surtout pas dans votre lit.

Restez inflexible sur ce point, ou vous risquez d’ouvrir la porte à un engrenage infernal et des années de tyrannie. S’il pleure un peu lorsque vous le couchez, laissez-le. après quelques paroles tendres, se calmer tout seul.

Et si, vraiment, il s’époumone plus que de raison, allez le voir, parlez-lui, éventuellement sortez-le quelques instants de son lit pour lui faire un câlin, mais recouchez-le rapidement et sortez de la pièce.

On a connu de pauvres gens qui, pendant des années, ont dû tenir la main de leur rejeton pour qu’il réussisse à s’endormir. C’est inhumain. Pour les parents. Et finalement très angoissant pour l’enfant, qui développe un rapport au sommeil des plus tordus.

La meilleure position

Vous coucherez votre bébé sur le dos. Ni sur le ventre, ni sur le côté. Et quelles que soient les suggestions de votre mère, belle-mère ou meilleure amie. L’adoption de cette position a en effet considérablement réduit le nombre des morts subites du nourrisson, qui terrorisent tant les parents.

Il faudra simplement veiller à ce que sa tête ne soit pas systématiquement tournée à droite ou à gauche, ce qui favorise le torticolis, ainsi que ce qu’on appelle la « plagiocéphalie » latérale (à force, le crâne de l’enfant s’aplatit d’un côté, ce qui est sans danger mais inesthétique).

La durée du sommeil

Elle varie en fonction des enfants, mais s’étale généralement, pour un tout petit, entre quinze et vingt heures par jour.

Quand votre bébé dort, laissez-le tranquille. Ne le réveillez pas pour vérifier qu’il respire encore, ni pour lui donner à manger parce que c’est l’heure. Il a besoin de beaucoup de repos pour se développer correctement.

Et même, comme, souvent, il sommeille par tranches, ne vous accordant une vraie nuit de repos que, au mieux, vers l’âge de six semaines, soyez astucieuse : quand il dort, profitez-en, au maximum… pour dormir aussi !

Les conditions générales

On préfère les turbulettes, les gigoteuses, aux couvertures, qui présentent un réel risque d’étouffement. Certains spécialistes déconseillent même le tour de lit, supposé éviter le contact de la tête avec le bois du lit, au motif que l’enfant peut glisser sa tête dessous et avoir du mal à respirer.

La température idéale pour la pièce est de 20 à 21 degrés, et on gardera la fenêtre fermée (aérez la chambre quand vous le sortirez de son lit).

Inutile d’exiger le silence absolu quand Bouchon roupille. Au contraire, un environnement sonore « normal » le rassurera, et lui donnera, plus tard, de réelles facilités d’endormissement, quel que soit le contexte extérieur.

Si vous avez un chien ou un chat, la chambre -et, a fortiori, le lit !- de votre enfant sont des territoires absolument interdits. Simple question d’hygiène élémentaire.

Guide rédigé  par Sylvie de Mathuisieulx, en collaboration avec le Docteur Georges Himy, pédiatre .

WordPress Ads