Accompagner les enfants et les aider à grandir, c’est aussi un métier !

Quand la petite enfance devient une vocation, il est important d’aller au bout de son projet professionnel. De nombreuses personnes aiment passer du temps avec les enfants et s’en occuper, mais tout le monde ne sait pas que cette passion peut se transformer en un véritable emploi.

Parmi les nombreux métiers qui permettent d’être en contact étroit avec les enfants, il y a l’aide auxiliaire de puériculture mais aussi l’assistante maternelle, l’aide éducateur de jeunes enfants mais aussi l’agent de crèche ou encore l’animateur Petite Enfance.

Chacun de ces métiers requiert de nombreuses exigences et aptitudes mais tous permettent d’exercer un métier passionnant.

Les assistantes maternelles : qui sont-elles et que font-elles ?

L’assistant(e) maternel(le), également appelé(e) animateur(trice) socio-éducatif(ve), est ce(tte) professionnel(le) chargé(e) d’accompagner les enfants dans leur croissance, par des soins, des apprentissages et une alimentation continue.

Pour une formation certifiante de qualité, il est possible de passer le CAP petite enfance avec lecolefrancaise.fr. Il s’agit d’un organisme français spécialisé qui permet d’apprendre les bases primordiales pour exercer ce métier.

L’auxiliaire de puériculture ou accompagnant éducatif petite enfance travaille avec des enfants de 0 à 6 ans dans des structures socio-médicales ou dans le domaine pédagogique, en collaborant avec les enseignants et les éducateurs pour favoriser le développement cognitif, affectif et social des enfants.

Par exemple, si le puériculteur travaille dans des cliniques pédiatriques privées ou des centres de réadaptation, il aura pour tâche d’accompagner les enfants dans leurs activités quotidiennes, qui peuvent concerner l’alimentation, l’assistance pendant les thérapies médicales et de réadaptation et l’organisation d’activités récréatives et de loisirs.

Le travailleur socio-éducatif est présent dans toutes les structures qui accueillent les enfants, telles que les jardins d’enfants privés, les crèches, les salles de jeux, les centres de vacances et les parkings pour bébés.

Dans ces structures, l’assistant(e) maternel(le) est chargé(e) d’organiser les animations des enfants : ateliers de peinture et de création, organisation de sorties et de rencontres sportives, activités de plein air et leçons pour développer leurs capacités cognitives.

Comment devenir assistant(e) maternel(le)?

Pour devenir assistant(e) maternel(le), vous devez remplir certaines conditions : être âgé(e) d’au moins 18 ans et avoir un diplôme de l’enseignement secondaire comme un niveau scolaire 3ème ou équivalent. Enfin, vous devez suivre une formation qualifiante pour pouvoir exercer la profession.

Si vous avez déjà un emploi et que vous n’avez pas le temps de suivre des cours en classe, vous pouvez décider de suivre une formation à distance qui vous permettra d’acquérir les compétences nécessaires pour travailler avec des enfants.

Au cours de la formation, vous apprendrez les notions et théories les plus importantes sur le développement de l’enfant, comment vous occuper d’enfants handicapés ou ayant des difficultés d’apprentissage, les premiers secours et, surtout, comment soigner et s’occuper de jeunes enfants.

Afin d’avoir un spectre complet sur les métiers liés à la Petite Enfance, il est possible d’apprendre comment organiser un projet éducatif et quelles sont les principales techniques de garde d’enfants.

Bien qu’une bonne formation permet d’obtenir une qualification, il est toujours conseillé de chercher un stage dans des structures d’accueil pour enfants à la fin de la période de formation.

La période de formation sur le terrain permet d’approfondir les connaissances et de mettre en pratique les connaissances acquises.

Les aptitudes nécessaires

Par rapport à d’autres professions, les assistantes maternelles, doivent aimer les enfants et avoir la capacité d’interpréter leurs besoins et leurs souhaits ; elles doivent également avoir le sens de la pédagogie.

Parmi les nombreuses aptitudes que doit posséder une assistante maternelle, il ne faut pas oublier les compétences en communication et d’organisation, afin qu’elle puisse également gérer des groupes d’enfants.

Les compétences relationnelles de la nounou sont importantes non seulement avec les enfants, mais aussi avec les parents et les collègues de travail.

Une bonne dose de créativité et d’imagination est un vrai atout car les enfants aiment toujours les jeux nouveaux et intéressants ou écouter des histoires fantastiques.

Combien gagne une assistante maternelle ?

Les salaires des assistantes maternelles sont très variables, car ce travail s’effectue le plus souvent dans des structures privées.

En moyenne, le salaire mensuel moyen d’une assistante maternelle est de 1968 € (source : Indeed), mais le salaire peut varier en fonction de nombreux critères comme la localité, la complexité du travail et de la nature du poste.

Le salaire mensuel augmente lorsque vous acquérez de nouvelles spécialisations ou que vous décidez de vous mettre à votre compte en ouvrant une garderie, un centre de vacances ou un parking pour bébés.

L’assistante maternelle peut également travailler à domicile, auquel cas le salaire dépend du nombre de clients.