Accouchement avec épisiotomie et forceps [Témoignage]

Accouchement épisiotomie forceps

Voici l’histoire de mon accouchement… le terme prévu de ma grossesse radieuse était prévu entre le 28 avril et le 01 mai 2007. Mon fils est né le samedi 28 avril à 9h27.

J’ai commencé à avoir des contractions le jeudi 26 avril au soir. Par précautions mon mari m’a conduit à la clinique où mon accouchement doit se dérouler.

On me pose le monitoring, et j’attends !!!! Les contractions sont bien là, mais on me dit que ce n’est pas le moment. Je suis gardée toute la nuit en observation à la maternité. Le lendemain matin, mon gynécologue de l’époque passe, me visite, et me dit que c’est du faux travailler. Je suis donc libérée à 12h.

Je rentre chez moi, passe une aprés midi au calme. Le soir à 22h, je commence à avoir très mal… Mon mari rappelle les urgences de la clinique, qui lui demande de me ramener. Le travail avait bel et bien commencé. Re monitoring, et des contractions relativement supportables avec la prise de suppo !

A 4h du matin, l’équipe de garde décide de me placer sous péridurale !!!! On me dirige vers la salle de travaille. L’anesthésiste place la péridurale et j’attends !!!

Les contractions ne sont plus que visible sur le monitoring, je ne sens rien. L’équipe de sage femme essaie de ma placer sur un gros ballon d’exercice pour accélérer l’ouverture du col, ceci jusque 8h du matin.

8h30, un bip retenti dans la salle de travail, on appelle. L’infirmière nous dit que la cartouche de la péridurale est fini, elle va chercher l’anesthésiste. Ça fait mal… L’anesthésiste ne viendra pas… Il est l’heure du changement d’équipe, et d’accoucher ! L’équipe se met en place à 8h40.

Et le travail commence. Il y a un nouveau hic, malgré la descente du bébé, on s’aperçoit un peu tard que mon bassin est étroit, mais tant pis il faut qu’il sorte. Après de longues minutes d’effort, et la sage femme allongée sur moi pour aider le bébé à se libérer, ça devient de plus en plus dur. J’ai plus de force. La gynéco de garde pratique une épisiotomie, et décide d’utiliser les forceps ! Il est 9h27, et mon bébé est là, sur moi !