Mal de dos pendant la grossesse : nos remèdes de grand-mère

Le mal de dos pendant la grossesse est extrêmement courant, puisque pas moins de 50% des futures mamans sont concernées. En cause : la prise de poids et le ventre qui s’arrondit, déplaçant ainsi le centre de gravité, ainsi que les hormones, qui augmentent la flexibilité des articulations. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des astuces pour prévenir et soulager les maux de dos en attendant bébé !

Guérir du mal de dos en dormant

Dormir pour soulager le mal de dos, en voici une drôle d’idée. Et pourtant, prévenir et soulager ce type de douleurs commence bel et bien dans la chambre à coucher. On commence donc par soigner la literie, afin de limiter au maximum les tensions.

L’indispensable ? Le matelas, évidemment. Son rôle est de maintenir l’alignement naturel de la colonne vertébrale. Optez de préférence pour le modèle à mémoire de forme ou le latex, qui offre à la fois un accueil moelleux et un soutien tonique. À défaut de changer de matelas, pensez au surmatelas, qui vous permettra de profiter d’un meilleur confort durant la grossesse. N’oubliez pas non plus d’investir dans un bon oreiller, adapté à votre posture préférée pour dormir.

D’ailleurs, la position que vous adoptez en dormant est importante ! Si vous dormez sur le dos, surélevez légèrement les jambes. Passé les premiers mois de grossesse, la posture est déconseillée, les spécialistes préconisent de dormir sur le côté gauche. Le coussin de grossesse est alors votre meilleur allié, car il assure un soutien de votre ventre. Pour limiter au maximum les tensions, glissez-le entre les jambes (pour en savoir plus sur le sommeil en attendant bébé : Le Mag du Sommeil). Enfin, soyez attentive à la façon dont vous vous levez le matin : veillez à bien vous aider de vos bras pour limiter la pression exercée au niveau des hanches !

S’hydrater pour limiter le mal de dos

Vous sentez que ça coince au niveau des lombaires ? Si vous ne buvez pas suffisamment au cours de la journée, vous pourriez bien souffrir tout simplement de déshydratation. Parmi les autres signes à guetter : les maux de tête, la fatigue cérébrale, une sensation persistante de faim ou encore la sensation d’avoir la bouche pâteuse. La déshydratation impacte le fonctionnement des reins, et cela se manifeste souvent par une douleur évoquant une lombalgie. Pour la prévenir, il est donc indispensable de vous hydrater correctement tout au long de la journée !

Les douleurs lombaires et dorsales vous tiraillent dès le réveil ? Cela provient peut-être d’une pression excessive au niveau des disques intervertébraux. Ces éléments très souples s’intercalent entre chaque vertèbre, assurant la mobilité de la colonne vertébrale. Or, ils sont composés à 90% d’eau. Que ce soit au cours de la journée ou durant votre sommeil, ils subissent une pression perpétuelle. Bien vous hydrater contribue à leur permettre de se régénérer correctement.

Gare au stress !

La sensation d’en avoir « plein le dos », vous connaissez ? Cette expression est à prendre au premier degré. Car le stress augmente considérablement les tensions musculaires, favorisant les douleurs lombaires et sciatiques. Pour venir à bout du mal de dos, il s’agit donc d’apprendre à gérer l’anxiété et à se détendre.

Le yoga prénatal se révèle très efficace pour prévenir et soulager le mal de dos. Cette pratique présente en effet l’avantage d’apaiser l’esprit, tout en ayant un impact concret sur les muscles. Quoique ce soit une activité douce, le yoga n’est pas forcément recommandé en attendant bébé : n’hésitez pas à prendre conseil auprès d’un professionnel de santé avant de vous lancer. Vous pouvez également vous orienter vers la sophrologie, qui associe méditation guidée et détente musculaire, et qui ne présente aucune contre-indication.

Soignez votre posture pendant la journée

On le sait : le fait d’adopter une mauvaise posture durant la journée est à l’origine de nombreux maux de dos. C’est d’autant plus vrai pendant la grossesse ! Ainsi, il est indispensable de vous assurer d’être bien calée lorsque vous êtes assise. N’hésitez donc pas à glisser un coussin dans le creux du dos !

Le challenge, quand le ventre s’arrondit ? Veillez à sa posture, même en se tenant tout simplement debout. Évitez toujours de « verrouiller » les genoux – conservez-les plutôt légèrement fléchis. Idéalement, vous devez avoir le dos droit, les épaules légèrement en arrière et la poitrine haute. Pour adopter la bonne position, utilisez une astuce simple : imaginez qu’une ficelle tire votre tête vers le haut.

Veillez à vos mouvements. Par exemple, évitez de vous plier en deux pour ramasser quelque chose par terre. Pliez plutôt les genoux, en basculant le bassin en arrière, comme pour vous asseoir.

Enfin, ne négligez pas vos appuis : il est important de bien répartir le poids sur vos deux jambes lorsque vous êtes immobile. Et privilégiez le confort pour marcher : de bonnes semelles contribuent à limiter le mal au dos pendant la grossesse !