Comment gérer sa grossesse avec des enfants en bas âge ?

femme enceinte avec des enfants

Être enceinte, alors que vous avez encore des enfants en bas âge peut être particulièrement stressant. Non seulement vous devez vous occuper de vous, entretenir la maison et prendre soin de votre mari, mais vous avez également des petits à élever. Cela crée de nouveaux défis aux parents, mais spécialement à la maman. Cette expérience censée être heureuse peut vite se transformer en un parcours du combattant. Alors, comment faire pour que la grossesse se passe avec le moins de problèmes possible et beaucoup plus sereinement ?

Dans cet article, nous avons regroupé des conseils et astuces qui vous permettront de mieux profiter de votre grossesse tout en prenant soin de votre famille.

Qu’est-ce qui va changer avec votre grossesse ?

Avoir un autre enfant et s’occuper d’enfants en bas âge peut être un peu accablant au début. Le mieux est de vous organiser avant la naissance du bébé, même si cela peut être difficile.

  • Vous serez davantage occupée et votre emploi du temps, autrefois bien organisé, risque d’être mis à rude épreuve. Vous risquez de vous fatiguer plus facilement, même avant la naissance du bébé, car s’occuper de vos enfants pendant la grossesse demande beaucoup d’énergie.
  • Après la naissance, attendez-vous à ce que les 6 à 8 premières semaines soient particulièrement exigeantes. Vous devrez essayer de faire en sorte que votre bébé ait des horaires de repas et de sommeil tout en répondant aux besoins des autres enfants plus âgés.
  • Un changement positif qu’apporte un autre enfant est une amélioration de votre confiance dans vos propres capacités, connaissances et expériences. Les choses qui vous semblaient si difficiles avec vos premiers enfants – allaiter, changer les couches, gérer les maladies – vous paraîtront maintenant comme une seconde nature plutôt que comme une crise.

Comment prendre soin de vous pendant votre grossesse

Voici quelques conseils qui vous aideront à mener à bien votre grossesse tout en vous occupant de vos tout-petits.

Buvez comme si vous deviez voyager sur une île déserte sans eau

Votre corps consomme énormément d’eau pour construire et faire croître les cellules, en plus de créer du liquide amniotique pour protéger le bébé qui est en vous.

Boire suffisamment d’eau réduira la fatigue de la grossesse, car lorsque vous êtes déshydratée, vous vous sentez également exténuée et somnolente. La déshydratation peut également provoquer de fâcheux maux de tête. Boire beaucoup d’eau aide donc à minimiser les maux de tête et la fatigue et offre d’immenses avantages à votre bébé.

Mangez des aliments qui vous donneront de l’énergie

Pendant la grossesse, surtout lorsque vous êtes fatiguée ou que vous vous sentez légèrement nauséeuse, il est facile de se tourner vers les glucides simples ou le sucre. Il faut éviter ces aliments, même si nous les aimons toutes, car ils vous fatiguent davantage au cours de la journée.

Quels sont exactement les aliments qui donnent de l’énergie ? Eh bien, les aliments riches en fer, pour commencer, offrent un soutien immense à la fatigue de la grossesse. Chaque fois que votre taux de fer est faible, vous commencez à vous sentir exténuée, de mauvaise humeur et somnolente. Vous pouvez obtenir davantage de fer en mangeant suffisamment de légumes verts à feuilles, de viandes rouges, de foies de poulet (cela peut sembler dégoûtant, mais ils contiennent beaucoup de fer) et en prenant votre multivitamine prénatale quotidienne.

Les autres aliments à privilégier pendant la grossesse

  • Viande, œufs et poisson : ne mangez pas plus de 2 ou 3 portions de poisson par semaine (y compris le poisson en conserve). Ne mangez pas de requin, d’espadon, de maquereau royal, etc. Ces poissons ont une teneur élevée en mercure, ce qui peut nuire à votre bébé.
  • Fruits et légumes
  • Mangez 4 portions ou plus de produits laitiers par jour. Cela vous apportera suffisamment de calcium pour vous et votre bébé. Évitez le lait ainsi que les produits laitiers non pasteurisés. Ceux-ci peuvent contenir des bactéries susceptibles de provoquer des infections. Cela inclut les fromages à pâte molle comme le brie, la feta, le camembert et le fromage bleu, ou les fromages de style mexicain, comme le queso fresco.

Demandez plus aux autres

Cela semble totalement évident. Il est tout de même normal de demander un peu d’aide aux autres. Peut-être que votre mari qui met vos enfants au lit chaque soir ou vous qui commencez à alterner la routine du coucher entre les parents. Il est aussi possible d’envoyer vos enfants chez une baby-sitter pour quelques heures quelques fois par semaine.

Quelle que soit l’option que vous choisissez, il est normal de demander de l’aide plutôt que de souffrir en silence. Nous sommes toutes de bien meilleures mères lorsque nous prenons un peu de temps pour nous ressourcer.

Si vous en avez la possibilité, trouvez de l’aide et prévoyez un budget pour cela si nécessaire. Il peut s’agir d’un ami qui accepte de vous aider à garder les enfants de temps en temps dans le seul but de vous permettre de faire une sieste.

Vous pouvez également faire appel à un service de nettoyage, même s’il ne s’agit que de venir faire le gros du travail, comme le nettoyage du sol et des toilettes, une fois par mois. Cela peut permettre de garder la maison sous contrôle et de l’éloigner d’un danger pour la santé jusqu’à ce que vous vous sentiez mieux.

Mettez les autres choses de côté pour un autre jour

Se reposer davantage est un facteur clé pour surmonter la fatigue de la grossesse, et encore une fois, cela semble totalement évident de le faire. Remettez les choses à plus tard si vous ne vous sentez pas en mesure de le faire tout de suite. Rien de grave ne se produira si la lessive n’est pas faite tout de suite ou si vous ne vous rendez pas à un rendez-vous de jeu prévu. S’il vous faut une semaine pour changer les draps ou si vous laissez le linge s’entasser un peu, le monde ne s’écroulera pas.

Préparez-vous pour le matin, la veille au soir

Si vous vous trouvez dans la même situation chaque matin (c’est-à-dire que vous n’avez pas le temps de vous préparer à manger tout en surveillant le petit), préparez quelque chose à l’avance que vous pourrez facilement réchauffer le matin.  Qu’il s’agisse simplement de couper des fruits en tranches ou de faire bouillir un œuf, vous aurez au moins un aliment riche en nutriments qui vous attendra au moment où vous en aurez le plus besoin.

Planifiez en conséquence

Si vous savez que le matin est votre pire moment pour ce qui est de votre état d’esprit, essayez de planifier à l’avance afin de pouvoir travailler davantage le soir. Si vous souffrez d’insomnie de grossesse, il peut même être plus utile de planifier de faire des choses quand vous êtes réveillée et que les autres ne le sont peut-être pas.

Modifier votre emploi du temps en fonction de ce que vous ressentez est une décision judicieuse qui nécessite le moins de changements possible dans votre philosophie parentale globale.

Réinitialisez vos attentes

N’oubliez pas que vous êtes occupée. Vous êtes en train de faire grandir un autre bébé ; vous n’êtes pas paresseuse. Vous vivez physiquement quelque chose qui vous empêche ou vous rend difficile d’accomplir toutes les tâches à portée de main comme vous le feriez normalement. Ne vous mettez donc pas la pression.

Conservez votre énergie partout où vous le pouvez

Avoir un enfant en bas âge peut être prenant. Il en est de même pour être enceinte. Faire les deux ensembles l’est encore plus. Alors lâchez-vous un peu. Acceptez comme une aide plutôt qu’une critique le fait qu’un parent vous propose de passer l’aspirateur dans les escaliers. Puis, blottissez-vous dans votre lit avec un bon livre et un chocolat chaud et profitez du temps dont vous disposez pour vous reposer un peu plus avant l’arrivée du bébé.

Faites la sieste

Si vos tout-petits font encore la sieste, dormez quand ils dorment et surtout utilisez une bon oreiller ! Il est épuisant de faire grandir un petit enfant tout en en poursuivant d’autres, surtout pendant le premier semestre et alors que vous éprouvez une somnolence supplémentaire et les inévitables nausées matinales. Faites-vous une priorité de dormir davantage pendant cette période vulnérable de votre vie.

Combattre, survivre, faire face… la fatigue de la grossesse est un défi à gérer tout en s’occupant de plusieurs enfants en bas âge. Ces conseils simples et faciles à mettre en œuvre ne permettront peut-être pas de guérir toutes les formes d’épuisement de la grossesse, mais ils pourront certainement aider à rester fonctionnelle.

Préparer les enfants à la grossesse et à l’arrivée d’un nouveau bébé

Maman qui parle avec sa fille

Un nouveau bébé change votre famille. C’est une période passionnante, mais un nouveau bébé peut être difficile pour votre ou vos autres enfants. Découvrez comment vous pouvez aider vos aînés à se préparer à l’arrivée d’un nouveau bébé.

Parlez à vos enfants du nouveau bébé

Dites à vos enfants que vous êtes enceinte lorsque vous êtes prête à leur annoncer la nouvelle. Essayez de leur annoncer votre grossesse avant que tout le monde en parle autour d’eux.

Sachez que vos enfants remarqueront que vous vous sentez fatiguée ou malade. Essayez de rester positive pour qu’ils n’en veuillent pas au bébé parce qu’il vous rend malade.

Soyez prête à répondre aux questions

Laissez vos enfants de décider de ce qu’ils veulent savoir et de la mesure dans laquelle ils souhaitent parler du bébé.

Préparez-vous à ce que vos enfants vous demandent « D’où vient le bébé ? ». Maintenez la conversation à leur niveau et répondez à leurs questions. Vous pouvez par exemple :

  • Leur dire que le bébé vient de l’intérieur de l’utérus qui se trouve derrière votre nombril;
  • Lire des livres pour enfants sur l’accouchement avec vos enfants;
  • Amener vos enfants à un rendez-vous chez le médecin;
  • Faire entendre à vos enfants les battements de cœur du bébé;
  • Laissez vos enfants sentir le bébé lorsqu’il donne des coups de pied ou bouge;

Comprenez la notion de temps de vos enfants. Un jeune enfant ne comprendra pas que le bébé ne viendra pas avant des mois. Expliquez la date d’accouchement avec des temps qui ont un sens pour vos enfants. Par exemple, dites-leur que le bébé arrivera quand il fera froid ou quand il fera chaud.

Essayez de ne pas demander à vos enfants s’ils veulent un frère ou une sœur. Si le bébé n’est pas ce qu’ils veulent, ils pourront être déçus.

Sachez que vos enfants sont à votre écoute

À mesure que votre ventre grossit, vos enfants le remarquent :

  • Ils ne peuvent plus s’asseoir sur vos genoux;
  • Vous ne leur prenez pas beaucoup dans vos bras;
  • Vous avez peu d’énergie.

Expliquez-leur qu’avoir un bébé est un travail difficile. Rassurez-les en leur disant que vous allez bien et qu’ils sont toujours très importants pour vous.

Gérez les émotions et le comportement de vos enfants

Sachez que vos enfants peuvent devenir collants. Vos enfants peuvent se mettre en colère. Fixez des limites avec vos petits comme vous l’avez toujours fait. Soyez attentionné et faites-leur comprendre qu’ils comptent toujours autant pour vous. Vous trouverez ci-dessous quelques conseils à ce sujet.

  • Vos enfants aiment entendre parler d’eux. Montrez-leur des photos de vous lorsque vous étiez enceinte d’eux et des photos d’eux lorsqu’ils étaient bébé. Racontez-leur des histoires de ce que vous faisiez avec eux quand ils étaient bébé. Dites-leur à quel point vous étiez heureuse quand ils sont nés. Aidez vos enfants à comprendre que c’est à cela que ressemble la naissance d’un nouveau bébé.
  • Encouragez vos enfants à jouer avec une poupée. Ils peuvent nourrir, langer et s’occuper de la poupée. Laissez vos enfants jouer avec des objets pour bébé. Ils peuvent avoir envie d’habiller ses peluches ou ses poupées avec des vêtements. Dites-leur qu’ils peuvent vous aider à le faire avec le vrai bébé.
  • Essayez de respecter autant que possible les habitudes de vos enfants. Informez-les des choses qui ne changeront pas après l’arrivée du bébé, comme :
  • Aller à l’école.
  • Aller à la cour de récréation.
  • Jouer avec ses jouets préférés.
  • Lire des livres avec vous.
  • Évitez de dire à vos enfants d’agir comme un grand garçon ou une grande fille. N’oubliez pas que vos enfants se considèrent comme vos bébés.

Essayez de ne pas opérer de grands changements

  • Ne poussez pas l’apprentissage de la propreté juste avant ou juste après la naissance du bébé00;
  • Ne poussez pas vos enfants à abandonner leurs doudous;
  • Si vous installez vos enfants dans une nouvelle chambre ou dans un nouveau lit, faites-le quelques semaines avant la date prévue pour l’accouchement;
  • Donnez-leur le temps de s’adapter au changement avant l’arrivée du bébé;

Aidez vos tout-petits à apprendre à jouer de façon autonome.

Si vous pouvez apprendre à vos tout-petits à jouer de façon autonome pendant une heure par jour, vous pouvez vous reposer un peu. Pas nécessairement en dormant, car cela rendrait probablement nerveux de dormir alors que leur enfant est éveillé en train de jouer. Le simple fait de vous allonger sur le canapé pendant 30 minutes pour permettre à votre esprit de se reposer peut être très utile.

Le jeu indépendant vous sera également très utile en tant que mère une fois que le bébé sera né. Une fois que vous aurez géré la journée avec plusieurs enfants, vous aurez besoin d’une façon créative de faire les choses.

Préparez-vous à la naissance de votre bébé

Vérifiez si votre hôpital ou votre maison de naissance propose des cours de naissance pour les frères et sœurs. Vos enfants pourront y visiter l’établissement et apprendre comment naître, comment tenir un bébé et comment l’aider à la maison.

Si votre hôpital ou votre maison de naissance permet aux enfants d’assister à l’accouchement, parlez-en à vos petits. De nombreux enfants trouvent que cette expérience permet de créer des liens positifs avec leur nouvelle sœur ou leur nouveau frère. Cependant, pour d’autres enfants, leur présence peut ne pas être appropriée s’ils sont trop jeunes pour comprendre ou si leur personnalité n’est pas adaptée à une telle expérience.

Demandez à vos enfants de vous aider à préparer l’arrivée du nouveau bébé. Vos enfants peuvent vous aider à :

  • Faire sa valise pour l’hôpital;
  • Choisir les vêtements du bébé pour son retour à la maison;
  • Préparer le berceau ou la chambre du nouveau bébé;
  • Sortir les vêtements et ranger les couches;
  • Vous acheter des articles pour bébé.

Si vos enfants n’assistent pas à la naissance, dites-leur qui s’occupera d’eux lorsque vous aurez le bébé. Faites savoir à vos enfants que vous ne serez pas absente longtemps.

Prévoyez que vos enfants vous rendent visite, ainsi qu’au nouveau bébé, à l’hôpital. Faites leur venir à un moment où il n’y a pas beaucoup d’autres visiteurs. Le jour où vous ramenez le bébé à la maison, demandez à vos enfants plus âgés de venir à l’hôpital pour « aider ».

Pour les enfants plus jeunes, un petit cadeau (un jouet ou un animal en peluche) « de la part du bébé » est souvent utile pour aider l’enfant à faire face à l’arrivée d’un nouveau bébé dans la famille.

Faites savoir à vos enfants ce que fera le bébé :

Expliquez également ce que le bébé ne peut pas faire. Le bébé ne peut pas parler, mais il peut pleurer. Le bébé ne peut pas jouer, car il est trop petit. Le bébé aimera regarder vos enfants jouer, danser, chanter et sauter.