Pendant la grossesse, quels sont les meilleurs aliments et compléments à consommer ?

complement alimentaire femme enceinte

En période de grossesse, l’alimentation de la femme requiert une attention particulière. Pour cause, certains aliments sont essentiels pour garantir l’apport nutritif nécessaire au bien-être physique de la mère et de l’enfant. Parfois, il faudra aussi compter sur les compléments pour maintenir l’équilibre idéal. Certains sont toutefois moins sûrs et de facto déconseillés. On fait donc le point des meilleurs aliments et compléments recommandés pour passer 9 mois de grossesse sans encombre.

Les meilleurs aliments recommandés pour la grossesse

Idéalement, il est recommandé d’adopter un régime alimentaire spécifique dont l’équilibre est indispensable pour le bien-être physique de la femme et du nourrisson.

Pour garantir les suppléments en protéines, calcium, magnésium, phosphore et en zinc, la femme enceinte doit consommer des produits laitiers. Vu l’importance des oméga 3 durant la grossesse, la consommation des petits poissons gras est vivement conseillée. Il peut s’agir du saumon, des sardines, du thon, etc.

La présence de la choline dans l’œuf fait de celui-ci un aliment de choix pour la femme enceinte. Il favorise l’évolution du cerveau de l’enfant et permet de renforcer son système immunitaire. Le recours aux fruits rouges tels que la framboise, les baies, les myrtilles, etc. permettra de faire le plein de fibres, d’antioxydants et de glucides.

Pour garantir un apport efficace en vitamines K, E et C, acides gras essentiels et en acide folique, la femme enceinte peut miser sur les avocats. La consommation de patate douce et des légumineuses offre de réels atouts pour la croissance du fœtus et la formation des cellules de l’épiderme.

À défaut de consommer les aliments, il est possible de recourir à des compléments qui pourront garantir la satisfaction des besoins nutritifs essentiels.

Les compléments riches en oméga 3

complément alimentaire omega 3

Les oméga 3 de la classe des acides gras essentiels sont des nutriments indispensables à la femme enceinte. Assurer un apport conséquent en oméga 3 durant la grossesse permettra de renforcer la formation et la croissance de certains organes et systèmes du fœtus.

Au nombre des oméga 3, la docosahexaénoïque (DHA) et l’eicosapentaénoïque (EPA) sont très connus pour leurs effets bénéfiques. Ils garantissent la croissance des cellules de la rétine et du système immunitaire de l’enfant. La DHA permet, quant à elle, de booster considérablement la formation du système cérébral de l’embryon. Ils sont à ce titre considérés comme de bons gras.

Les compléments riches en vitamine B9

Encore connue sous le nom d’acide folique, la vitamine B9 est un complément idéal aussi bien chez la mère que chez l’enfant. C’est une vitamine hydrosoluble très recherchée par l’organisme de la mère, car il favorise le renouvellement et la croissance des tissus maternels. Il permettra donc de créer les meilleures conditions au développement fœtal.

Bien qu’elle soit rare, une carence en vitamine B9 est généralement associée à une déformation de la moelle épinière. Avec un risque de 0,05 %, cette déformation peut entraîner la paralysie ou des formes d’incontinence à la naissance du bébé. Ainsi, un apport régulier en acide folique lors de la grossesse permettra de préserver la mobilité de l’enfant.

Le recours à l’acide folique comme complément alimentaire est aussi un excellent moyen pour pallier les risques d’hypertension et de déclin de la mémoire.

Les compléments riches en magnésium et en fer

Selon l’ANSES (ex AFSSA), les besoins en magnésium chez la femme enceinte sont estimés à 400 mg/jour dès le 6ème mois de grossesse. Ceci en fait un minéral essentiel pour l’organisme de la mère dont il assure le fonctionnement optimal. Sa forte présence dans les muscles, les os et les nerfs permet d’éviter les crampes. De même, il est primordial d’assurer un apport suffisant en fer lors de la grossesse.

Le fer est l’élément essentiel de l’hémoglobine qui se fixe aux globules rouges pour assurer l’oxygénation des différents tissus du corps. Au niveau du fœtus, il soutient sa croissance, le développement du cerveau et celui du placenta. L’apport en fer doit particulièrement être soutenu pendant le troisième trimestre de la grossesse.

WordPress Ads