Motricité de bébé : les étapes majeures

Bébé qui commence à marcher

Les réactions des nouveau-nés sont en grande partie des réflexes contrôlés par la zone inférieure du cerveau. La motricité globale représente l’aptitude à faire et contrôler les mouvements du corps, des bras et des jambes. Elle s’acquiert progressivement et commence à se préciser vers 3 ou 4 mois. Ainsi, durant les premiers mois de sa vie, votre bébé va développer sa motricité de manière intense et constante. Découvrez les étapes clés du développement de la motricité de votre enfant ainsi que quelques conseils pour l’aider et l’accompagner dans ce processus.

Les étapes majeures de la motricité chez l’enfant

Avant d’aller plus loin, il est essentiel de préciser que chaque enfant grandit et progresse à son rythme. Ainsi, les éléments ci-dessous constituent des indicateurs, car certains comportements peuvent être acquis un peu plus tôt ou un peu plus tard en fonction de chaque enfant. Toutefois, la première année est une année de défis durant laquelle votre enfant ne cessera de se transformer, de découvrir et d’apprendre de nouvelles postures, de nouveaux gestes, etc.

De 0 à 2 mois : les réponses automatiques

Durant les 4 à 8 premières semaines de son existence, votre tout petit va téter, serrer votre doigt ou sourire de manière totalement automatique. Ces gestes innés sont également appelés réflexes archaïques et vont commencer à laisser place à des réponses plus volontaires vers deux mois environ.

Au même moment, vous constaterez un regain de tonus chez votre enfant, notamment au niveau du cou et des muscles de la nuque qui deviennent fermes. Il va commencer à tourner la tête d’un côté à l’autre pour essayer de suivre les objets. Le développement des cordes vocales commence à s’affiner vers deux mois environ avec des gazouillements.

Motricité bébé

De 3 à 10 mois : la maîtrise du corps

Durant cette période, le développement du cerveau de votre tout-petit va lui permettre de mieux maîtriser ses mouvements. Mais ici encore, les nouveaux gestes et postures vont s’installer par étapes.

Entre 3 et 5 mois

Vers ses trois mois, votre bébé, lorsqu’il est couché sur le ventre, peut redresser sa tête et la maintenir quelques instants. La vision est pour lui un moyen de découvrir ce qui l’entoure. Il est également très intéressé par son corps, notamment ses doigts qu’il va fréquemment porter à la bouche. Il peut également tendre la main vers les objets à proximité pour les toucher et essayer de les secouer.

À quatre mois, en plus des mouvements qui se précisent, vous constaterez qu’il aime jouer avec ses pieds et ses orteils, les tendre, les plier, donner des coups de pied, etc. C’est le moment de le chausser avec des chaussons en cuir souple pour bébé qui ne l’empêcheront pas de continuer ses découvertes.

Un peu avant ses six mois la phase orale se met en place avec pour conséquence qu’il va essayer de porter à sa bouche tout ce qu’il arrivera à saisir. Il est également de plus en plus sensible aux bruits, aux voix familières, etc. De même, il est maintenant capable de babiller et de rire aux éclats.

Entre 6 et 8 mois

La tête est totalement équilibrée sur les épaules. Il peut tendre les bras pour que vous le preniez. Votre bébé a certainement commencé à se retourner tout seul sur le ventre ou sur le dos. En peu de temps, il va réussir à s’asseoir tout seul, puis il va commencer à ramper. Notez aussi que votre enfant reconnaît à ce stade son prénom. Il peut tourner la tête dans tous les sens pour capter les sons.

De 10 à 12 mois

Le déplacement est totalement acquis puisqu’il continue de ramper avec plus de facilité ou alors il marche à quatre pattes. Il peut vous surprendre en se tenant debout en agrippant les meubles ou en se tenant au mur. Ainsi, il commence à marcher en se servant des meubles comme renfort.

Aux alentours de 1 an, il va réellement marcher, d’abord en cherchant son équilibre avec les mains écartées. Puis, il va se stabiliser et pourra marcher droit, les bras le long du corps. Il essaiera aussi de monter sur les meubles à sa hauteur pour saisir des objets posés plus haut. Comme vous le voyez, la première année de votre enfant sera riche en acquisitions qui vont s’affiner avec les années.

Les chaussons en cuir souple, des alliés fiables pour le développement de la motricité de bébé

Si les chaussons en cuir souple sont recommandés pour les bébés dès les premières semaines de vie, c’est d’abord pour protéger ses pieds et les réchauffer. Mais ce que vous ne savez peut-être pas est que ces chaussons sont les meilleurs alliés que vous puissiez offrir à votre bout de chou. En effet, ils sont confortables et offrent une grande liberté de mouvement, tout en étant respirants.

Le cuir étant une matière naturelle, les risques d’allergie sont rares. Durant ses premiers mois, votre enfant pourra continuer à toucher ses orteils et jouer avec eux même en portant ses chaussons. Par ailleurs, la souplesse et la finesse de ces derniers permettront à votre bébé de découvrir des sensations proches de celles qu’il ressentirait s’il était pieds nus. De même, elles l’aident à conserver une bonne stabilité au moment de ses premiers pas. Enfin, en extérieur, les chaussons en cuir souple lui évitent de se blesser.

Il est important que vous choisissiez les bons chaussons pour votre bébé. Pour cela, en dehors du design, il est recommandé de choisir des chaussures de la bonne taille. Vous devez par ailleurs acquérir de nouvelles paires régulièrement, car les pieds des bébés grandissent d’une taille environ tous les 3 à 4 mois. Il existe à cet effet des chaussons et chaussures en cuir souple pour les enfants de 0 à 4 ans.

Il est particulièrement conseillé d’opter pour des modèles avec lien de serrage, ou avec des élastiques. Cela permet de faciliter le port des chaussons et de maintenir correctement le pied. Vers l’âge de 2 ans, privilégiez les modèles avec fermeture en scratch. Votre enfant aura plus de facilité et de plaisir de se chausser et se déchausser tout seul. Avec la multitude de styles et modèles qui existent, vous allierez la praticité et la beauté.

Motricité bébé

Quelques conseils et exercices pour aider bébé

Pour les parents comme pour les enfants, chaque étape est une découverte et un moment particulier. Il existe une quantité de petits gestes que vous pouvez faire pour aider votre bébé dans le développement de sa motricité. Il ne s’agit pas de lui faire prendre des postures qu’il n’a pas encore acquises tout seul.

Vous devez plutôt suivre son rythme. Ainsi, dans les premiers mois, aidez-le à développer sa perception de l’espace, son toucher et sa vue. Pour cela, vous pouvez par exemple jouer avec des bulles de savon. Faire voler des bulles autour de lui l’incitera à tourner la tête pour mieux les voir.

Aidez-vous aussi d’une grosse balle de gymnastique sur laquelle vous posez votre enfant à plat ventre. Maintenez-le par les hanches et effectuez de petits mouvements de bascule avec le ballon. En plus de la perception du corps, il va chercher son équilibre et renforcer ses muscles en poussant sur ses jambes et ses bras. Cet exercice est évolutif, car vous pouvez toujours le réaliser quand bébé est plus âgé et qu’il s’assied. Vous l’asseyez sur le ballon et vous faites les mêmes mouvements tout en le maintenant.

Vous pouvez le faire sautiller sur vos genoux, lui chanter des comptines en faisant bouger ses membres en rythme, jouez avec des jeux de différentes formes, tailles et couleurs, etc.

Il faut savoir que la motricité globale de l’enfant se développe jusqu’à ses 5 ans, âge auquel il va courir, sauter, lancer des objets, s’habiller sans votre aide, s’affirmer en tant que petit être tout simplement. Continuer d’accompagner votre enfant et d’être à son écoute et si vous avez des doutes, n’hésitez pas à aller consulter un pédiatre.

WordPress Ads