Grossesse : les aliments à éviter quand on est enceinte

Femme enceinte qui mange un fruit

La nourriture joue un rôle essentiel pour le corps humain. Il apporte les nutriments indispensables pour le développement et la croissance du corps ainsi que pour maintenir une bonne santé. Sans une bonne alimentation, les organes ne peuvent pas fonctionner normalement. Toutefois, le besoin en alimentation varie d’une personne à l’autre, selon son âge, le sexe ainsi que le niveau d’activité physique. Une femme enceinte aura besoin de consommer au moins 300 calories de plus qu’une femme normale dont le besoin calorique n’est que de 2000 calories.

Maintenant que vous mangez pour deux, vous vous concentrez probablement sur le choix d’aliments sains qui vous aideront à vous sentir mieux et à soutenir le développement de votre bébé. Savoir ce qu’il ne faut pas manger et boire quand on est enceinte est tout aussi important. Découvrez dans cet article tous les aliments que vous devez éviter pendant la grossesse.

Viande crue ou insuffisamment cuite

Évitez la viande insuffisamment cuite, en particulier la volaille, le porc, les saucisses et les viandes de hamburgers. Toute viande que vous mangez doit être bien cuite, ne doit pas être rose et ne doit pas avoir de sang qui s’écoule. Veillez à bien cuire les saucisses et la viande hachée. Il existe un risque de toxoplasmose, un minuscule parasite qui peut vivre dans la viande crue et qui peut être dangereux pour vous et votre bébé.

Vous pouvez manger sans danger des viandes froides préemballées, comme le jambon. Bien que le risque soit faible, il est préférable de faire l’impasse sur les viandes salées crues comme le chorizo, le pepperoni et le salami. Elles ne sont pas cuites et peuvent donc contenir des parasites qui causent la toxoplasmose. Si vous voulez en manger, vous pouvez la congeler pendant 4 jours avant de la décongeler et de la manger. Vous pouvez également manger de la viande salée qui a été cuite, par exemple sur une pizza.

Évitez les viandes de gibier comme l’oie, la perdrix ou le faisan, car elles peuvent contenir de la grenaille de plomb.

Foie et les aliments riches en vitamine A

Évitez le foie et les produits qui en sont issus comme le pâté de foie (y compris le foie gras) et les saucisses de foie. Ces produits contiennent énormément de vitamine A. Celle-ci peut être nocive pour le fœtus et pour le bébé à naître. Il est même dangereux de prendre des multi-vitamines contenant de la vitamine A ou des huiles de foie de poisson, dont l’huile de foie de morue. Il n’y a cependant pas de problème à consommer de faible quantité de vitamine A présente naturellement dans des aliments comme les carottes.

Il est important d’éviter tous les aliments auxquels de la vitamine A a été ajoutée : ils peuvent porter la mention « enrichie en vitamine A. » Vous pouvez par contre utiliser des produits cosmétiques comme les crèmes pour le visage, qui contiennent de la vitamine A.

Alcool

Au cours des 40 prochaines semaines, prévoyez de célébrer les événements heureux avec un mocktail ou un spritzer au jus de fruits. Même si vous avez entendu dire qu’il n’y a pas de mal à boire de l’alcool de temps en temps, il vaut mieux être prudent et éviter de boire de l’alcool pendant la grossesse. Pourquoi ? L’alcool pénètre dans le sang de votre bébé à la même concentration que le vôtre, mais met deux fois plus de temps à le quitter. Donc, quoi que vous buviez, votre bébé en boit aussi.

Produits laitiers et jus de fruits non pasteurisés

Heureusement, vous n’avez pas à craindre de trouver du lait non pasteurisé au supermarché. Pour les fromages à pâte molle fabriqués avec du lait non pasteurisé, c’est une autre histoire : ils peuvent héberger la listeria et d’autres agents pathogènes.

Par précaution, il est judicieux de privilégier les fromages à pâte dure comme le suisse ou le cheddar et de bien vérifier l’étiquette du fromage pour vous assurer qu’il est fabriqué avec du lait pasteurisé. Vous avez envie de feta, de brie, de camembert, de fromage de chèvre, de fromages à pâte persillée ou de queso fresco ? Assurez-vous qu’ils sont fabriqués avec des produits pasteurisés ou faites-les chauffer jusqu’à ce qu’ils deviennent mousseux.

Prudence aussi avec les jus non pasteurisés comme le cidre de pomme ou le jus de fruits fraîchement pressé. Il en est de même pour les jus traités, ceux que l’on trouve dans les marchés de producteurs et les magasins d’aliments naturels qui ne sont pas pasteurisés, mais qui ont été traités pour tuer les bactéries. Cela dit, tant qu’ils ont été traités par des rayons UV, ils sont probablement sans danger.

Certains fromages

Ils peuvent être consommés sans danger :

  • Tous les fromages à pâte dure comme le cheddar, le stilton et le parmesan ;
  • Les fromages à pâte molle pasteurisés tels que le fromage blanc, la mozzarella, la feta, le fromage frais, le paneer, la ricotta et le halloumi ;
  • Fromage de chèvre sans couche blanche à l’extérieur (croûte) ;
  • Les fromages fondus à tartiner.

Vous pouvez manger ces fromages s’ils sont cuits à la vapeur :

  • Les fromages à pâte molle non pasteurisés ;
  • Les fromages à pâte molle avec une couche blanche à l’extérieur ;
  • Les fromages bleus à pâte molle.

Vous devez éviter certains types de fromage, car ils peuvent provoquer une infection appelée listériose, qui peut être dangereuse pour votre bébé. Il est préférable d’éviter :

  • Les fromages à pâte molle affinés aux moisissures et dont l’extérieur est recouvert d’une couche blanche comme le brie, le camembert et le chèvre sauf s’ils sont cuits jusqu’à ce qu’ils soient fumants. Ces fromages sont davantage humides, ce qui peut faciliter la prolifération des bactéries ;
  • Les fromages bleus à pâte molle, comme le bleu danois, le gorgonzola et le roquefort sauf s’ils sont cuits à la vapeur. Idem pour le fromage de chèvre à pâte molle.

Plats cuisinés pas suffisamment cuits

Il est important de suivre les instructions de cuisson figurant sur l’emballage des plats cuisinés que vous consommez. Il est aussi préférable de les manger chauds. Ceci est particulièrement important pour les plats contenant de la volaille comme le poulet ou la dinde.

Salade emballée non lavée

Bien conservée au réfrigérateur, la salade préparée et lavée doit juste être consommée avant la date limite de consommation. Il arrive que des ingrédients des salades emballées contiennent des aliments à éviter. C’est la raison pour laquelle il est important de prendre le temps de vérifier lesdits ingrédients.

Si la salade est restée longtemps à température ambiante, il est préférable de ne pas la manger, car les bactéries peuvent s’y développer rapidement.

Trop de caféine

Même si vous ne pouviez pas vous passer de votre triple dose quotidienne de café latté à la vanille avant votre grossesse, c’est le moment de remplacer au moins quelques-unes de ces doses de caféine par du déca.

Si quelques petites tasses de café par jour sont acceptables tout au long de votre grossesse, il est recommandé de ne pas dépasser 200 milligrammes de caféine par jour. Une trop grande quantité de caféine peut nuire à la capacité de votre organisme à absorber le fer, ce qui peut entraîner une anémie. Il faut aussi savoir que le chocolat, le thé noir ou vert, les barres énergétiques et les desserts aromatisés au café (bonjour le tiramisu !), les glaces et les yaourts contiennent de la caféine.

Fruits de mer crus ou pas assez cuits

Vous avez envie d’un sashimi de thon ? Vous êtes obsédée par les huîtres sur une demi-coquille ? Avant de vous rendre dans votre bar à crudités préféré ou dans votre restaurant de sushis, n’oubliez pas que les fruits de mer crus ou même pas assez cuits sont fortement déconseillés pendant la grossesse. Le risque d’ingérer des bactéries et des parasites en même temps que votre repas est trop élevé.

Les huîtres et palourdes crues, les ceviches, les tartares de poisson, les carpaccios et les produits fumés peuvent également abriter des parasites et des bactéries pathogènes. Il vaut mieux donc vous en passer. Cela dit, vous pouvez très bien manger des fruits de mer fumés qui font partie d’un plat cuisiné, une casserole par exemple.

Cela ne signifie pas pour autant que vous devez fuir votre restaurant japonais préféré pendant les neuf mois de grossesse. Vous devrez juste faire attention à ce que vous commandez. La plupart des établissements du genre proposent des rouleaux préparés avec des fruits de mer ou des légumes cuits directement au bar à sushis ! Veillez simplement à ce que les fruits de mer que vous commandez soient bien cuits : le poisson doit se défaire et les crustacés doivent être fermes.

Hot-dogs et charcuterie

Ce double sandwich à la dinde, au salami et à l’oignon, accompagné d’un supplément de moutarde, est peut-être une tentation pour votre appétit de femme enceinte, mais ce n’est peut-être pas l’option la plus saine du moment.

En tant que future maman, vous devez éviter les aliments qui ont été conservés avec des nitrates et des nitrites. Ce sont des produits chimiques utilisés dans la conservation des aliments qui, en grande quantité, ne sont pas bons pour le développement du fœtus.

En plus du sandwich, vous devriez peut-être aussi renoncer aux hot-dogs. Outre le fait qu’ils soient chargés de conservateurs et de matières grasses, ces aliments ne sont pas exempts de listeria.

Si renoncer à la charcuterie est un trop grand sacrifice, optez pour des viandes sans nitrates et faites-les chauffer jusqu’à ce qu’elles soient fumantes pour éliminer toute bactérie avant de les consommer.

Œufs crus ou insuffisamment cuits

S’il peut sembler logique de s’abstenir de consommer des œufs crus ou liquides, vous les trouverez à d’autres endroits que dans les délicieux morceaux de pâte qui collent à la spatule. Donc, à moins d’avoir utilisé des œufs pasteurisés, évitez de consommer des aliments où la crudité est omniprésente : œufs brouillés, mayonnaise maison, tiramisu, crème glacée ou mousse maison et lait de poule maison.

Au risque de vous exposer aux salmonelles, la vigilance est de mise sur les vinaigrettes César et la sauce hollandaise, à moins d’être absolument certaine qu’elles ont été préparées sans œufs. Du moment que les omelettes et les œufs brouillés du petit-déjeuner sont bien cuits, il n’y a aucun souci. Bien entendu, il est important de respecter la date de péremption des œufs.

Certains types de poisson

Le poisson est une bonne source de vitamines et de minéraux. Si le poisson ne fait pas partie de votre alimentation, vous devez tout de même vous efforcer d’en manger deux portions par semaine, dont une du poisson gras comme le saumon, la truite, le maquereau ou le hareng. Le poisson gras aide le système nerveux de votre bébé à se développer. En abuser provoquera l’effet inverse.

Le thon est à consommer avec modération, car il contient plus de mercure que les autres poissons. Dans les faits, cela donne 2 steaks de thon (environ 140 g cuits) ou 4 boîtes de thon de taille moyenne (environ 140 g égouttés) par semaine. Dans le même registre, le requin, l’espadon et le marlin affiche un niveau élevé de mercure.

Il y a des espèces de poisson dont la consommation est à limiter :

  • Turbot ;
  • Roussette (saumon de roche) ;
  • Le crabe ;
  • Flétan ;
  • Daurade ;
  • Bar.

Pas de restriction particulière pour les poissons blancs et non gras.

Fruits et légumes non lavés

Il est toujours utile de bien rincer les aliments avant de les manger. Ça doit être un réflexe de laver abondamment les fruits et légumes crus avant de les ingérer. Des bactéries nocives comme la listeria, Salmonella ou E. coli peuvent s’accrocher à l’extérieur des fruits et légumes, ce qui est une porte ouverte pour les microbes pour se proliférer. Il leur est aussi facile de se propager à l’intérieur de la chair lorsqu’un fruit ou un légume est coupé, pressé ou épluché.

Il n’est cependant pas nécessaire de sortir un spray spécial pour les nettoyer. Rincez-les soigneusement à l’eau courante avant de les manger ou de les préparer. Si vous repérez des saletés persistantes, grattez-les avec une brosse à fruits et légumes. Il ne faut pas hésiter à jeter les fruits et légumes endommagés, car ces zones sont plus susceptibles d’abriter des bactéries.

Boissons énergisantes

Les boissons énergisantes comme le Redbull et le Coca Cola ne sont pas recommandées pendant la grossesse, car elles peuvent contenir des niveaux élevés de caféine et d’autres ingrédients non recommandés pour les femmes enceintes.

Allergènes

L’exclusion d’un aliment particulier, y compris les aliments considérés comme allergènes, du régime alimentaire de la mère pendant la grossesse ou l’allaitement n’est pas recommandée. La raison en est qu’à ce jour, il n’a pas été démontré que cela prévient les allergies chez votre bébé.

Pâtés

Les pâtés, même végétaux, peuvent contenir de la listeria. Il s’agit de bactéries qui peuvent provoquer une infection appelée listériose. La listériose peut nuire à un bébé pendant la grossesse ou provoquer une maladie grave chez un nouveau-né.

Que se passe-t-il si vous mangez accidentellement l’un de ces aliments pendant votre grossesse ?

Vous avez accidentellement mangé quelque chose que vous n’auriez pas dû ? Cela arrive parfois. Appelez immédiatement votre médecin si vous commencez à remarquer des symptômes d’intoxication alimentaire :

  • vomissement ;
  • douleurs à l’estomac ;
  • diarrhée ;
  • symptômes grippaux tels que fièvre ;
  • courbatures ;
  • maux de tête.

Les aliments contaminés vous rendent généralement malade dans un délai d’un à trois jours après leur consommation.

À présent, vous avez une idée un peu plus précise de ce que devra être votre régime alimentaire pendant votre grossesse. Connaitre les bons aliments et la quantité adéquate durant cette période délicate est un gage d’une grossesse heureuse. Si vous avez des doutes ou des questions, n’hésitez pas à contacter votre médecin généraliste ou votre gynécologue obstétricien.